Mar 082015
 

Accueil

Troisième dimanche du carême 2015. Année B dite de saint Marc (et saint Jean).

La messe est offerte par un fidèle anonyme pour une intention inconnue, offrande reçue dans un sanctuaire de Paris, par exemple. Messe en communion avec saint Jean de Dieu, frère infirmier fondateur…

Prédication

Durant notre carême 2015, du 2e dimanche au 5e dimanche, je commente et commenterai les quatre paragraphes du message de carême de notre pape François. Je vous en donne le texte.

Aujourd’hui, en plus de sa notice biographique déjà communiquée, je vous donne une biographie de deux pages. Il me semble intéressant de mieux savoir qui nous interpelle.

Lecture en solo du paragraphe en question. Mes réflexions : Souvenez-vous des images des vases communicants et des cœurs communicants. Notre humanité et nos humanités communiquent par le cœur (et le sourire) de chacun entre nous et avec Jésus en son humanité et sa divinité. Les chrétiens face aux Juifs et aux autres nations combattent contre la mondialisation de l’indifférence les uns à l’égard des autres, c’est-à-dire pour la mondialisation de la communion des cœurs et des sourires dans le meilleur et le pire de notre existence.

Nos prières tournées vers les milliards de frères et sœurs d’hier et d’aujourd’hui. Suggestions.

Celles préparées par Pascale Pierre-Louis. // Les intentions que vous apportez, que vous portez, que vous inscrivez sur notre livre de vie et que vous nous confiez en dehors de la messe. //

Pour nos amis absents en raison de leur santé. // Pour les présents éprouvés, dans la discrétion. // Pour ceux et celles qui demandent notre prière, par oral ou par écrit. // Pour les pauvres qui frappent à la porte de Saints-Martin de Porrès & Jean Macias. // Pour nos artistes. // Pour nos mourants. // Pour nos défunts, en particulier, Michel Kabeya. // Pour des fidèles auxquels je pense, qui ne viennent plus parmi nous pour différentes raisons. // Pour nos voisins et nos relations. //

Pour les organisateurs, les exposants et les visiteurs de l’espace Champerret, aujourd’hui Mer & Vigne. // Pour les manifestants tous azimuts de ces dernières semaines, en France et dans le monde, afin qu’ils protestent de leurs convictions, sans haine et avec amour ! // Pour ceux de mardi prochain, à propos de notre mort et de notre accompagnement des mourants. Pour Tugdual Derville, porte-parole de Soulager mais pas tuer, et pour Jean-Luc Romero, président de l’association pour le Droit à mourir dans la dignité, ADMD. Pour nos députés, en particulier pour Jean Leonetti, Alain Claeys et les quatre-vingt-cinq en question. // Pour nous, nos amis et nos ennemis, de l’extérieur et de l’intérieur, vivants et défunts. // Pour nous et nos compatriotes qui nous méprisent. // Pour les organisatrices des journées de prière et de revendication par et pour les femmes, de vendredi dernier et de ce jour. Pour les femmes d’hier et d’aujourd’hui et de demain !

Pour nos frères persécutés de par le monde et pour leurs bourreaux et particulièrement pour les chrétiens de Syrie enlevés par les combattants de Daech, fin février et dont on n’a plus de nouvelles, à ma connaissance. // Pour ces ennemis et leur chef, Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri dit Abou Bakr al-Baghdadi. // Pour nos alliés. // Pour nos militaires qui risquent leur vie pour neutraliser nos ennemis. // Pour que cesse la guerre entre les Ukrainiens ukrainophones et les Ukrainiens russophones qui veulent être rattachés à la Russie. // Donc prions pour nos alliés et pour nos ennemis, afin que nous menions nos guerres sans haine, avec le respect de nos ennemis, tant chez nous et en Europe qu’au Proche-Orient et en Afrique.

Merci ! Pardon ! Bravo ! Et, s’il vous plaît, encore ! Annonces !

Merci à Mariette Ververt et à nos autres amies, pour leur composition de carême qui parle par elle-même ! Merci à Danielle Vincent !

À 16 h 30, en ce jour, conférence de carême à Notre-Dame, par frère Aloïs de Taizé, « Une vie qui devient signe ». Suivie d’un temps de prière et de l’adoration du Saint-Sacrement à 17 h 15, vêpres à 17 h 45 et messe à 18 h 30. En direct sur France-Culture et KTO, en différé à 21 h sur Radio-Notre-Dame et RCF.

Nos quatre messes et nos deux adorations de la semaine ont lieu, de mardi à vendredi.

Mardi nous prierons aux intentions du jour avec et pour les manifestants en question.

Mardi soir, une conférence témoignage à Sainte-Odile, par un converti de Mahomet à Jésus.

Vendredi 13, abstinence de viande. Prière pour notre pape François, deux ans déjà !

Samedi 14, pas de louange.

Dimanche 15 mars, 10 h 30, messe du 4e dimanche du carême, en rose, de mi-carême.

Des idées pour un carême chrétien et cultivé au Marais et avec le Petit Journal de Pâques.

Je m’oriente, sauf une autre suggestion de votre part, pour répondre à l’appel des 24 h pour le Seigneur de notre pape François, vers une récollection le samedi 18 et le dimanche 19 avril avec Jean-Philippe Rouillier, un ami de Pascale Pierre-Louis, auteur de livres d’apprentissage de l’anglais et de spiritualité chrétienne sous forme de roman de théologie-fiction. Voir Amazon.fr