Mai 062017
 

Troisième dimanche de Pâques de l’année A, dimanche dit des « pèlerins d’Emmaüs ».

30 avril 2017, fête de saint Pie V.

Dernier dimanche d’avril, journée nationale du souvenir de la Déportation

dite « jour de la Shoah ».

Dimanche entre les deux tours des présidentielles 2017 en France.

Chants & textes. Remerciements, nouvelles, annonces & agenda.

Chant d’entrée :

Il est vraiment ressuscité, alléluia ! Jésus notre divin sauveur, alléluia, alléluia, alléluia !

Jésus triomphe de la mort, alléluia ! Plein de gloire et de majesté, alléluia, alléluia, alléluia !

Mort, où est donc ton aiguillon, alléluia ! Sépulcre où donc est ta victoire, alléluia, alléluia, alléluia !

Le Sauveur nous a délivrés, alléluia ! La mort est vaincue à jamais, alléluia, alléluia, alléluia !

Accueil : Entrons d’emblée dans cette eucharistie en demandant au Seigneur de nous délivrer de nos péchés.

Kyrie & Gloria :

PREMIERE LECTURE – Actes des Apôtres 2, 14. 22b – 33

Le jour de la Pentecôte, 14 Pierre, debout avec les onze autres Apôtres, éleva la voix et leur fit cette déclaration : « Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, sachez bien ceci, prêtez l’oreille à mes paroles. 22 Il s’agit de Jésus le Nazaréen, homme que Dieu a accrédité auprès de vous en accomplissant par lui des miracles, des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes. 23 Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le clouant sur le bois par la main des impies. 24 Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir. 25 En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume : Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche : il est à ma droite,  je suis inébranlable.
  26 C’est pourquoi mon cœur est en fête,
 et ma langue exulte de joie ;
 ma chair elle-même reposera dans l’espérance :
  27 tu ne peux m’abandonner au séjour des morts ni laisser ton fidèle voir la corruption.
  28 Tu m’as appris des chemins de vie,
 tu me rempliras d’allégresse par ta présence. 29 Frères, il est permis de vous dire avec assurance, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son tombeau est encore aujourd’hui chez nous. 30 Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui. 31 Il a vu d’avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n’a pas été abandonné à la mort, et sa chair n’a pas vu la corruption. 32 Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins. 33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis, et il l’a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l’entendez. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Psaume 15, extraits, morceaux choisis :

1 Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
2 J’ai dit au SEIGNEUR : « Tu es mon Dieu !

5 SEIGNEUR, mon partage et ma coupe :
de toi dép
end mon sort. »

7 Je bénis le SEIGNEUR qui me conseille :
même la nuit mon cœ
ur m’avertit.

8 Je garde le SEIGNEUR devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

9 Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même rep
ose en confiance :

10 tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami v
oir la corruption.

11 Tu m’apprends le chemin de la vie +
devant ta face, débordem
ent de joie *
à ta droite, éternit
é de délices !

 

DEUXIEME LECTURE – lettre de saint Pierre apôtre 1, 17-21

Bien-aimés, 17 si vous invoquez comme Père celui qui juge impartialement chacun selon son œuvre, vivez donc dans la crainte de Dieu, pendant le temps où vous résidez ici-bas en étrangers. 18 Vous le savez : ce n’est pas par des biens corruptibles, l’argent ou l’or, que vous avez été rachetés de la conduite superficielle héritée de vos pères ; 19 mais c’est par un sang précieux, celui d’un agneau sans défaut et sans tache, le Christ. 20 Dès avant la fondation du monde, Dieu l’avait désigné d’avance et il l’a manifesté à la fin des temps à cause de vous. 21 C’est bien par lui que vous croyez en Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts et qui lui a donné la gloire ; ainsi vous mettez votre foi et votre espérance en Dieu.

– Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Alléluia. Alléluia :  Seigneur Jésus, ouvre-nous les Écritures ! Que notre cœur devienne brûlant tandis que tu nous parles ! Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc :

Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine), 13 deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, 14 et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. 15 Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. 16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. 17 Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. 18 L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. » 19 Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple : 20 comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. 21 Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. 22 À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, 23 elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. 24 Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » 25 Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! 26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » 27 Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. 28 Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. 29 Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. 30 Quand il fut à table avec eux,
ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.
31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. 32 Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » 33 À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : 34 « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » 35 À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.

