Août 282017
 

Le dimanche 27 août 2017 à la chapelle Saints-Martin de Porrès & Jean Macias.

21ème dimanche du temps ordinaire sur 34, dimanche de

la profession de foi et la primauté de Pierre Simon fils de Yonas, au nom et avec les Apôtres,

liées à la première annonce par Jésus de sa passion et à la Transfiguration.

Année A avec l’Évangile selon Matthieu comme guide, les dimanches en vert.

Mais dimanche pas si ordinaire que ça,

puisque nous sommes dans la quarantaine qui prépare

la fête de la dédicace de la basilique du Saint-Sépulcre et de la croix glorieuse, le 14 septembre,

quarantaine qui a été inaugurée par la transfiguration/la métamorphose de Jésus, le 6 août.

Ces fêtes  assument  et accomplissent les fêtes juives de l’automne et de son équinoxe,

dont celle des Tentes / Souccot, fêtes que Jésus a vécues et actualisées.

« Quarantaine  glorieuse » marquée aussi par

la dormition/l’assomption de Marie, mère de Jésus, le 15 août,

la fête des constructeurs du Saint-Sépulcre, Hélène & Constantin, le 18 août ( et 21 mai),

la fête de Bernard de Clairvaux et l’évocation de la IIe croisade (1146), le 20 août,

la fête de Saint Louis, le 25 août, chef de la VIIe croisade (1248-1254) et de la VIIIe (1270),

la mémoire du martyre de Jean le Baptiste, le 29 août

et la fête de la nativité de Marie, mère de Jésus, le 8 septembre.

Chants & textes de la messe. Remerciements, annonces, nouvelles & agenda.

Chant d’entrée 

(Paroles : Jean Fallaix. Musique : Robert Marthouret dit Jef qui a une notice sur Internet. Cote Secli : W1. Création 1946. © Éditions du Seuil.)

R/: Dieu, nous te louons,
Seigneur, nous t’acclamons
Dans l’immense cortège de tous les saints ! Voir Pierre dans l’Évangile et le martyrologe de ce jour ci-dessous.
1 – Par les apôtres qui portèrent ta parole de vérité. En pensant à Pierre, aux Apôtres et à leurs successeurs.
Par les martyrs emplis de force dont la foi n’a pas chancelé. En pensant à Jean le Baptiste, aux martyrs de l’Empire romain et à nos martyrs de 1792. Voir notre agenda au 2 septembre 2017/1792 !
2 – Par les pontifes qui gardèrent ton Église dans l’unité. En pensant à Césaire et à Rémi.
Par la grâce de tes femmes qui révèlent ta sainteté. En pensant à Monique et au premier monastère féminin en Occident de Césaire à Arles.
3 – Par les docteurs en qui rayonne la lumière de ton Esprit. En pensant à Augustin et Ambroise.
Par les abbés aux ruches pleines célébrant ton nom jour et nuit. En pensant aux abbés de Lérins.

Mot d’accueil

Messe offerte par l’une d’entre nous pour elle-même et les personnes victimes d’addictions, visibles et invisibles.

Confession de nos péchés

Supplication, parfois en grec pour vivre notre héritage. Voir le Notre Père, parfois en latin.

Louange

Oraison

Lecture du livre du prophète Isaïe, au chapitre 22,

Parole du Seigneur adressée à Shebna le gouverneur : « Je vais te chasser de ton poste, t’expulser de ta place. Et, ce jour-là, j’appellerai mon serviteur, Éliakim, fils d’Helcias.  Je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ton écharpe, je lui remettrai tes pouvoirs : il sera un père pour les habitants de Jérusalem et pour la maison de Juda. Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s’il ouvre, personne ne fermera ; s’il ferme, personne n’ouvrira. Je le planterai comme une cheville dans un endroit solide ; il sera un trône de gloire pour la maison de son père. »  – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Psaume (137 (138), 1-2a, 2bc-3, 6.8bc)

Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.

Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré, je me prosterne.

 

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

 

Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble.
de loin, il reconnaît l’orgueilleux.
Seigneur, éternel est ton amour :
n’arrête pas l’œuvre de tes mains.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,

Pour les siècles des siècles. Amen

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains,

Conclusion des chapitres 9 à 11, sur les destinées des nations et des Juifs dans le dessein du Seigneur.

Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ? Qui lui a donné en premier, et mériterait de recevoir en retour ? Car tout est de lui, et par lui, et pour lui. À lui la gloire pour l’éternité ! Amen. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu.

Alléluia. Alléluia. Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Alléluia.
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu. Au chapitre 16

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c’était lui le Christ. – Acclamons la Parole de Dieu. – Louange à toi, Seigneur Jésus !

Éléments de la prédication

Aujourd’hui, la grâce de la messe de ce dimanche : Mieux percevoir le rôle de Pierre et de ses successeurs dans l’Église et le monde, en fonction de l’actualité du pape François. Tous les propos de Pierre ne sont pas canonisés par Jésus. Tous les propos de ses successeurs de même.

Pour profiter de ce passage, pensons à la place de l’extrait d’aujourd’hui dans l’ensemble de l’Évangile selon Matthieu, entre le récit de l’enfance de Jésus et celui de sa passion et de sa résurrection : Les cinq étapes et les cinq discours de Jésus selon Matthieu : I. La promulgation du Royaume des cieux et le discours évangélique. II. La prédication du R. et le discours apostolique. III. Le mystère du R. et le discours parabolique. IV. L’Église, prémices du R. avec, aujourd’hui, la profession de foi et la primauté de Pierre parmi les Apôtres, après les miracles des pains, les guérisons, la marche sur les eaux, et avant la première annonce de la passion et la Transfiguration. Un témoin du R ! Cette section narrative conclue par le discours sur la vie en communauté. Enfin, V. L’avènement prochain du R., [à chaque acte d’amour], et le discours sur les derniers temps. Voir la photocopie de la table des matières à votre disposition.

Le concile Vatican I : « Lorsque le pontife romain parle ex cathedra, ( c’est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu’une doctrine en matière de foi ou de morale doit être tenue par toute l’Église ) – il jouit, en vertu de l’assistance divine qui lui a été promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que soit pourvue son Église lorsqu’elle définit la doctrine sur la foi ou la morale ; – par conséquent, ces définitions du pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l’Église. »  Dès lors, « les enseignements communs » dans leur ensemble et leurs parties, ne disent pas ce qu’il faut faire, mais éclairent la conscience de chacun pour prendre des décisions dont il est responsable. Pour mémoire, voir le site du Vatican : Les constitutions apostoliques. Les encycliques. Les exhortations apostoliques. Les lettres apostoliques. Les lettres. Les discours. Les allocutions. Les audiences. Les homélies. Les messages. Les actes « motu proprio ». Les prières. Les méditations. Les voyages. [Les interviews] Et le catéchisme que le pape reconduit. Dès lors, notre foi et notre morale, ce que nous devons croire et faire, nous les tenons de l’Église et du pape : comme le résume Vincent de Lérins, au Ve siècle. « Vincent met en exergue trois critères : l’universalité, l’antiquité et l’unanimité. Pour contrebalancer ce qu’ont de rigide ces trois repères, Vincent ajoute qu’il existe un progrès dans les sciences théologiques, mais toujours « selon leur nature particulière, c’est-à-dire dans le même dogme, dans le même sens, et dans la même pensée. » Voir Patristique.org. Chaque pape a son charisme et sa fidélité au Christ, sa façon d’être témoin du Messie et de son Royaume.

