Mar 212015
 

Accueil (assis, avec un paquet de feuilles agrafées, pour que vous n’en ayez pas partout !)

Messe du quatrième dimanche du carême 2015. Année B dite de saint Marc et saint Jean. Dimanche de mi-carême. Messe en rose ! Chasuble et cierges en rose, violet tempéré de blanc, la mortification tempérée par la gloire.

Messe à la lumière de Jésus, l’envoyé, le messie, le fils unique de celui qui, au-delà de nos relations, nous a fait à son image, fait alliance avec nous, nous habite et nous restaure. À la lumière de Jésus, nouveau et définitif Cyrus, maître de l’histoire des nations qui nous rassemblent, nous, les dizaines de milliards d’individus qui les constituons.

Messe en action de grâce pour différents bienfaits, présentés en désordre : pour les deux ans du pontificat du pape François, pour la guérison de Coumar Narsimooloo, pour le rejet de la légalisation de « l’euthanasie active », pour la libération des dix-neuf chrétiens assyriens, pour l’annonce d’un jubilé pour célébrer le concile Vatican II et pour l’annonce d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée aux chrétiens et aux minorités du Proche-Orient, à la demande de la France par Laurent Fabius, le vendredi 27 mars.

Messe dite avec un calice donné par Laurent Khair, chrétien latin de Bethléem, un ami, pour évoquer et faire mémoire de nos frères et sœurs en Jésus du Proche-Orient persécutés et de leurs compatriotes juifs, sunnites, chiites, druzes, alaouites, yézidis et druzes. Nous prions pour l’apaisement de leurs relations, dans le cadre d’une journée sur laquelle Pierre Grenier a eu la présence d’esprit d’attirer mon attention. Nous prions pour les millions de réfugiés et d’émigrés.

Messe dite en invoquant deux saints dont la fête tombait en semaine : Sophrone, évêque de Jérusalem qui négocia le sort des chrétiens avec Omar, le deuxième successeur de Mahomet, en 638, et Rodrigue et Salomon, deux chrétiens décapités par l’État islamique de Cordoue en 857.

Messe dite en communion avec les vingt et un coptes dont l’exécution qui aurait eu lieu en Libye vers le 10 février, a été connue le dimanche 15 février, il y a un mois déjà !

Messe offerte par un fidèle anonyme pour une intention inconnue de moi.

Messe que nous conclurons par une seconde quête pour les prêtres âgés.

Prédication

Durant notre carême 2015, du 2e dimanche au 5e dimanche, je commente et commenterai les quatre paragraphes du message de carême de notre pape François. Je vous en donne le texte.

Parcourons le paragraphe 2. Où es ton frère ? Les paroisses et les communauté. En silence.

Mes réflexions : Souvenez-vous de l’image des vases communicants et de celle des cœurs communicants. Notre humanité et nos humanités communiquent par le cœur (et le sourire) de chacun entre nous et avec Jésus en son humanité et sa divinité, et ceci dans et par-delà les générations. Les chrétiens entre les Juifs et les autres nations combattent contre la mondialisation de l’indifférence les uns à l’égard des autres, c’est-à-dire pour la mondialisation de la communion des cœurs et des sourires dans le meilleur et le pire de notre existence.

Je vous redis mon introduction en conclusion : Messe à la lumière de Jésus, l’envoyé, le messie, le fils unique de celui qui, au-delà de nos relations, nous a fait à son image, fait alliance avec nous, nous habite et nous restaure. À la lumière de Jésus, nouveau et définitif Cyrus, maître de l’histoire des nations qui nous rassemblent, nous les dizaines de milliards d’individus qui les constituons.

Nous, les chrétiens connaissons l’origine et l’achèvement de notre humanité dans la miséricorde du père de Jésus dans le souffle qui les habite pour toujours. Nous connaissons le chemin qui mène de l’une à l’autre, avec Jésus, par le meilleur et le pire de notre existence, aujourd’hui et pour toujours. Amen !

