Mai 132017
 

Quatrième dimanche de Pâques 2017, de l’année A, dimanche dit du Bon Pasteur,

Le bon pasteur donne sa vie pour son troupeau.

Journée des vocations et seconde quête.

7 avril 2017, fête de saint Thomas Beckett, assassiné sur ordre d’Henri II d’Angleterre.

Élection présidentielle  en France.

Dimanche où nous évoquerons le « 8 mai 1945 », le « 9 mai 1950 », le « 10 mai 1793 »,

le « 10 mai 2001 » et le « 13 mai 1917»

et le deuxième dimanche de mai, fête nationale de Jeanne d’Arc, brûlée le 30 mai 1431.

Chants & textes. Remerciements, nouvelles, annonces & agenda.

Chant d’entrée :

Il est vraiment ressuscité, alléluia ! Jésus notre divin sauveur, alléluia, alléluia, alléluia !

Jésus triomphe de la mort, alléluia ! Plein de gloire et de majesté, alléluia, alléluia, alléluia !

Mort, où est donc ton aiguillon, alléluia ! Sépulcre où donc est ta victoire, alléluia, alléluia, alléluia !

Le Sauveur nous a délivrés, alléluia ! La mort est vaincue à jamais, alléluia, alléluia, alléluia !

Accueil : En action de grâce pour la libération de quatre-vingts lycéennes de Chibok. Entrons dans cette eucharistie en demandant au Seigneur de nous délivrer de nos péchés !

Kyrie & Gloria

PREMIÈRE LECTURE

« Dieu l’a fait Seigneur et Christ » (Ac 2, 14a.36-41)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Le jour de la Pentecôte, Pierre, debout avec les onze autres Apôtres, éleva la voix et fit cette déclaration : « Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous aviez crucifié. » Les auditeurs furent touchés au cœur ; ils dirent à Pierre et aux autres Apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? » Pierre leur répondit : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. » Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant : « Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. » Alors, ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là, environ trois mille personnes se joignirent à eux. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

PSAUME (Ps 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6)

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.
Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.
Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.
Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.
Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

DEUXIÈME LECTURE

« Vous êtes retournés vers le berger de vos âmes » (1 P 2, 20b-25)

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés, si vous supportez la souffrance pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu. C’est bien à cela que vous avez été appelés, car c’est pour vous que le Christ, lui aussi, a souffert ; il vous a laissé un modèle afin que vous suiviez ses traces. Lui n’a pas commis de péché ;
dans sa bouche, on n’a pas trouvé de mensonge. Insulté, il ne rendait pas l’insulte, dans la souffrance, il ne menaçait pas, mais il s’abandonnait à Celui qui juge avec justice. Lui-même a porté nos péchés, dans son corps, sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice. Par ses blessures, nous sommes guéris. Car vous étiez errants comme des brebis ; mais à présent vous êtes retournés vers votre berger, le gardien de vos âmes. – Parole du Seigneur – Nous rendons gloire à Dieu !

ÉVANGILE

« Je suis la porte des brebis » (Jean 10, 1-10)

Alléluia. Alléluia.  Je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Alléluia. (Jean 10, 14)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus déclara : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit. Celui qui entre par la porte, c’est le pasteur, le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. Quand il a poussé dehors toutes les siennes, il marche à leur tête, et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix. Jamais elles ne suivront un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. » Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens, mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait. C’est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. » – Acclamons la Parole de Dieu. Louange à toi, Seigneur Jésus.

Prédication :

Les auteurs inspirés

Avec Luc en Actes des Apôtres 2 : Les premiers convertis.

Avec un psalmiste du Temple, le psaume 22 : Le Seigneur est mon berger.

Avec Pierre, dans la première épître qui porte son nom : Le berger qui veille sur nous.

Avec Jean, au chapitre 10 : La porte des brebis.

Avec un des saints du jour

J’ai choisi Thomas Beckett, à la date où il est célébré dans le diocèse de ma mère, Avranches & Coutances, archevêque de Cantorbéry, assassiné sur ordre d’Henri II d’Angleterre dans sa cathédrale, le 29 décembre 1170.

