Juin 052015
 

C’est en Eglise que tu communies à Jésus, au Corps de Jésus. Et c’est une grande fête pour nous tous. Tu reçois ce que ton baptême avait promis : te nourrir de Jésus ressuscité. Entrer dans la vie et la présence de Jésus. Cela te donne une valeur, une dignité que tu dois montrer, en suivant le chemin de Jésus, le commandement de Jésus. Ensemble avec tous ceux que tu aimes et beaucoup d’autres.

L’Eglise te donne ce que Jésus a demandé de faire. Jésus a pris le pain. Il a remercié son Père. Le pain entre ses mains il l’a béni, il l’a partagé, il nous l’a donné. Et il est entré ainsi dans notre cœur. Ce n’est pas un souvenir ou la représentation d’un geste que fit Jésus autrefois. Jésus n’est plus enfermé dans un passé lointain. Il est toujours là aujourd’hui et partout.
Ce n’est pas la peine de chercher à voir ce qu’il y aurait de changé dans ce pain consacré il n’est plus que réellement, uniquement le Corps de Jésus que Jésus nous donne lui même par le pouvoir que le prêtre a reçu à son ordination. Cela c’est notre foi qui le sait. Parce que la parole de Jésus ne peut jamais se tromper. Le pain ordinaire ne peut que nourrir provisoirement notre corps, le pain de Jésus nous fait vivre avec Jésus en Dieu.

Et toi, qu’est ce que tu vas pouvoir donner à Jésus ? Tu as déjà reçu l’existence, la pensée, la possibilité d’apprendre et surtout d’aimer les tiens et au delà. Et tu peux sans cesse dire merci. Mais quelquefois ou souvent, les choses ne sont pas aussi réussies. Il en faut du courage pour se relever et pour cela il nous faut l’aide de Dieu.
La communion avec Jésus, avec la préparation nécessaire, et tout ce que tu peux dire et demander à Jésus, tu vas le recevoir de lui : Oublier ta vanité ou tes jalousies, partager et recevoir des autres, être heureux d’être ensemble et faire que le monde autour de toi soit un peut meilleur, Jésus seul peut le faire en toi.

Tends la main, ou mets toi à genoux, comme si tu ne sais pas encore ce que le Roi Jésus va te donner. Fais de ta main ou de tes lèvres comme le trône pour le Roi qui se penche sur toi. Et puis prends le temps de lui parler. De t’étonner de cette présence secrète, ou bien reste dans le silence. Il est là et il est venu t’habiter. Tu grandis devant nous et devant dieu.
« Je suis là devant toi, Jésus. J’ai le grand désir de mieux t’aimer, d’être fidèle à ta parole, de vivre dans la paix et dans le courage. Enveloppe moi Jésus, comme la lumière enveloppe le jour. Et puis rends moi capable de faire que le monde soit plus beau. Que les femmes et les hommes de tous le pays se rassemblent dans la paix et soient heureux d’être avec Dieu »

Abbé Georges PÉRIÉ

Lectures dominicales du 7 Juin