– Acclamons la Parole de Dieu. – Louange à toi, Seigneur Jésus.

Prédication :

Les auteurs inspirés

Avec Pierre selon Luc, un extrait des actes des Apôtres, un écho de la prédication de Pierre de Capharnaüm à Jérusalem : Jésus est ressuscité selon les Écritures. Jésus accomplit l’histoire d’Israël et de l’humanité.

Des extraits du psaume 15 : Tu ne peux m’abandonner à la mort !

Avec Pierre, un extrait de sa première lettre, Le Christ agneau pascal, avant la fondation du monde !

Avec les pèlerins d’Emmaüs selon Luc, une rencontre avec Jésus ressuscité. Jésus leur montre cette accomplissement par l’amour dans la mort.

Avec le saint du jour, saint Pie V, pape de 1566 à 1572, le pape des ghettos et de l’insigne pour les Juifs de son État et le pape de la victoire de Lépante sur les Turcs (1571), au moins. Pape qui récapitule les enseignements et les comportements des papes du Moyen Âge et qui initie ceux des Temps modernes. Voir les notices sur lui dans les dictionnaires imprimés ou en ligne. Je peux photocopier une notice sur lui par Sabine Melchior-Bonnet dans le tome VIII de l’ Histoire des saints de chez Hachette en 1987 à la demande ou prêter le volume en question.

Avec les protagonistes de nos actualités. L’événement de la semaine, pour nous, est la visite du pape François en Égypte. Complément à l’enseignement et au comportement de Benoît XVI à Ratisbonne en 2006.

Avec les victimes et les héros de la Déportation, avec les Justes parmi les nations, selon les Juifs. Avec nos papes et nos évêques, en particulier, allemands, français et polonais, et nos bienheureux liés à ces événements.Aujourd’hui, en ce dernier dimanche d’avril, nous faisons nôtre, nous nous associons, par la prière, à la journée nationale du souvenir de la Déportation. En Israël, elle est dite jour de la mémoire de la Shoah. À Auschwitz, elle est vécue par une marche des Vivants.

Dimanche entre les deux tours des présidentielles 2017. Avec nos évêques d’hier et d’aujourd’hui et nos compatriotes chrétiens, nous prions pour la France, les autres nations d’Europe et du monde occidental, et les nations du monde, amies ou ennemies, constituées en État ou non. Je pense aux Kurdes, par ex.

Nous prions pour le cardinal André Vingt-Trois qui est entré dans la phase de rééducation.

Soit en trois points :

Après avoir survoler l’étape précédente, voici, en trois points, la grâce de ce dimanche selon chapelain chercheur en histoire !

D’abord, l’annonce et la célébration, primordiales et finales, par l’Église des papes, des évêques, des martyrs et des saints sont celles du Royaume pour la multitude par la mort et la résurrection de Jésus.

Ensuite, eux-mêmes et les chrétiens sont appelés ainsi à se situer par rapport à la « nation juive » et aux nations, auxquelles ils appartiennent, dans un mouvement de proximité et de distance.

Enfin, selon la grâce des temps et des lieux, les uns mettent l’accent sur tel aspect, les autres sur tel autre. Le Christ et les chrétiens sont selon les cas les amis ou les ennemis des Juifs et des nations.

Pratiquement : L’amour du dieu & père de Jésus qu’il nous manifeste et que nous devons manifester peut passer aussi bien par les concessions pour la paix que par les affrontements et la guerre sans haine. Voir la feuille ci-jointe des prières pour la paix en temps de guerre.

Credo.  :

Prière universelle : Voir ci-dessus.

Offrande et quête :

Pater : en d’autres langues maternelles que le français selon les présences. En chinois, quand Haili Zhou est parmi nous. En portugais, quand Luisa Gregorio Fins est là. En arabe, quand Pascale de Perthuis est là. Parfois, en latin !Traduction revue et corrigée à partir du 3 décembre 2017.

