Mai 022016
 

Sixième dimanche de Pâques (année C) & 1er mai, fête de saint Joseph travailleur ou artisan !

Accueil :

La grâce, l’amour et la communion du Seigneur en ce 1er mai de l’an de grâce 2016, fête de Joseph de Bethléem, et en ce dimanche, sixième après Pâques. // Messe célébrée à la demande de Jacqueline pour un ami décédé, Didier. Les fleurs de dimanche dernier et d’aujourd’hui sont offertes par …. // Avec Gaëlle, Sandra et Pascale, je vous accueille au nom du Seigneur Jésus, surtout l’amie autrichienne de Jacqueline…. D’autres ?

Prédication :

Les auteurs et protagonistes des lectures de ce dimanche (I.), choisies par les bienheureux Jean XXIII et Paul VI, les pères du concile Vatican II et leurs collaborateurs, en communion avec ceux choisis par Jésus.

Morceaux choisis du 15e chapitre des Actes des Apôtres, sur 28 chapitres. Luc est lui-même bénéficiaire de l’initiative de Paul et de Barnabé de ne pas circoncire les non-juifs devenus chrétiens, les « frères issus des nations ». Les modalités disciplinaires, les rites liés aux obligations religieuses et morales tombent. Les prohibitions du « culte des idoles » et des « unions illégitimes » subsistent. Elles sont le cœur de l’enseignement de Moïse, des prophètes et des sages.

Le psalmiste, au psaume 66 (67), que nous disons intégralement, pour une fois, invite les peuples, les nations, à acclamer le Seigneur qu’on ne peut pas et qu’on ne doit pas se représenter, mais qui se présente à nous comme il veut. Ainsi dans le texte suivant.

Morceaux choisis encore dans le chapitre 21 de la conclusion de l’Apocalypse. Les Israélites et les Apôtres de Jésus, qui appartiennent à la Jérusalem nouvelle, témoignent de l’Agneau et du Seigneur.

Jean au chapitre 14 nous rappelle que Jésus et son père nous donne un défenseur, leur souffle, qui est quelqu’un et qui permet aux Juifs et aux non-Juifs de devenir des partenaires du père par le fils dans le cours des choses de notre vie et de l’Histoire, dans l’accroissement des disciples parmi les nations, afin que nous croyions en lui. Vous pouvez marquer les neuf jours, selon Luc l’Evangéliste, entre l’ascension de Jésus et la Pentecôte.

Cette messe est vécue avec un chapelain qui aime les saints. (II).

Joseph, un des saints ce jour, depuis le 1er mai 1956, il y a soixante ans. La fête fut établie par Pie XII, en pensant aux « travailleurs de tous les pays », et aux « travailleurs chrétiens » en particulier. Opportune en ce temps de conflit au sujet des modalités du travail dans notre pays. Je pense aux affrontements de la « Nuit debout » entre les manifestants et la police, entre les syndicats et le gouvernement, à propos de la loi en question et du chômage.

Et en priant pour les protagonistes d’événements que j’ai remarqués. (III).

Certes, je pense aux protagonistes et aux victimes des événements dans le monde, en particulier en Méditerranée, en Libye, en Turquie, en Afghanistan, au Bangladesh, aux Philippines, liés à ceux d’Irak et de Syrie. Vous les connaissez.

Mais je suis sensible aussi au conflit entre la Russie et l’Ukraine et ses conséquences pour les Ukrainiens. Je suis passé prier avec les Ukrainiens catholiques de Paris, jeudi dernier au soir, dans leur église à l’angle du boulevard Saint-Germain et de la rue des Saints-Pères.

Prions pour Mgr Georges Pontier, président de la conférence des évêques de France, qui devrait rencontrer le président de la République demain pour les problèmes de l’heure en France.

Offertoire : Jean-Sébastien Bach, choral « Wir glauben all an einen Gott » Nous croyons tous en un seul Dieu. BWV 765. Communion : Le même, fantasia « Jesu meine Freude », Jésus ma joie. BWV 713. [B = Bach, W= Werke, œuvres, V = Verzeichnis, catalogue.]

Annonces et nouvelles

Merci à nos bienfaiteurs et bénévoles, les Dupont en particulier.

Je laisse la parole à Gaëlle, au sujet du projet collectif d’intendance de notre chapelle et de ses dépendances. Je vous remercie d’avance. … Gaëlle est devenue grand-mère pour la troisième fois, de Sahel Manuel Nouioua-Linzcano. Elle ira le voir à la Réunion durant l’été. Nous la félicitons et prions pour lui et elle.

Monique Leroux, qui a longtemps rendu ce service, poursuit sa convalescence. moniqleroux@orange.fr

Aucune messe et aucun repas cette semaine, donc pas de messe de l’Ascension, ici, jeudi.

Adorations et louange, comme d’habitude. Voir les habitués, Pascale en particulier, 06 67 30 74 89. Avec elle et Pascale, nous rendons pour le succès de l’opération de leur sœur et belle-sœur.

Je suis à Tibériade et Jérusalem, du lundi 2 au samedi 7, avec six personnes réunies par un fidèle et néanmoins ami, Pierre Lacœuilhe.

Les pèlerins de Saint-Ouen rempliront la chapelle le 7 mai, sans moi, et les parents et amis de Thérèse Tchouassi prieront pour elle en français et camerounais/bafang, le 8, à 15 h, avec moi.

Donc dimanche prochain, messe à 10 h 30, dimanche 8 mai, septième dimanche de Pâques (année C), fête de Jeanne d’Arc selon la République, date moyenne de la fin de la deuxième guerre mondiale, 50e journée mondiale des Communications sociales (1966-2016), avec un message de François de Rome. Nous devrions évoquer, puisque ce dernier fait la promotion de la boxe et du football, le résultat du combat pour le titre de champion du monde des poids moyens, à Las Vegas, le 7 mai, entre Saul Alvarez dit el Canelo, le Rouquin, Mexicain, et Amir Khan, dit the King, le Roi, Britannique dont la famille est originaire du Pakistan. L’un serait « chrétien fervent », l’autre, «  fier d’être musulman ».