Jan 122017
 

Entrée : Debout resplendis

Debout, resplendis, car voici ta lumière, Et sur toi la gloire du Seigneur (bis). Lève les yeux et re­garde au loin, Que ton cœur tressaille d’allégresse. Voici tes fils qui reviennent vers toi, Et tes filles portées sur la hanche.

R/ Jérusalem, Jérusalem, Quitte ta robe de tristesse ! Jérusalem, Jérusalem, Chante et danse pour ton Dieu.

Toutes les nations marcheront vers ta lumière, Et les Rois à ta clarté naissante (bis). De nombreux troupeaux de chameaux te couvriront, Les trésors des mers afflueront vers toi, Ils viendront d’Epha, de Saba, de Qédar, Faisant monter vers Dieu la louange.

Les fils d’étrangers rebâtiront tes remparts, Et leurs Rois passeront par tes portes (bis). Je ferai de toi un sujet de joie, On t’appellera « Ville du Seigneur ». Les jours de ton deuil seront tous accomplis, Parmi les nations tu me glorifieras.

Kyrie : Kyrie eleison

Gloria Gloire à Dieu et paix sur la terre Aux hommes qu’il aime Gloire à Dieu, merveille pour l’homme, Alléluia.

1. Nous te louons, nous te louons
Nous t’acclamons, nous t’acclamons
2. Nous t’adorons, nous t’adorons
Nous te prions, nous t’adorons /R

3. Agneau de Dieu, agneau de Dieu
Tu es la paix, tu es la paix

4. Tu es vivant, tu es vivant
Tu es l’amour, tu es l’amour

5. Toi seul es saint, toi seul es grand.
Tu es Seigneur, tu es vivant /R

Psaume 71

1-Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !

2-En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes !
Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

3-Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents.
Les rois de Saba et de Seba feront leur of­frande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

4-Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Prière universelle : Ô Seigneur écoute nous alléluia, Ô Seigneur exauce nous alléluia.

Communion : Le voici l’agneau si doux

Le voici, l’Agneau si doux
Le vrai pain des anges
Du ciel il descend pour nous
Adorons-le tous.

C’est un tendre Père
C’est le Bon Pasteur
En lui seul j’espère
C’est mon bienfaiteur.

Par toi saint Mystère
Objet de ma foi
Je crois, je révère
Mon Maître et mon Roi.

Chant à Marie : Ô Marie, aide-nous à dire oui au Seigneur, Ô Marie, chaque jour de notre vie.
1 – Quand l’ange Gabriel t’est apparu,
Pour t’annoncer la venue de Jésus,

Tu n’as peut-être pas bien compris, Marie
Pourtant tu as dit « oui ».

2- Tu as cherché un toit pour ton enfant,

Mais à la rue on met les pauvres gens

Dans une étable sur la paille

Ô Marie, Tu as donné la vie.

Accueil : Entrons dans l’eucharistie en demandant à l’Enfant Dieu de nous délivrer de nos péchés, comme Jésus, solidaire des pécheurs, mais non pécheur, l’a fait pour nous auprès du Baptiste.

Prédication.

Nos auteurs inspirés.

Surtout les témoignages que Marie et Joseph ont pu faire auprès de Jésus et des disciples au sujet des circonstances de sa conception, de sa naissance, des visites des bergers et des mages, de ses rencontres au Temple en son enfance et adolescence.

Il est né au temps d’Hanouca. Chaque année, la fête d’Hanouca correspondait à son anniver­saire de naissance. Quand Jésus selon Jean se présente comme la lumière du monde et comme le fils de David et le temple, par excellence, quand, adulte, il célèbre Hanouca, il « assume » l’histoire, la signification et la portée de cette fête. Cet avent et ce Noël 2016, cette Épiphanie et ce baptême 2017, y compris dimanche prochain, ont été pour moi des occasions de la découverte de ce rapport de Jésus et de nous avec cette fête de la liturgie juive et de sa portée pour les temps définitifs.

Parmi les saints morts et fêtés le 8 janvier, Lucien de Beauvais et Georges de Kosibah du Wadi Qelt, entre Jéricho et Jérusalem. Une pensée pour Paul Verlaine, décédé 8 janvier 1896 et inhumé aux Batignolles.

Les protagonistes des actualités qui prient avec nous et pour nous et pour lesquels nous prions. La prière dite universelle composée par Pascale est à sa place habituelle. J’ignore les ré­flexions suivantes dans la prédication.

Je vous propose de prier pour les combattants et les civils, alliés et ennemis, vivants et dé­funts, du Nigeria, du Mali, du Burkina, de la Libye, de la Tunisie, d’Israël, de Palestine, de Syrie, d’Irak, d’Égypte, de Jordanie (Mohammed Zakarneh est en France, en Catalogne et en Bretagne, de­puis vendredi 30 après-midi), Yémen, des USA, d’Australie, Allemagne, et du Daguestan, dans le Caucase, la Turquie, le « Kurdistan », le Pakistan ( je pense à Asia Bibi), les Philippines, l’Indoné­sie, partout où les Frères musulmans, Al-Qaïda, Daech et d’autres groupes ont opéré et opèrent. Pour nos militaires, nos marins et leurs aumôniers, catholiques et autres. Et pour nos concitoyens morts en 2015 et 2016 de façon dramatique, en particulier je pense à Jacques Hamel.

Pour les deux Congo, le Gabon et la Côte d’Ivoire.

En action de grâce pour le déroulement des deux mille quatre cents célébrations de France, pour les quatre vingt onze mille policiers, gendarmes et militaires…

En action de grâce pour mes journées en famille à Sainte-Terre et Paris, de mes journées à Solesmes et Épernay, et de mes dîners avec des amis.

En action de grâce pour les bienfaiteurs défunts et vivants de l’Église de Paris.

Offrande et deux quêtes, la classique, maintenant, et, à la sortie, quête pour l’Afrique : nous enver­rons des sous au frère des Écoles chrétiennes, Philippe Moch dit Bai, qui est passé nous voir lors de notre fête patronale, pour qu’il construise son école.

Pater en d’autres langues maternelles que le français selon les présences !En chinois, quand Haili Zhou est parmi nous.

Remerciements, annonces et nouvelles

Merci à vous …

Bonne année, bonne santé, le paradis à la fin de vos jours. La formule fait tilt !

Merci à Rabia Erradi, le régime de dattes, prière pour elle…

Des nouvelles de Nicole Dekany, Brigitte Scart, Thierry Gabriele, Arlette Roche, Jacqueline Barjou, Marie-Noëlle Scheidecker et son mari Bernard. Je pense à ceux et celles dont je n’ai plus de nouvelles.

Dans l’après-midi, solennité de la fête de sainte Geneviève et de saint Marcel. Voir le tract.

Nos quatre messes et nos deux adorations comme d’habitude.

Vendredi 13, 12 h 10, messe, avec ménage avant et après. Festival du Beau à Saint-Ferdinand.

Samedi 14, 10 h 30 – 12 h, conseil pastoral et économique de notre communauté.

Dimanche 15, 10 h 30. Messe. Dimanche encore avec Jean le Baptiste et Jean l’Évangéliste. Journée des migrants et des réfugiés. Seconde quête pour les séminaires.

Et maintenant, chant à Marie et seconde quête pour le frère Philippe Bai et son école.