Nov 062015
 

Anticipation de la commémoration de tous les fidèles défunts !
Accueil : encore un feu d’artifice, un cocktail ou un arc-en-ciel !
Messe de la fête de tous les saints avec ses lectures qui braquent le projecteur sur le but de notre vie à atteindre.
Messe offerte par Valérie Amadala Mounassanna, pour sa tante, Marguerite Embineng. Participation de sa famille et de ses amies. Verre de l’amitié.
Messe qui se conclura avec le chant de « l’Ave Maria de Gounod » par Nicole Lefebvre, « notre » « cantatrice aveugle », dont c’est l’anniversaire. Verre de l’amitié autour d’elle aussi.
Notre prière est aussi et encore celle d’un temps de guerre, avec son cortège de morts, particulièrement au Proche-Orient, de risques d’attentats chez nous et d’accueil des réfugiés, même si j’ai pu visiter la Terre sainte sans encombre.
Troisième messe de notre neuvaine préparatoire à la fête de nos protecteurs, Martin de Porrès et Jean Macias, dimanche prochain, le 8, avec verre de l’amitié et déjeuner communautaire.

Lectures :
Apocalypse 7, une foule immense acclame l’Agneau.
Psaume 23, ceux qui t’ont cherché.
1 Jean 3, déjà enfants de Dieu.
Matthieu 5, nos actes d’amour, dans le meilleur comme dans le pire de nos vies, ont une portée d’éternité auprès de l’Éternel et de Jésus dans leur Souffle.

Prédication :
. Les béatitudes de Jésus sont inséparables de ses malédictions. La haine est l’absence d’amour. Le malheur est l’absence de bonheur. Le mal est l’absence de bien. Nos actes, nos paroles, nos pensées ont une portée d’éternité dans l’amour ou la haine.
. L’amour de et selon Jésus est paradoxal. Il est au-delà de l’idée que nous nous en faisons. Il peut se vivre dans la jouissance comme dans son absence, qu’est la souffrance. Il nous apprend et nous donne de vivre nos bonheurs et nos malheurs dans sa grâce, son amour, sa communion.
. Avec la mort, les jeux sont faits, on est pour ou contre le Seigneur, le prochain et nous-même. Cependant on peut encore progresser dans l’amour par le jeu de notre solidarité que la mort n’abolit pas. Nous demandons aux saints de prier pour nous et nos défunts. Nous prions pour ces derniers.

Merci ! Pardon ! Bravo ! Et, s’il vous plaît, encore ! Annonces :
Merci  à nos intendantes ! À nos animateurs et animatrices de l’accueil, de la musique et des chants  ! À ceux et celles qui veillent au panier du chapelain !
Messes, adorations et louanges aux jours, heures et lieux habituels, mais messes exceptionnelles, demain, lundi 2 à 18 h 30 et samedi 7 à 14 h, pour compléter notre neuvaine.  Cette dernière est suivie du rosaire avec les « pèlerins de Saint-Ouen ».
Vous disposez d’un programme pour la quinzaine qui vient.
Mercredi 4, une formation à la maison diocésaine pour les porteurs de la communion aux malades. M’en parler …
Dimanche 8, solennité de notre fête patronale, avec verre de l’amitié pour tous et déjeuner pour ceux qui peuvent. Donnez votre nom pour les préparer et/ou en profiter ! Avec des membres de la fraternité dominicaine de saint Martin de Porrès.
Dimanche 15, 16 h, rencontre avec notre archevêque au sujet des travaux du synode sur la famille.
De la documentation pour votre formation, sur la vie pratique à Sainte-Odile, sur l’exposition de Claude Lourenço qui est reconduite, sur notre état de guerre, sur nos patrons avec une image qui les rapproche, d’un guide pour la lecture de l’encyclique Laudato Si du pape François, et d’un autre pour visiter notre espace.