Avec les protagonistes de nos actualités.

Aujourd’hui, en France, dimanche 7 mai 2017, élection présidentielle. Les chrétiens face au politique et dans la politique !

Demain lundi, l’anniversaire du « 8 mai 1945 », fin de la deuxième guerre mondiale.

Mardi, l’anniversaire du « 9 mai 1950 », déclaration Schuman, journée de l’Europe.

Mercredi, le 10 mai 1793, mort d’Élisabeth de France. Le 10 mai 2001, adoption de la « loi Taubira », liée aux initiatives de la Révolution et du congrès de Vienne touchant l’abolition de l’esclavage. Le 10, journée de mémoire à ce sujet.

Samedi, le 13 mai 1917, les enfants de Fatima et leur message. François de Rome à Fatima !

Dimanche 14 mai 2017, deuxième dimanche de mai, fête nationale de Jeanne d’Arc.

Je les reprends selon l’ordre des générations :

La guerre de Cent ans ! Guerre civile en France et guerre entre les dynasties nationales.

Dimanche 14 mai, deuxième dimanche de mai, fête nationale de Jeanne d’Arc pour notre république, Jeanne ayant été brûlée le 30 mai 1431, à Rouen, date de sa fête pour notre Église. Les Bourguignons, les Parisiens et les rois anglais et les Armagnacs et les rois français.

La Révolution française : guerre civile entre les « ordres » de la société et guerre entre les nations d’Europe.

Mercredi 10 mai, fête d’Élisabeth de France, vénérable, guillotinée le 10 mai 1793 sur la place Louis XV, de la Révolution et de la Concorde, à Paris, et les centaines d’autres martyrs. Durant la Révolution de 1789, le congrès de Vienne et la Révolution de 1848, initiatives et tentatives d’abolition de l’esclavage dans le sillage de l’abolition du servage. Figures de Paul, Philémon et Onésime. Saint Pierre Claver, apôtre des esclaves vers 1650, béatifié en 1850. Le 10 mai 2001, adoption de la « loi Taubira » liée à la mémoire de l’esclavage. Le 10, journée nationale à ce sujet.

Première guerre mondiale : guerre entre les classes en France, en Europe et en Russie et guerre entre les nations.

Samedi 13 mai, centenaire des événements de Fatima en 1917, visite de François à Fatima, le 13 mai 2017, du jubilé possible à Notre-Dame de Fatima Marie médiatrice, à Paris XIXème. Les héros et les saints de cette guerre, les enfants de Fatima, Francesco & Jacinto Marto et une carmélite, Lucie Dos Santos. Et Nicolas II et sa famille.

Deuxième guerre mondiale

Comment l’analyser en une phrase ? Lundi 8 mai, l’anniversaire du 8 mai 1945. Les centaines de martyrs des camps de concentration et d’extermination parmi les millions de morts. Le 8 mai, Antonin Bajewski, Boniface Zukowski, compagnons de Maximilien Kolbe.

« Déclaration Schuman », 9 mai 1950. Acte fondateur de l’Europe. Vénérable ou serviteur de Dieu Robert Schuman !

Aujourd’hui, dimanche 7 mai, la présidentielle 2017, en France.

dans le contexte des événements en cours, évoqués par la visite du pape François au Caire, les 28 et 29 avril. Hier, Thomas Beckett face à Henri II d’Angleterre, figure d’un évêque face au pouvoir qui donne sa vie pour son troupeau. Aujourd’hui, les Égyptiens chrétiens martyrs de Samalout à Syrte en Libye, en février 2015.

Je me suis permis de célébrer en rouge ce dimanche du bon pasteur qui donne sa vie pour son troupeau, avec des cierges rouges !

Credo.  :

Prière universelle : Voir ci-dessus.