Par la grâce du martyrologe, pensons en ce jour le 27, à Monique de Tagaste + 387, encadrée par Césaire d’Arles, + 542, le 26, et Augustin d’Hippone, à la frontière entre l’Algérie et la Tunisie, + 430, le 28, dans le sillage d’Ambroise de Milan + en 397, des témoins de la christianisation de l’Empire romain, des communautés chrétiennes, gallo-romaine, berbéro-romaine et milano-romaine, qui ont transmis, avec Rémi de Reims + 530, leur foi, notre foi, la foi de Pierre et des Apôtres, aux « Barbares », Vandales et Francs.

Les protagonistes de nos actualités retiennent aussi notre attention, ainsi que les intentions de chacun.

Nous repartons de zéro ! Je m’interdis aujourd’hui de mettre par écrit ici une description des six fronts de guerres et de guérillas que nous connaissons. Je me contente de les énumérer. 1. Le Proche-Orient. 2. « L’Occident ». [Mémoire de la rencontre de Pietro Parolin et de Vladimir Poutine, le mercredi 23 août.] 3. L’Asie centrale. Et l’Inde. Prière pour les Hindous qui célèbrent Ganesh. Prière pour Sarah, notre femme de ménage et les siens. Discrétion sur son nom de famille ! 4. L’Extrême-Orient y compris la Birmanie et le Bangladesh au sujet des Rohingyas et les Philippines au sujet de ses indépendantistes. 5. L’Afrique avec le G5 du Sahel et la Somalie. 6. L’Amérique latine. [Une annonce : du 6 au 11 septembre, visite de François de Rome en Colombie. Mémoire de l’appel de Nicolas Maduro, pour une médiation de François au sujet des problèmes du Venezuela, tant intérieurs qu’extérieurs ! Il doit penser au rôle des papes dans les rapports de Cuba et des États-Unis en 2014 ou bien entre le Chili et l’Argentine en 1979.]

Mais ces questions de géopolitique sont traversées par d’autres : 1. « Les migrants et les nations ». Voir le dernier papier, du 15 août 2017, de notre pape, pour la 104e journée annuelle sur ce sujet, le 14 janvier 2018 (1913-2018). C’est son cinquième à ce propos. Voir les interviews par Samuel Pruvot de Philippe de Villiers et de Bruno-Nestor Azerot à ce propos pour et dans Famille chrétienne. J’ai imprimé quelques exemplaires de ce dossier. 2. Les « déchaînements » des éléments et les « catastrophes naturelles ». 3. Notre « bon usage » des animaux. Notre patron, Martin de Porrès, nous rend sensible à cette question. 4. Les intentions de chacun.

Credo, des Apôtres ou des Conciles

Aujourd’hui, pas de prière universelle ici : voir ci-dessus !

Offertoire.

Prière eucharistique 2

Acclamation entre la Consécration et l’Anamnèse : …

Pater noster :  en divers langues, modernes ou anciennes, selon la présence de certains fidèles. S’il n’y a pas de langues étrangères, je vous propose de le dire en latin, pour ne pas l’oublier, pour certains, et pour l’apprendre, pour d’autres, puis en français ! Voir parfois la supplication en grec ! En décembre, on change une phrase !

Pater noster, qui es in coelis, sanctificetur nomen tuum, adveniat regnum tuum, fiat voluntas tua, sicut in caelo et in terra. Panem nostrum quotidianum da nobis hodie. Et dimitte nobis debita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris. Et ne nos inducas in tentationem. Sed libera nos a malo. Amen

Prières préparatoires à la communion. Agneau de Dieu, parfois en latin ! Voir ci-dessus.

Communion : voir le chant d’entrée !

Annonces

Merci ! Salut aux fidèles de passage !

Nouvelles

Les Pierre-Louis sont sur le chemin de retour depuis l’Australie. Cédric Picaud, Sandra Jamet, Delphine Zami, Mohamed Zakarneh, Benoît Le Bretton et Martine Studler m’ont donné de leurs bonnes nouvelles. Notre triptyque, Martin de Porrès, Jean Macias et Rose de Lima, peint par Martine, se porte bien. Il devrait arriver dans les prochaines semaines.

