Jan 232015
 

L’abbé Arnold SMIT a été nommé, en 1982, curé de notre église Sainte Odile, ministère qu’il a occupé pendant douze ans.
Il est né en 1924 à Fraserburg, en Afrique-du-Sud. Pianiste accompli, il a servi à l’ambassade de son pays à Rio-de-Janeiro de 1948 à 1951, puis à Paris entre 1952 et 1960. C’est à ce moment-là, en France, qu’Arnold Smit s’est converti au catholicisme.
Il a alors étudié au Collège français du séminaire de Rome, de 1960 à 1965, tout en étant devenu oblat au Bec Hellouin, en Normandie, en 1965. C’est là qu’il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Paris.
Entre 1965 et 1967, il est parti en mission d’études et de recherches à Rome, avant de revenir à Paris et d’être nommé vicaire à la paroisse St-Pierre de Chaillot (16e) pendant huit ans, puis à la paroisse St-Pierre du Gros Caillou (7e) pendant sept ans. 
Passionné de musique, de peinture, d’histoire et de la vie diplomatique, le Père Arnold Smit avait une grande curiosité. À cette époque, il s’est souvent mis au service d’évêques dont Mgr Pezeril et le cardinal Marty, en tant que guide ou traducteur lors de déplacements à l’étranger.
En 1982, il a été nommé curé de Ste-Odile (17ème). Il a ensuite été nommé vicaire et chanoine honoraire à la Madeleine (8e), de 1994 à sa retraite, en 2005. Il a aussi pris la charge de directeur général de l’Œuvre apostolique pour les missions catholiques à l’étranger. De 2006 à 2008, il a continué à faire partie de l’équipe de la Madeleine, avant de s’installer au Foyer sacerdotal, rue du Général-Foy. En mars 2013, il est entré à la Maison Marie-Thérèse. En 2014, il a écrit un récit sur sa vie et sa conversion : Itinéraires Le Cap-Rio-Paris aux éd. L’Harmattan.
Que Dieu l’accueille dans la joie et dans la paix des bons serviteurs.[