Juin 222018
 

Quel est le rôle de la Voix qu’est Jean-Baptiste ? Simplement de faire passer la Parole d’un cœur à l’autre. Il est celui qui porte la parole divine pour la transmettre. Ou plutôt il est celui qui prépare les cœurs à recevoir la Parole de vie. Saint Grégoire le grand disait ainsi que « par le Verbe de la prédication, Jean courait devant le Verbe incarné du Père. » Une fois que la Parole est arrivée dans le cœur de la personne à qui elle est destinée, alors la voix s’éteint et la Parole demeure. Nous le savons, la voix sans la Parole n’est qu’un cri sans intelligence. La voix est tout entière relative à la Parole, au Verbe ou au Logos qui donne sens, voilà pourquoi Jean ne s’explique que par le Christ, il n’a de sens que par rapport au Sauveur et dès lors que le Logos grandit dans le monde intelligible, alors la voix diminue, comme le Baptiste le dira lui-même, il faut qu’il croisse et que je diminue.

Le chrétien, à la suite de Jean-Baptiste, reçoit la mission de préparer les cœurs de ses contemporains, de les éclairer de ses faibles lumières afin de les préparer à recevoir la Lumière véritable qui vient illuminer tout homme. Le péché qui peut alors surgir est de se convaincre que nous sommes nous-mêmes la source de notre propre énergie. Et nous devenons alors des anti Jean-Baptiste, nous ne rendons plus témoignage à Celui qui vient, nous ne faisons que nous rendre à nous-mêmes ce que prenons pour de la gloire : ce faisant, nous éclairons en quelque sorte le jour au moyen d’une lampe.

Laissons-nous éclairer en ces jours par celui qui nous conduit vers la véritable lumière qui éclaire tout homme dans le monde. Mettons-nous à l’école de ce saint patron des anachorètes et demandons-lui la force de témoigner jusqu’au bout de notre foi en montrant au monde l’agneau de Dieu qui enlève les péchés.

Abbé Alexis de Monts, vicaire

Lectures dominicales du 24 juin