Oct 212011
 

En ce temps d’automne symbolique du déroulement de la vie humaine, à l’approche de la fin de l’année liturgique, nous vivons la magnifique solennité de la Toussaint. Elle ravive le don de l’espérance que Dieu nous a donnée définitivement par la venue du Christ en notre monde, d’être associés pour toujours à sa gloire. Elle est un gage de l’amour agissant du Christ qui transforme le cœur des hommes.

 Née au VII° siècle, cette solennité liturgique, est une grande joie pour chacun et un appel du Seigneur à devenir nous-mêmes saints de la sainteté qui vient de Dieu grâce à l’Esprit Saint reçu au baptême.

 Tous avons en mémoire un certain nombre de saints qui nous sont chers. Nous avons aussi présents à notre cœur ces chrétiens que nous avons pu pour certains rencontrer personnellement comme Mère Teresa de Calcutta ou Jean-Paul II béatifiés récemment.

Ainsi cette réalité des saints qui nous sont  des exemples à imiter et qui intercèdent pour nous sont une preuve de la présence de Dieu dans notre monde ; l’attestation que la violence et le péché du monde sont vaincus par la croix et la résurrection du Christ, que l’amour qui vient de Dieu est plus fort que le péché et la mort. Foule immense dont l’Apocalypse nous dit qu’ils « viennent de la grande épreuve, ils ont lavé leurs vêtements , ils les ont purifiés dans le sang de l’Agneau ». En cette grande fête pensons à tous les chrétiens du monde dont beaucoup sont persécutés pour leur foi, à tous ceux qui souffrent : que la joie de cette fête ravive l’espérance de tous et nous décide chacun à demander la grâce de la sainteté pour le bonheur de ceux que nous rencontrons ! Heureuse et joyeuse fête de Toussaint

Abbé C. Malcor, curé

Lectures de la Toussaint 2011