Nov 112016
 

Entrée : Venez chantons notre Dieu

Venez, chantons notre Dieu,
Lui, le roi des cieux !
Il est venu pour sauver l’humanité
Et nous donner la vie.
Exulte pour ton roi, Jérusalem, danse de joie.
1 – Il est venu pour nous sauver du péché
Exulte, Jérusalem, danse de joie.
Oui par sa mort, tous nous sommes libérés,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.

2.- Oui, tous ensemble rejetons notre péché,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.
Dans sa bonté, tous nous sommes pardonnés,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.

3.- Le Roi de gloire nous a donné le salut,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.
Sa majesté nous pouvons la contempler,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.

4.- S’il est venu, ce n’est pas pour nous juger,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.
Mais seulement pour que nous soyons sauvés,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.
5.- Si nous croyons, par lui nous sommes guéris,
Exulte Jérusalem, danse de joie.
Oui nous croyons que c’est lui le Pain de vie,
Exulte Jérusalem, danse de joie.

6.- Dieu parmi nous, c’est Jésus Emmanuel,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.
Par son Esprit il est au milieu de nous,
Exulte, Jérusalem, danse de joie.

Accueil : La messe est offerte par Germain Mpassi pour ses parents et les siens, défunts et vivants. Un mot ? Je souhaite la bienvenue à Monique & Bernard Quentin et leurs amis de la fraternité laïque dominicaine. Un mot ? À Émeric & Marie-Clotilde de Livonnière, à nos catéchumènes et leurs familles. Un mot ? À nos amis d’un jour ou de longtemps de passage ! Un mot ? Voici frère Philippe Bai. Un mot ? Et demande de délivrance de nos manques d’amour.

Gloria :

Gloire à Dieu et paix sur la terre Aux hommes qu’il aime Gloire à Dieu, merveille pour l’homme, Alléluia.
Nous te louons
Nous t’acclamons.
Nous t’adorons
Nous te prions.
Toi seul es saint
Toi seul es grand.
Tu es Seigneur
Tu es vivant.
 

Dans la première lecture de la messe de saint Martin de Porrès, le « vieux Paul en prison » nous dit qu’il n’y a plus d’opposition entre le Grec et le Juif, entre l’Israélite et le païen, le barbare, le sauvage, l’esclave, l’homme libre, il y a communion possible dans le Christ qui est en tous et qui est tout.

Psaume 23

Seigneur, écoute la justice !
Entends ma plainte, accu
eille ma prière.
Tu sondes mon cœur, tu me vis
ites la nuit,
tu m’éprouves, sans ri
en trouver.J’ai tenu mes pas sur tes traces,
jamais mon pi
ed n’a trébuché.
Je t’appelle, toi, le Die
u qui répond :
écoute-moi, entends ce que je dis.

Garde-moi comme la prunelle de l’œil ;
à l’ombre de tes
ailes, cache-moi,
Et moi, par ta justice, je verr
ai ta face :
au réveil, je me rassasier
ai de ton visage.

 

Dans l’extrait de l’évangile de Luc, Jésus nous dit d’aimer aussi nos ennemis.

P. S. Même si nous devons leur faire la guerre ! Nous avons une pensée pour notre pays, nos voisins et nos alliés (moyens-orientaux, israéliens et occidentaux), et, cette semaine, j’ai remarqué l’Afghanistan, Pakistan, Mali, Turquie, Syrie, l’Irak, les Kurdes, Nigeria, Yémen, Libye. Ici, nous disons souvent la messe avec un calice fabriqué par des Palestiniens catholiques latins de Bethléem. Nous vénérons les martyrs de Samalout à Syrte en Libye de février 2015 par Daech. Je suis allé une quarantaine de fois là-bas.

Nous devrions écouter un chant en lingala, Yesu azali awa, à l’offertoire et dire le Pater en lari et l’écouter. C’est une première ! Nous l’avons souvent dit en chinois et en portugais.

Communion : Le Seigneur nous a aimés

1 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

Il nous guide chaque jour comme une étoile dans la nuit

Quand nous partageons le pain, il nous donne son amour.

C’est le pain de l’amitié, le pain de Dieu.

C’est mon corps : prenez et mangez ! C’est mon sang : prenez et buvez !

Car je suis la vie et je suis l’amour, O Seigneur, emporte-nous dans ton amour !

  2 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

son amour était si grand qu’il en mourut sur une croix

Son amour était si fort qu’il triompha de la mort,

il sortit de son tombeau libre et vainqueur.

 3 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

il rassemble tous les hommes et les fait vivre de sa vie,

et tous les chrétiens du monde sont les membres de son corps,

rien ne peut les séparer de son amour.

4 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

au hasard de ses rencontres par les villes et les cités

il révèle son amour et nous parle de son Père

et chacun retrouve espoir en l’écoutant

Chacun chante ce cantique en pensant à sa patrie de naissance et/ou d’adoption

et à notre terre, notre « maison commune ».

Après avoir écouté nos amis du Congo dire l’Ave Maria en lari.

Chant à Marie : Chez nous, soyez Reine !

R. Chez nous, soyez Reine, nous sommes à Vous ;

Régnez en souveraine, chez nous, chez nous.

Soyez la Madone qu’on prie à genoux,

Qui sourit et pardonne chez nous, chez nous.

1. L’Archange qui s’incline

Vous loue au nom du ciel

Donnez la paix divine

A notre cœur mortel.

2. Vous êtes notre Mère,

Portez à votre fils

La fervente prière

De vos enfants chéris.

3. Gardez, ô Vierge pure,

O Cœur, doux entre tous,

Nos âmes sans souillure,

Nos cœurs vaillants et doux.

4. Dites à ceux qui peinent

Et souffrent sans savoir,

Combien lourde est la haine

Combien doux est l’espoir.

Remerciements & annonces

Merci pour le ménage, les fleurs et le verre de l’amitié qui suit !

Cet après-midi, bénédiction du logement de Germain à Ivry-sur-Seine.

Donc demain, lundi, messe à 12 h 10 et adoration à 19 h.

Mardi 8 (nous prierons pour les Américains), mercredi, messe et adoration, jeudi, messes comme d’habitude.

Vendredi 11 novembre, messe à 12 h 10, et adoration, comme d’habitude aussi. Nous prierons avec et pour les milliers de SDF, de Paris, de France et d’Europe, qui partent à Rome avec Fratello, rencontrer le pape François.

Samedi, nous penserons à la clôture du jubilé de la miséricorde à Notre-Dame, à 18 h 30, et aux adultes qui y seront confirmés.

Dimanche 13, messe comme d’habitude avec en mémoire les événements du « 13 novembre 2015 » en six points de Paris, sans oublier les autres attentats, par exemple, Madrid, 11 mars 2004, que j’occulte souvent.

Maintenant, chant à Marie en lari et en français. Et vénération des reliques en musique et sortie et mise en place du verre de l’amitié déjeûnatoire.