Oct 242020
 

JOURNÉE MONDIALE DES MISSIONS

La journée mondiale des missions est célébrée cette année dans le contexte angoissant et mortifère de l’épidémie du corona virus. 

Ce fléau n’est pas sans faire resurgir dans nos esprits le souvenir de ces grandes épidémies du  passé. Nos sociétés modernes, fortes des progrès de leur médecine, pensaient pouvoir les classer dans leurs archives historiques célébrant ainsi la gloire d’une humanité capable de se prémunir par elle-même. Plus besoin des lors d’avoir recours à d’archaïques prières, pénitences et processions religieuses… pour implorer l’intervention salvatrice d’un Dieu hypothétique que d’aucuns déclarent mort.

En réponse à cela, le pape François rappelle aux chrétiens que cette épreuve impose par-delà la nécessaire solidarité, le devoir primordial d’annoncer l’Evangile, seul capable de redonner l’espérance.

Rappelons-nous, comment, alors qu’Israël, son peuple se trouve engagé dans une voie sans issue, du cœur miséricordieux de Dieu, jaillit ce cri : « Qui enverrais-Je, qui ira pour Nous ? ».

Bouleversé par cette confidence divine où affleure la vie trinitaire du Père, et du Fils et du Saint Esprit, leprophète Isaïe s’avance humblement et dit : « Me voici : envoiemoi !» (Is 6, 8). 

« La mission est une réponse, libre et consciente, à l’appel de Dieu. Mais cet appel, nous ne pouvons le percevoir que lorsque nous vivons une relation personnelle d’amour avec Jésus vivant dans son Eglise. » 

« Demandons-nous nous, dit le Saint Père :                                                                                  

– Sommes-nous prêts à accueillir la présence de l’Esprit Saint dans notre vie, à écouter l’appel à la mission, soit à travers la voie du mariage, soit à travers celle de la virginité consacrée ou du sacerdoce ordonné, et de toute façon dans la vie ordinaire de tous les jours ?                 

– Sommes-nous disposés à être envoyés partout, pour témoigner de notre foi en Dieu Père miséricordieux, pour proclamer l’Evangile du salut de Jésus Christ, pour partager la vie divine de l’Esprit Saint en édifiant l’Eglise ?                                                                                    

– Comme Marie, la mère de Jésus, sommes-nous prêts à être sans réserve au service de la volonté de Dieu (cf. Lc 1, 38) ?                                                                                                            

Cette disponibilité intérieure est très importante pour répondre à Dieu : Me voici, Seigneur : envoie-moi ! (cf. Is 6, 8). Et cela non pas dans l’abstrait, mais dans l’aujourd’hui de l’Eglise et de l’histoire. » (Message du pape François pour la journée mondiale des missions 2020).

Saint Paul déjà avait rappelé aux Thessaloniciens : « Notre annonce de l’Evangile n’a pas été, chez vous, simple parole, mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude. » (1Th 1,5b).

Laissons donc agir en nous l’Esprit-Saint pour découvrir ou redécouvrir ensemble le zèle joyeux à annoncer l’Evangile qui ouvre le cœur des hommes !

Père Stéphane Biaggi, curé