Nov 092019
 
La fête de la Toussaint nous a rappelé que nous sommes faits pour le ciel, et ô merveille, déjà en communion avec la foule immense de ceux qui nous ont précédés et qui sont la joie éternelle. Aussi, aujourd’hui plus encore, en célébrant l’Eucharistie, la préface nous invite à chanter « avec les anges et tous les saints » le Dieu trois fois Saint, Père, Fils et Saint- Esprit de qui nous avons part à la sainteté reçue à notre baptême. Oui, son amour brûlant rassemble ciel et terre et même si, pour notre part, nous marchons encore dans « cette vallée de larmes » (Ps 84, 7) qu’est notre monde souffrant, l’exemple de tant d’hommes et de femmes saisis par Dieu nous saisit à notre tour. Leur amour nous invite tout au long du mois de novembre, à prier avec eux, pas seulement pour nos défunts mais aussi pour tous ceux qui au purgatoire* comptent sur nos prières pour les porter au ciel partager cette joie qu’a éprouvée Zachée. Zachée, toi petit de taille, méprisé et craint à la fois par le pouvoir que l’argent te donne, tu as cherché à voir Jésus et Jésus est venu à toi ! Sa parole a transpercé ton cœur et tu as accueilli le Seigneur chez toi. Le flot de son amour miséricordieux a lavé ton cœur inquiet, cupide et tu as laissé déborder autour de toi la miséricorde reçue de Lui ! Zachée,ton nom s’est gravé dans la mémoire des premières communautés chrétiennes qui se sont formées autour de toi. Grâce à ta foi, elles ont été à leur tour bénéficiaires de l’amour miséricordieux du Seigneur. Ainsi ton nom, aujourd’hui encore, témoigne que la sainteté offerte à tous :
Merci Zachée !
Père Stéphane Biaggi, curé
*Nous y reviendrons

Lectures dominicales du 3 novembre