Rites de communion ici : Avec du pain de messe sans levain selon notre Église, à l’aspect blanc/argent ou brun/doré. Avec du vin de messe à l’aspect blanc ou rouge. Avec un calice en vermeil (argent doré) ou un calice en bois d’olivier sculpté et verni fabriqué et offert par des Palestiniens latins de Bethléem. Et ceci, à genou ou debout, au pain eucharistié seul sur les lèvres ou dans les mains, ou par intinction sur les lèvres ou dans les mains par intinction.

Chant de communion :

R/. Par ce corps qui pour nous fut livré, par ce sang qui pour nous fut versé !

Mon âme est broyée de désir, / C’est toi qu’elle cherche, c’est toi seul, Seigneur.

Je suis comme brebis perdue, / Viens à ma recherche : je veux te servir.

Viens à mon aide et je vivrai, / Que mon espérance ne soit pas déçue.

Remerciements, annonces, nouvelles & agenda :

Merci à vous qui nous aidez par vos générosités et vos compétences !

Je salue les fidèles de passage.

J’attire votre attention sur des conseils pour la lecture en public. Voir le tract.

Entre ces deux tours, vous pourriez nourrir votre prière et éclairer votre jugement et votre lanterne par la lecture des sept portraits brossés par Samuel Pruvot dans Les candidats à confesse aux éditions du Rocher, 9 euros. Nos politiques sous le regard de l’Éternel selon un journaliste ami.

Colette Chomet, la sœur de Pascale Pierre-Louis, est décédée vendredi 21 avril en Martinique d’un cancer, dans la cinquantaine. Pascale, Cédric & Thomas sont là-bas en ce moment. Arnaud, depuis l’Australie, les a rejoint. Pascal est avec nous.

J’ai des nouvelles de Sandra Jamet qui est à Alençon, d’Arlette Roche Goetz et de son époux Pierre, qui ont des malheurs de santé. Elle est venue jusqu’ici et nous a donné des chocolats. À la sortie pour penser à elle et prier pour elles. Nos amis les pèlerins de Saint-Ouen sont en pèlerinage auprès de l’Enfant-Jésus de Beaune.

J’aimerais des nouvelles d’Huguette Cossoul et de Geneviève Godard.

Agenda :

En ce dimanche, il y a un verre de l’amitié à 12 h 30, à Sainte-Odile, et des félicitations à sœur Marie de Bethléem pour son jubilé d’or. J’y vais.

Lundi 1er mai, nous prierons saint Joseph, en notre particulier, aux intentions du jour.

Pour la première fois et probablement pour la dernière, avec l’association La République de Montmartre, dont je suis citoyen d’honneur, j’offrirai le muguet des vignes de Montmartre, au maire de Paris, Anne Hidalgo, dans la matinée.

Mardi, messe à 08 h 45, et répétition de théâtre, le soir.

Mercredi, messe à 12 h 10 et adoration à 19 h.

Jeudi, messe à 08 h 45, conseil et déjeuner des prêtres à Sainte-Odile. Le soir, conseil des laïcs. J’y participe avec Jean-Claude ?

Vendredi 5, messe à 12 h 10 et adoration à 19 h. J’essaierai de visiter la mosquée de notre quartier, vers 13 h.

Samedi 6, messe à 14 h et rosaire ensuite, avec les pèlerins de Saint-Ouen.

Dimanche 7 mai, 10 h 30, notre messe. Seconde quête pour les vocations. Nous prierons particulièrement pour notre pays.

Lundi 8 mai, nous ferons mémoire du 8 mai 1945, en notre particulier.

Une semaine pour moi qui devrait être remplie par la rédaction d’articles sur des églises de Paris.

Nous reverrons ou découvrirons Notre-Dame de Liesse, près de Laon, le samedi 13 mai, avec Sainte-Odile. J’y vais, Gaëlle Kharif aussi. Et vous ? Voir le tract. S’inscrire.

Le samedi 20 mai, un conseil de Saint-Martin devrait avoir lieu de 10 h 30 à midi. J’en prépare l’ordre du jour. Donnez-moi des idées !

Bénédiction.

Chant à Marie :

Regina cæli / Reine du ciel

Regína cæli lætáre, allelúia. /Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia.

Quia quem meruísti portáre, allelúia. /Car celui qu’il te fut donné de porter, alléluia,

Resurréxit, sicut dixit, allelúia. /Est ressuscité comme il l’avait dit. Alléluia.

