Juin 222013
 

Et vous, fils bien-aimés, qui allez être admis à l’ordre de la prêtrise, vous aurez à remplir, pour la part qui vous revient, la charge sacrée d’enseigner dans le Christ, notre Maître. Communiquez à tous la parole de Dieu que vous avez vous-mêmes reçue avec joie. En méditant la loi du Seigneur, croyez ce que vous lirez, enseignez ce à quoi vous croirez, conformez-vous à ce que vous enseignerez.

Que votre enseignement soit une nourriture pour le peuple de Dieu, et votre vie, « bonne odeur du Christ », une source de joie pour les fidèles du Christ, afin que, par la parole et par l’exemple, vous construisiez la demeure qui est l’Eglise de Dieu.

Vous aurez aussi à remplir, dans le Christ, la charge de sanctification. Par votre ministère, en effet, s’accomplira le sacrifice spirituel des fidèles, uni au sacrifice du Christ : avec eux et par vos mains, il sera offert sur l’autel de manière non sanglante dans la célébration des mystères. Ayez donc conscience de ce que vous faites ; imitez dans votre vie ce que vous accomplissez dans les rites : en célébrant le mystère de la mort et de la résurrection du Seigneur, efforcez-vous de faire mourir en vous tout penchant au mal, et d’avancer sur le chemin de la vie nouvelle.

Quand vous ferez entrer de nouveaux enfants dans le peuple de Dieu par le baptême, quand vous remettrez les péchés au nom du Christ et de l’Eglise par le sacrement de la pénitence et de la réconciliation, quand vous fortifierez les malades par l’onction de l’huile sainte, quand vous accomplirez les autres actions liturgiques, quand vous offrirez au long des heures la louange, l’action de grâce et les prières, non seulement pour le peuple de Dieu, mais aussi pour le monde entier, pensez, comme le dit l’Epître aux Hébreux, que vous avez été pris d’entre les hommes et chargés d’intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu. Exercez donc la charge du Christ Prêtre avec une joie inaltérable, une vraie charité, ne cherchant pas vos intérêts personnels, mais ceux de Jésus Christ.

Vous aurez enfin à remplir, pour votre part, la charge du Christ, Tête du Corps et Pasteur du troupeau. Unis à l’évêque et sous son autorité, appliquez-vous à rassembler les fidèles dans l’unité d’une seule famille, pour les conduire, par le Christ et dans l’Esprit Saint, à Dieu le Père. Gardez toujours devant les yeux l’exemple du Bon Pasteur qui n’est pas venu pour être servi mais pour servir, pour chercher et sauver ce qui était perdu.

Lectures dominicales du 23 juin