Offrande et quête :

Pater : en d’autres langues maternelles que le français selon les présences. En chinois, quand Haili Zhou est parmi nous. En portugais, quand Luisa Gregorio Fins est là. En arabe, quand Pascale de Perthuis est là. Parfois, en latin !Traduction revue et corrigée à partir du 3 décembre 2017.

Rites de communion ici : Avec du pain de messe sans levain selon notre Église, à l’aspect blanc/argent ou brun/doré. Avec du vin de messe à l’aspect blanc ou rouge. Avec un calice en vermeil (argent doré) ou un calice en bois d’olivier sculpté et verni fabriqué et offert par des Palestiniens latins de Bethléem. Et ceci, à genou ou debout, au pain eucharistié seul sur les lèvres ou dans les mains, ou par intinction sur les lèvres ou dans les mains par intinction.

Chant de communion :

R/. Par ce corps qui pour nous fut livré, par ce sang qui pour nous fut versé !

Mon âme est broyée de désir, / C’est toi qu’elle cherche, c’est toi seul, Seigneur.

Je suis comme brebis perdue, / Viens à ma recherche : je veux te servir.

Viens à mon aide et je vivrai, / Que mon espérance ne soit pas déçue.

Remerciements, annonces & nouvelles :

Merci à vous qui nous aidez par vos générosités et vos compétences !

L’orgue d’Haili Zhou utilisée par elle et Pascale de Perthuis.

Je salue les fidèles de passage.

J’attire votre attention sur des conseils pour la lecture en public. Voir le tract.

Sandra Jamet a déménagé à la porte de Saint-Cloud, mais espère garder le contact avec Saint-Martin et Saint-Justin.

Colette Chomet, la sœur de Pascale Pierre-Louis, est décédée vendredi 21 avril en Martinique d’un cancer, dans la cinquantaine. J’attends des nouvelles. Voir Marguerite Pierre-Louis.

Nos amis, les pèlerins de Saint-Ouen ont en pèlerinage auprès de l’Enfant-Jésus de Beaune. Voir leurs cadeaux.

Les séances de kinésithérapie me feraient du bien. Rédaction d’articles sur des églises de Paris.

Agenda :

Lundi 8 mai, nous prierons en notre particulier, aux intentions du jour.

Mardi 9, messe à 08 h 45, et répétition de théâtre, le soir. Journée de l’Europe ?

Mercredi 10, messe à 12 h 10 et adoration à 19 h. Voir ci-dessus. Messe et déjeuner avec un ami du lycée qui vit à Nouméa. 17 h, bénédiction du nouveau logement de Talia Yamat Adjougui. Journée de mémoire de l’esclavage ?

Jeudi, messe à 08 h 45, conseil et déjeuner des prêtres à Sainte-Odile.

Vendredi 12, messe à 12 h 10 et adoration à 19 h. Messe et déjeuner avec un ami du temps de Montmartre qui vit à New York.

Samedi 13, répétition de la pièce sur Maria Goretti. Possibilité de se joindre au pèlerinage jubilaire de Fatima en allant à Notre-Dame de Fatima dans le XIXe avec Sainte-Odile. Voir tract.

Dimanche 14 mai, 10 h 30, notre messe. À 15 h 30, messe à Notre-Dame avec l’évêque des coptes catholique à Notre-Dame ?

Le samedi 20 mai, un conseil de Saint-Martin devrait avoir lieu de 10 h 30 à midi. J’en prépare l’ordre du jour. Donnez-moi des idées !

Et, après le chant à Marie, seconde quête pour l’œuvre des Vocations, sans tract.

Bénédiction.

En français et en arabe !

Chant à Marie :

Regina cæli / Reine du ciel

Regína cæli lætáre, allelúia. /Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia.

Quia quem meruísti portáre, allelúia. /Car celui qu’il te fut donné de porter, alléluia,

Resurréxit, sicut dixit, allelúia. /Est ressuscité comme il l’avait dit. Alléluia.

Ora pro nobis Deum, allelúia. / Prie Dieu pour nous, alléluia.