Ora pro nobis Deum, allelúia. / Prie Dieu pour nous, alléluia.

………

Prière en temps de guerre au 20 août 2016

À Saint-Martin de Porrès, nous mettons parfois des cierges rouges pour nos offices afin de nous rappeler le drame que nous vivons.

Voir la prière du pape François pour la paix ci-dessous.

. Prière avec les chrétiens d’Israël, de Palestine, Gaza, Jordanie, du Liban, de Syrie et d’Égypte (Avec « nos » martyrs de Samalout à Syrte en Libye. Voir les papiers qui leur sont consacrés par ailleurs), cœur des conflits en cours.

. Prière avec les visiteurs chrétiens de Jérusalem.

. Prière avec les chrétiens d’Irak, de Libye, d’Arabie, des Émirats, du Yémen, d’Iran, de Tur­quie et les autres, pour leur pays, la paix entre eux et les détenteurs de l’autorité « politique, militaire et religieuse », tant en Is­raël que dans ceux gérés, hier et aujourd’hui, par les compagnons d’Abu al-Qâsim Muhammad. Et parmi eux, il y a des pro­moteurs des attentats, Abu Bakr al-Baghdadi, par ex, et des dénonciateurs de ceux-ci, Abdel Fattah al-Sissi et Ahmed al-Tayeb, par ex.

. Prière avec les personnalités prisonnières dont nous n’avons plus de nouvelles, en particulier Paolo dall’Oglio, enlevé le 29 juillet 2013, mais aussi Asia Bibi, Paul Yazigi, Yohanna Ibrahim et d’autres.

. Prière avec les chrétiens et aumôniers militaires engagés dans la coalition contre Daech en Syrie et en Irak, en particulier.

. Prière avec les familles des victimes des attentats de l’été 1995 et de décembre 1996, à Paris, au temps des affrontements entre le Groupe islamique armé et le Front national de libération au pouvoir en Algérie. Le 3 décembre 1996, à 18 h, à Port-Royal. J’habitais à côté à l’époque. Ces événements ont été rap­pelé par l’organisateur de « Magnanville » et de « Saint-Étienne-du-Rouvray ».

. Prière avec les saints qui ont eu à s’affronter avec des compagnons d’Abu al-Qâsim Muhammad, comme François d’Assise, Bernard de Clairvaux, Dominique de Guzman, Louis IX de France, Ferdinand III de Castille. Ils se complètent pour réfracter la grâce du Christ pour les temps qui sont les nôtres.

Il faudrait mieux connaître et méditer les rapports de François d’Assise et du sultan Malik al-Kamil, lors de 5e croisade en 1219. J’ai lu et relu pour moi et pour vous l’article de Francis de Beer, « Saint François et l’Islam », Concilium, no 169, novembre 1981. D’où il ressortirait que François aurait été en quête du martyr à Damiette (Médina Dimiat), en parallèle à l’action des croisés.

Petit Robert des noms propres : Une cinquième croisade (1217-1221) fut organisée en 1215 par In­nocent III qui meurt en 1216. L’expédition, commandée par Jean de Brienne, roi de Jérusalem, le roi de Chypre et le roi de Hongrie, André II, prit Damiette en Égypte (1219), mais dut restituer ce port pour pou­voir rembarquer. Et ceci sur neuf croisades en Terre sainte.

. Prière avec nos absents pour diverses raisons, vieillesse, santé et vacances, par exemple.

….

Réflexions et prières avec et pour les protagonistes de nos actualités.Au 30 avril 2017

Ici, nous sommes sensibles aux événements liés aux « renouveaux » des compagnons d’ Abu al-Qassim Muhammad dit Mahomet, depuis la disparition de l’Empire turc, vers 1918, et surtout depuis la fondation d’Israël en 1948 qui a suscité tant de leurs réactions.

Ici, nous faisons nôtre, nous nous associons, par la prière, à la journée nationale du souvenir de la Déportation qui a lieu le dernier dimanche d’avril. En Israël, elle est dite jour de la mémoire de la Shoah. À Auschwitz, elle est vécue par une marche des Vivants.

Ici, dans cette chapelle, évocation de Jérusalem et des événements qui s’y sont produits, hier, grâce au chemin de croix de Carolyne Morel, et aujourd’hui, grâce aux photos de Benoît Le Bretton et à une vue panoramique. Je peux expliquer les œuvres  !

