Mai 202017
 

Réflexions et recherches en genèse, prières et actions, en temps de « guérilla mondiale »

Prière pour la paix du pape François

Texte et montage du P. Jacques Benoist. Édition du 14 mai 2017.

. Réflexions sur le caractère premier ou second de cette « guérilla mondiale islamiste » par rapport à la « guérilla mondiale communiste » ! Toutes les deux « anti-occidentales » !

. À Saints-Martin de Porrès & Jean Macias, nous mettons parfois des cierges rouges pour nos offices afin de nous rappeler le drame que nous vivons.

. Voir la prière du pape François pour la paix au recto.

. Prière avec les chrétiens d’Israël, de Palestine, Gaza, Jordanie, du Liban, de Syrie et d’Égypte (Avec « nos » martyrs de Samalout à Syrte en Libye. Voir les papiers qui leur sont consacrés par ailleurs), cœur des conflits en cours.

. Prière avec les visiteurs chrétiens de Jérusalem.

. Prière avec les chrétiens d’Irak, de Libye, d’Arabie, des Émirats, du Yémen, d’Iran, de Tur­quie et les autres, pour leur pays, la paix entre eux et les détenteurs de l’autorité « politique, militaire et religieuse », tant en Is­raël que dans ceux gérés, hier et aujourd’hui, par les compagnons d’Abu al-Qâsim Muhammad. Et parmi eux, il y a des pro­moteurs des attentats, Abu Bakr al-Baghdadi, par ex, et des dénonciateurs de ceux-ci, Abdel Fattah al-Sissi et Ahmed al-Tayeb, par ex.

. Prière avec les personnalités prisonnières dont nous n’avons plus de nouvelles, en particulier Paolo dall’Oglio, enlevé le 29 juillet 2013, mais aussi Asia Bibi, Paul Yazigi, Yohanna Ibrahim et d’autres.

. Prière avec les chrétiens et aumôniers militaires engagés dans la coalition contre Daech en Syrie et en Irak, en particulier.

. Prière avec les familles des victimes des attentats de l’été 1995 et de décembre 1996, à Paris, au temps des affrontements entre le Groupe islamique armé et le Front national de libération au pouvoir en Algérie. Le 3 décembre 1996, à 18 h, à Port-Royal. J’habitais à côté à l’époque. Ces événements ont été rap­pelé par l’organisateur de « Magnanville » et de « Saint-Étienne-du-Rouvray ».

. Prière avec les saints qui ont eu à s’affronter avec des compagnons d’Abu al-Qâsim Muhammad, comme François d’Assise, Bernard de Clairvaux, Dominique de Guzman, Louis IX de France, Ferdinand III de Castille. Ils se complètent pour réfracter la grâce du Christ pour les temps qui sont les nôtres.

Il faudrait mieux connaître et méditer les rapports de François d’Assise et du sultan Malik al-Kamil, lors de 5e croisade en 1219. J’ai lu et relu pour moi et pour vous l’article de Francis de Beer, « Saint François et l’Islam », Concilium, no 169, novembre 1981. D’où il ressortirait que François aurait été en quête du martyr à Damiette (Médina Dimiat), en parallèle à l’action des croisés.

Petit Robert des noms propres : Une cinquième croisade (1217-1221) fut organisée en 1215 par In­nocent III qui meurt en 1216. L’expédition, commandée par Jean de Brienne, roi de Jérusalem, le roi de Chypre et le roi de Hongrie, André II, prit Damiette en Égypte (1219), mais dut restituer ce port pour pou­voir rembarquer. Et ceci sur neuf croisades en Terre sainte.

. Prière avec nos absents pour diverses raisons, vieillesse, santé et vacances, par exemple.

….

Ici, nous sommes sensibles aux événements liés aux « renouveaux » des compagnons d’ Abu al-Qassim Muhammad dit Mahomet, depuis la disparition de l’Empire turc, vers 1918, et surtout depuis la fondation d’Israël en 1948 qui a suscité tant de leurs réactions.

Ici, nous faisons nôtre, nous nous associons, par la prière, à la journée nationale du souvenir de la Déportation qui a lieu le dernier dimanche d’avril. En Israël, elle est dite jour de la mémoire de la Shoah. À Auschwitz, elle est vécue par une marche des Vivants.

Ici, dans cette chapelle, évocation de Jérusalem et des événements qui s’y sont produits, hier, grâce au chemin de croix de Carolyne Morel, et aujourd’hui, grâce aux photos de Benoît Le Bretton et à une vue panoramique. Je peux expliquer les œuvres  !