Le traitement à l’Aclasta de la maladie de Paget induirait quelques rémissions ! La perfusion a eu lieu en juillet. Je ferai le point avec Anne Mathieu, ma seconde rhumatologue, en novembre.

Agenda

La chapelle est ouverte en cette fin du mois d’août et en ce début septembre aux horaires habituels ! Voici quelques précisions.

Lundi 28, fête de saint Augustin d’Hippone (à l’est de l’Algérie, près de la Tunisie).

Mardi 29, 08 h 45, martyre de saint Jean le Baptiste. Fête commune avec les Églises de rite byzantin. Une pensée pour Flavien Melki, martyr en Turquie en 1915.

Mercredi 30, 12 h 10. À Paris, saints Merry ou Médéric. Notre rue Médéric, troisième prénom et surnom du résistant Gilbert Védy. Et Droctovée, abbés, VIIe siècle. Une pensée aussi pour Alfred Ildefonso Schuster, Italien, moine, liturge dont j’ai étudié les livres, archevêque de Milan. + 1954. Adoration, 19 h – 20 h.

Jeudi 31, messe à 08 h 45, fête de Nicodème de Jérusalem et de Joseph d’Arimathie, mais aussi d’Aristide d’Athènes, vers 150.

Vendredi 1er septembre, 12 h10, messe. Loup ou Leu, évêque de Sens, + 623. Messe du 1er vendredi du mois offerte par moi, « par le cœur de Jésus », pour mes parents, mon père spirituel, Maxime Charles, mes bienfaiteurs, mes ennemis, défunts et vivants. Ménage, fleurs et panier du chapelain, avant et après la messe, par Rolande & Henrie Dupont. Ménage par Sarah et Sharon vers 13 h 15. Adoration, 19 h – 20 h.

Samedi 2 septembre, messe à 14 h, avec les pèlerins de Saint-Ouen. En l’honneur des cent quatre-vingt-onze martyrs à Paris, morts du 2 au 6 septembre 1792, parmi les trois mille victimes, liées à la chute de la monarchie, le 10 août 1792 et le 21 septembre 1792, et à la « proclamation » de la République », le 22 septembre. L’un d’entre nous, Gérard Tessier, est un parent collatéral d’un de ces martyrs, Jean-Baptiste Tessier, de Fontaine-les-Ribouts, au diocèse de Chartres, sulpicien, prédicateur à Paris, un temps lié à Élisabeth de France, sœur de Louis XVI, exécutée le 10 mai 1794, elle-même vénérable. Je prie pour Gérard et les siens, parents et amis, vivants et défunts. Je remarque également Salomon Leclercq, frère des Écoles chrétiennes, canonisé en 2016. Je prie pour Philippe Moch dit Bai, notre ami, du Burkina-Faso, et ses frères en religion.

Dimanche 3, messe à 10 h 30, messe habituelle du dimanche, le 22e du temps ordinaire. Messe offerte par Pascale Pierre-Louis pour sa sœur Colette Chomet, décédée d’un cancer dans sa cinquantaine, il y a quelques mois déjà.

Un mot sur notre messe de rentrée : elle aura lieu, le dimanche 17 septembre, avec une bénédiction des cartables. Il n’y aurait pas de verre de l’amitié. En parallèle à l’installation à Sainte-Odile, du P. Stéphane Biaggi, comme curé de la paroisse, par Mgr Thibaud Verny, notre vicaire général, avec un verre de l’amitié, auquel je voudrais participer. Et vous ?

Bénédiction classique :

Spéciale, en arabe, quand Gaëlle Farida Kharif est là : « Ô mon Dieu, bénis cette maison, notre « maison commune ». » « Ya rabé, baraka hadi el bite. » Prière des chrétiens d’Orient inscrite, en arabe, au-dessous de l’image icône du Christ qui surplombe notre autel et qui nous a été offerte par Mohammed Zakarneh.

Chant à Marie :

Invocation de nos saints : Priez pour nous ! et des anges : Veillez sur nous ! en sortant.