Ici, nous demandons au Seigneur de bénir notre « maison commune » en arabe, comme les chrétiens d’Orient, quand Gaëlle Kharif est là, de prier avec cette image du Christ offerte par Mohammed Zakarneh, un ami de Jordanie depuis onze ans et de dire le Pater en arabe quand Pascale de Perthuis est là, en plus du français !

Ici, nous prions avec la prière pour la paix du pape François de 8 juin 2014 et avec notre prière en temps de guerre du 20 août 2016.

Ici, nous relayons l’appel des évêques de France à soutenir les étudiants en Irak.

Ici, comme dans l’Église entière, nous envoyons le produit de la quête du vendredi saint à la Custodie de Terre Sainte (quatre-vingt-dix euros en 2017).

Ici, nous pensons à Asia Bibi chaque jour.

Ici, nous pensons aux évêques enlevés en Syrie le 24 avril 2013, Paul Yazigi et Yohanna Gregorios Ibrahim et aux autres enlèvements.

Ici, nous prions pour et avec Jacques Hamel dont le procès de béatification a été ouvert.

Ici, nous faisons l’anniversaire des moines de Tibhirine, enlevés le 26 mars 1996, et dont la mort devrait se situer vers fin avril 1996.

Ici, nous prions pour nos ennemis en la personne d’Abu Bakr al-Baghdadi et en la personne d’ Ayman al-Zawahiri, dont les photos sont derrière l’orgue.

Ici, nous prions particulièrement pour les morts de mort violente durant la semaine dans le cadre de ce conflit en cours dans le monde. Cette semaine nous pensons aux morts autour de Mossoul et de Raqqa.

Ici, nous réfléchissons souvent à l’histoire des nations auxquelles nous appartenons depuis des millénaires, en distinguant les rapports des nations entre elles et les rapports de ces nations avec l’Église du Christ.

Ici nous faisons cas de l’enseignement et du comportement de tous les successeurs de Pierre de Capharnaüm, mais en particulier d’Innocent III, de saint Pie V, du bienheureux Paul VI, de saint Jean-Paul II, de Benoît XVI et du pape François.

Et ceci, sous les auspices des coptes de Samalout, martyrs à Syrte en Libye en février 2105. Ces coptes ont été encore meurtris ces derniers temps. Le pape François les a visités avant-hier et hier au Caire.

…….

PAPE FRANÇOIS

Prière pour la paix*

 Seigneur Dieu de paix, écoute notre supplication !

Nous avons essayé tant de fois et durant tant d’années de résoudre nos conflits avec nos forces et aussi avec nos armes ; tant de moments d’hostilité et d’obscurité ; tant de sang versé ; tant de vies brisées, tant d’espérances ensevelies… Mais nos efforts ont été vains. A présent, Seigneur, aide-nous Toi ! Donne-nous Toi la paix, enseigne-nous Toi la paix, guide-nous Toi vers la paix. Ouvre nos yeux et nos cœurs et donne-nous le courage de dire : ‘‘plus jamais la guerre’’ ; ‘‘avec la guerre tout est détruit !’’. Infuse en nous le courage d’accomplir des gestes concrets pour construire la paix. Seigneur, Dieu d’Abraham et des Prophètes, Dieu Amour qui nous a créés et nous appelle à vivre en frères, donne-nous la force d’être chaque jour des artisans de paix ; donne-nous la capacité de regarder avec bienveillance tous les frères que nous rencontrons sur notre chemin. Rends-nous disponibles à écouter le cri de nos concitoyens qui nous demandent de transformer nos armes en instruments de paix, nos peurs en confiance et nos tensions en pardon. Maintiens allumée en nous la flamme de l’espérance pour accomplir avec une patiente persévérance des choix de dialogue et de réconciliation, afin que vainque finalement la paix. Et que du cœur de chaque homme soient bannis ces mots : division, haine, guerre ! Seigneur, désarme la langue et les mains, renouvelle les cœurs et les esprits, pour que la parole qui nous fait nous rencontrer soit toujours « frère », et que le style de notre vie devienne : shalom, paix, salam ! Amen.

 

Invocation pour la paix (8 juin 2014)