Credo III, sur une feuille, en latin, avec mélodie dite grégorienne et la traduction !

Nos prières tournées vers les milliards de frères et sœurs d’hier et d’aujourd’hui. Suggestions.

Celles préparées par … // Les intentions que vous apportez, que vous portez, que vous inscrivez sur notre livre de vie, que vous nous confiez et dont je me fais l’écho. //

Celles que je porte dans mon cœur et vous confie par écrit ci-dessous :

Pour nos amis absents en raison de leur santé. // Pour les présents éprouvés, dans la discrétion. // Pour ceux et celles qui demandent notre prière, par oral ou par écrit. // Pour les pauvres qui frappent à la porte de Saints-Martin de Porrès & Jean Macias. // Pour nos artistes. // Pour nos mourants. // Pour nos défunts, en particulier, Michel Kabeya. // Pour des fidèles auxquels je pense, qui ne viennent pour différentes raisons. // Pour nos voisins et nos relations. //

Pour les organisateurs, les exposants et les visiteurs de l’espace Champerret. // Pour les manifestants tous azimuts de ces dernières semaines, en France et dans le monde, afin qu’ils protestent de leurs convictions, sans haine et avec amour ! // Pour nous, nos amis et nos ennemis, de l’extérieur et de l’intérieur, vivants et défunts. // Pour nos compatriotes qui nous méprisent. //

Pour nos frères persécutés de par le monde et pour leurs bourreaux et particulièrement pour les deux cent cinquante chrétiens de Syrie enlevés par les combattants de Daech, fin février et dont on n’a plus de nouvelles, à ma connaissance. // Pour ces ennemis et leur chef, Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri dit Abou Bakr al-Baghdadi. // Pour nos alliés. // Pour nos militaires qui risquent leur vie pour neutraliser nos ennemis. //

Pour que cesse la guerre entre les Ukrainiens ukrainophones et les Ukrainiens russophones. //

Donc prions pour nous, nos alliés et nos ennemis, afin que nous menions nos guerres sans haine, avec le respect de nos ennemis, tant chez nous et en Europe qu’au Proche-Orient et en Afrique.

Merci ! Pardon ! Bravo ! Et, s’il vous plaît, encore ! Annonces !

Merci à Mariette Ververt et à nos autres amies, pour leur composition de carême, pour leur maintenance et pour leur panier du curé ! Merci à Pierre Grenier pour ses chants !

À 16 h 30, en ce jour, conférence de carême à Notre-Dame, « L’appel à la vie contemplative », par sœur Cécile de Jésus-Alliance, prieure du carmel de Montmartre. Suivie d’un temps de prière et de l’adoration du Saint-Sacrement à 17 h 15, vêpres à 17 h 45 et messe à 18 h 30. En direct sur France-Culture et KTO.

Nos quatre messes et nos deux adorations de la semaine ont lieu, de mardi à vendredi.

Mardi soir, une conférence témoignage à Sainte-Odile, par un disciple de Jésus particulièrement attentif aux disciples de Mahomet. Voir la FIP de Sainte-Odile.

Jeudi 19 mars, 08 h 45, messe de la fête de saint Joseph. Temps de formation à la charité à Notre-Dame de la Gare. Voir le tract.

Vendredi 20, abstinence de viande.

Samedi 21, rosaire à 15 h ou 14 h 30, marche des pères de famille de Sainte-Odile au Sacré-Cœur en passant par Saint-Augustin, avec le P. Alexis de Monts et Mgr Renaud de Dinechin. Voir le tract.

Des idées pour un carême cultivé avec le « Marais chrétien », un carême apostolique, avec le Petit Journal de Pâques et un carême pieux avec un exemplaire de France catholique où se trouve notre chemin de croix en tissu de Carolyne Morel.

Et maintenant, seconde quête pour les prêtres et, aussi, les évêques âgés !