Sep 212018
 

Encore une annonce de la passion !

Jésus, tu n’as que ce mot à la bouche : La souffrance !

Et il faut marcher, toujours marcher, parcourir la Galilée de notre vie quotidienne sans rien comprendre, comme tes disciples qui, bien qu’ils n’arrivent pas à chasser un esprit mauvais, faute de prier suffisamment (Mc 9, 14), ne pensent qu’à occuper la première place !

Je ne veux pas souffrir ! Les échecs, les épreuves qui se présentent à moi, sont injustes, le monde est violent, le mal fait des ravages, pourquoi ? J’oublie que, ressuscité le troisième jour, tu es monté aux cieux où , assis à la droite de Dieu notre Père, tu intercèdes pour nous « Voici que Dieu vient à mon aide, le Seigneur est mon appui entre tous. (Ps52) »

Heureusement nous voici arrivé à Capharnaüm « ville de la consolation ». Comme ce dimanche dans notre église nous sommes chez nous, dans le repos de ta présence. Or, nous entendons : « Tu veux être grand, reconnu ? Sois le serviteur de tous ! ». Et Tu ajoutes : « Accueille ce petit enfant », c’est-à-dire cet homme, cette femme, ce jeune à qui nous devons annoncer la Bonne Nouvelle de ton amour, de ta passion qui pardonne nos péchés, de ta résurrection qui donne la vie. Ton cœur brulera de ma présence, et mon Père sera en toi ! Qu’est-ce à dire sinon de prendre conscience que le Père conduit notre histoire avec amour et sagesse, sachant toujours tirer un bien d’un mal. Quelle joie, Dieu est mon Père !

Pour « ces petits » : Le mercredi soir tous les 15 jours, le groupe du Catéchuménat de notre paroisse proclame la Bonne Nouvelle à ceux qui veulent recevoir le baptême, la confirmation, l’eucharistie, mais aussi se rapprocher de l’Eglise. Faites-le connaitre.

Pour tous : Le samedi matin à 10h, l’Ecole de la Foi nous aide à vivre en vrai chrétien et à devenir capable de transmettre à notre tour, la foi que nous avons reçue de nos anciens, voir aujourd’hui de nos enfants.

Père Stéphane Biaggi, curé

Lectures dominicales du 23 septembre