Ici, nous demandons au Seigneur de bénir notre « maison commune » en arabe, comme les chrétiens d’Orient, quand Gaëlle Kharif est là, de prier avec cette image du Christ offerte par Mohammed Zakarneh, un ami de Jordanie depuis onze ans et de dire le Pater en arabe quand Pascale de Perthuis est là, en plus du français !

Ici, nous prions avec la prière pour la paix du pape François de 8 juin 2014 et avec notre prière en temps de guerre du 20 août 2016.

Ici, nous relayons l’appel des évêques de France à soutenir les étudiants en Irak.

Ici, comme dans l’Église entière, nous envoyons le produit de la quête du vendredi saint à la Custodie de Terre Sainte (quatre-vingt-dix euros en 2017).

Ici, nous pensons à Asia Bibi chaque jour.

Ici, nous pensons aux évêques enlevés en Syrie le 24 avril 2013, Paul Yazigi et Yohanna Gregorios Ibrahim et aux autres enlèvements.

Ici, nous prions pour et avec Jacques Hamel dont le procès de béatification a été ouvert.

Ici, nous faisons l’anniversaire des moines de Tibhirine, enlevés le 26 mars 1996, et dont la mort devrait se situer vers fin avril 1996.

Ici, nous prions pour nos ennemis en la personne d’Abu Bakr al-Baghdadi et en la personne d’ Ayman al-Zawahiri, dont les photos sont derrière l’orgue.

Ici, nous prions particulièrement pour les morts de mort violente durant la semaine dans le cadre de ce conflit en cours dans le monde. Cette semaine nous pensons aux morts autour de Mossoul et de Raqqa.

Ici, nous réfléchissons souvent à l’histoire des nations auxquelles nous appartenons depuis des millénaires, en distinguant les rapports des nations entre elles et les rapports de ces nations avec l’Église du Christ.

Ici nous faisons cas de l’enseignement et du comportement de tous les successeurs de Pierre de Capharnaüm, mais en particulier d’Innocent III, de saint Pie V, du bienheureux Paul VI, de saint Jean-Paul II, de Benoît XVI et du pape François.

Et ceci, sous les auspices des coptes de Samalout, martyrs à Syrte en Libye en février 2105. Ces coptes ont été encore meurtris ces derniers temps. Le pape François les a visités avant-hier et hier au Caire.

Et ceci sous les auspices de Martin de Porrès et Jean Macias, qui éclairent notre réflexion sur nos amours et nos amitiés vécues dans « l’Occident chrétien » et « l’Orient musulman ». À suivre !

…….

PAPE FRANÇOIS

Prière pour la paix*

 Seigneur Dieu de paix, écoute notre supplication !

Nous avons essayé tant de fois et durant tant d’années de résoudre nos conflits avec nos forces et aussi avec nos armes ; tant de moments d’hostilité et d’obscurité ; tant de sang versé ; tant de vies brisées, tant d’espérances ensevelies… Mais nos efforts ont été vains. A présent, Seigneur, aide-nous Toi ! Donne-nous Toi la paix, enseigne-nous Toi la paix, guide-nous Toi vers la paix. Ouvre nos yeux et nos cœurs et donne-nous le courage de dire : ‘‘plus jamais la guerre’’ ; ‘‘avec la guerre tout est détruit !’’. Infuse en nous le courage d’accomplir des gestes concrets pour construire la paix. Seigneur, Dieu d’Abraham et des Prophètes, Dieu Amour qui nous a créés et nous appelle à vivre en frères, donne-nous la force d’être chaque jour des artisans de paix ; donne-nous la capacité de regarder avec bienveillance tous les frères que nous rencontrons sur notre chemin. Rends-nous disponibles à écouter le cri de nos concitoyens qui nous demandent de transformer nos armes en instruments de paix, nos peurs en confiance et nos tensions en pardon. Maintiens allumée en nous la flamme de l’espérance pour accomplir avec une patiente persévérance des choix de dialogue et de réconciliation, afin que vainque finalement la paix. Et que du cœur de chaque homme soient bannis ces mots : division, haine, guerre ! Seigneur, désarme la langue et les mains, renouvelle les cœurs et les esprits, pour que la parole qui nous fait nous rencontrer soit toujours « frère », et que le style de notre vie devienne : shalom, paix, salam ! Amen.

 * Invocation pour la paix (8 juin 2014)