Mar 242016
 

La bénédiction des Rameaux

La prédication en « six petits points »

Prière avec les auteurs des lectures

La passion selon saint Luc

Le serviteur du Seigneur selon l’auteur du livre de la consolation d’Israël, disciple d’Isaïe au temps de l’Exil.

Extraits du psaume 21, souffrances et espoirs du juste.

Paul aux Philippiens, un texte devenu cantique ou/et un cantique devenu texte de la lettre.

Ce temps du carême comme tel

Je ne répète pas les suggestions pour les œuvres de carême. Voir les documents dans le fond.

Ce carême est celui de l’année dédiée par François à la miséricorde du Seigneur

J’en fais mention pour mémoire et ne répète pas les suggestions que vous trouvez au fond.

Cette messe est vécue avec un chapelain qui aime les saints, même s’ils sont voilés.

Martin de Porrès, Jean Macias, les martyrs de Syrte en Libye et ceux du Kenya et aujour­d’hui, en ce 20 mars, la Samaritaine considérée comme une sainte dite Photine et les Vingt martyrs de Saint-Sabas, à côté de Jérusalem et de Bethléem, en 796, par les Arabes mahométans.

Cette messe est celle de ce week-end marqué par des événements qui se répètent chaque an­née depuis quelques années.

L’espace Champerret ouvert aux Vignerons indépendants et les autres…

pour les Étudiants à Chartres et les autres,

pour nos amis dits de Saint-Ouen, en pèlerinage à Pontmain, et nos absents…

Pour le collaborateur du pape François, Mgr Barthélémy Adoukonou, qui conclut les conférences de carême de Notre-Dame.

Et par les événements uniques que nous vivons

La guerre que nous vivons en ce moment. Pensons aux protagonistes du cessez-le-feu. Aux morts de Grand-Bassam à Abidjan, Ankara, Istanbul, Ramallah et Jérusalem.

Je pense aussi à François Devaux et ses amis qui portent plainte contre Philippe Barbarin à propos de Bernard Preynat, ses collaborateurs et contre Gerhard Müller, collaborateur de François.

Merci ! Pardon ! Bravo ! Et, s’il vous plaît, encore ! Annonces :

Merci à nos bienfaiteurs habituels !

Mardi, normal. Mercredi, normal. Avec un sixième déjeuner tiré du sac et un échange, mercredi 23 mars. Et l’adoration.

Jeudi, rien ici. Moi, la Cène à Notre-Dame ? Vendredi, chemin de croix de 12 h à 13 h. Je profite de la vénération de la couronne d’épines et de l’office de Notre-Dame ?

Ici, funérailles à 10 h, le samedi saint, avec « simple communion ». Vigile pascale dans vos paroisses et sanctuaires. Moi, à Sainte-Odile où je chante la joie pascale !

Et dimanche de Pâques, à 10 h 30.

Et une proposition pour le lundi de Pâques, visite, à Argenteuil, de la « sainte tunique ».