Nov 252017
 

Plusieurs rencontres, cette semaine, ont réjoui votre nouveau curé. Rencontre avec l’équipe de préparation au mariage pour aider les jeunes à fonder leur famille sur le roc, avec le vivifiant catéchuménat des adultes, avec l’Association Musicale de Sainte Odile pour la restauration nécessaire et prometteuse de l’orgue. Mais je voudrai évoquer plus particulièrement la rencontre avec le groupe mission de la paroisse et la matinée des bénévoles.

Le groupe mission rassemble ceux, qui depuis des années, à l’exemple de leur Maitre et Seigneur Jésus Christ, entrainent les paroissiens à sortir de Sainte Odile pour annoncer l’Evangile dans les immeubles, sur les places publiques du quartier, auprès des commerçants ou encore, en faisant visiter l’église. « Il est vital, dit le Pape François, qu’aujourd’hui l’Eglise sorte pour annoncer l’Evangile à tous, en tous lieux, en toutes occasions, sans hésitation, sans répulsion et sans peur » EG 23. « La communauté évangélisatrice » que nous formons, dit le pape François, expérimente pour elle-même la miséricorde, le pardon de ses péchés. Elle vie d’une communion intime avec le Christ. Elle sait que le Seigneur la « précède en Galilée » ( Mat 28, 10) et ose prendre l’initiative d’aller sans crainte à la croisée des chemins chercher les pauvres, les exclus, brebis égarées, blessées, malades. Sans attendre le succès qui, selon un vieux proverbe, « n’est pas un nom de Dieu ! », elle annonce le Royaume de Dieu, ce qui signifie : « Dieu existe. Dieu vit. Dieu est présent et agit dans le monde, dans notre vie, dans ma vie » (Nouvelle évangélisation, Joseph Ratzinger). Dieu n’est pas lointain, Il s’est fait connaître en son Fils Jésus Christ qui « est passé en faisant le bien », qui par amour s’est laissé clouer sur la croix « pour réduire à l’impuissance par sa mort, celui qui a pouvoir sur la mort, le diable, afin d’affranchir ceux qui leur vie entière étaient tenus esclave du péché par crainte de la mort (He 2, 14).

Samedi matin enfin, j’ai souhaité rassembler les nombreux bénévoles de la paroisse, qui, selon leurs possibilités, assurent les différentes tâches parfois ingrates mais sans lesquelles on ne pourrait vivre notre foi, la célébrer et l’annoncer.
Initialement, je voulais simplement remercier la paroisse pour le merveilleux accueil que vous m’avez réservé.

Mais les jours passants, j’ai pris davantage conscience de la mission qui me revenait à la suite des pasteurs fidèles qui m’ont précédé. J’ai voulu me mettre à l’écoute de la paroisse pour discerner ce qui devrait l’aider à vivre sa mission aujourd’hui. Ainsi nous avons pu nous rencontrer, prier ensemble, faire connaissance, exprimer nos joies, nos réflexions pour entretenir le feu qui brûle dans nos cœurs et qu’il nous convient de communiquer. J’ai aussi voulu aussi faire part de mon ressenti et de mes projets. Nous en reparlerons.

Nous avons enfin partagé un bon repas servi par les frères de ma communauté du Chemin Néocatéchuménal qui m’accompagnent depuis 20 ans déjà et désormais à votre service.

Apprêtons nous à sortir joyeusement sur les places,
les samedis après-midi 2 et 16 décembre de 15h45 à 18h00.

Père Stéphane Biaggi, curé

Lectures dominicales du 26 novembre