Jan 172017
 

La grâce de ce dimanche 15 janvier 2017 : le Christ manifesté aux nations et aux générations !

C’est le deuxième dimanche du temps ordinaire 2017, de l’année A dédiée à Matthieu,

mais qui reste cependant dans le sillage des fêtes des manifestations du Seigneur, par un extrait du début de Jean, 15 janvier qui est, de plus, la fête de Rémi de Reims et dimanche qui est enfin la journée mondiale des migrants et des réfugiés, pour nous, catholiques, depuis un siècle.

Entrée : Acclamez Dieu toute la Terre

 Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Acclamez Dieu toute la terre,
Servez-le dans l’allégresse,
Allez à lui avec des chants de joie,
Car éternel est son amour.
Allez à lui en rendant grâce,
Dans ses parvis avec des hymnes,
Rendez-lui grâce et bénissez son nom,
Car éternel est son amour.
Lui, le Seigneur est notre Dieu,
Nous le troupeau de son bercail,
Il nous a faits et nous sommes à lui,
Car éternel est son amour.

 

 

Accueil : Entrons dans cette eucharistie en demandant au Seigneur de nous délivrer de nos péchés par l’intercession de Jean le Baptiste et de Jean l’Évangéliste qui ont « manifesté » Jésus, le fils, le serviteur, l’élu du Dieu d’Israël.

1ère lecture : « Je ferai de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre » (Isaïe 49, 3.5-6)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Le Seigneur m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je manifesterai ma splendeur. » Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »  – Parole du Seigneur.

Psaume 39 :

D’un grand espoir j’espérais le Seigneur :
il s’est penché vers moi
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,

tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens. »

Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles.
Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
J’ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée

2ème lecture : « À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ » (1 Corinthiens 1, 1-3)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Paul, appelé par la volonté de Dieu pour être apôtre du Christ Jésus, et Sosthène notre frère, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus et sont appelés à être saints avec tous ceux qui, en tout lieu, invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre. À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ. – Parole du Seigneur.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. « Le Verbe s’est fait chair, il a établi parmi nous sa demeure. À tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. » Alléluia.

Évangile : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jean 1, 29-34)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, voyant Jésus venir vers lui, Jean le Baptiste déclara : « Voici l’Agneau de Dieu,
qui enlève le péché du monde ; c’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi
est passé devant moi, car avant moi il était. Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. » Alors Jean rendit ce témoignage :
« J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui. Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : ‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.’ Moi, j’ai vu, et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Prédication

Nos auteurs inspirés.

Jésus et Jean le Baptiste selon Jean l’Évangéliste. Nous aimons les ablutions dans la vie religieuse, la propreté physique et la pureté morale. Quel est leur usage selon le Seigneur ? Les deux Jean annoncent une ablution d’eau pas comme les autres en Jésus, comme aussi une onction d’huile, une imposition des mains, une offrande du pain et du vin, une parole de délivrance, une union de l’homme et de la femme, pas comme les autres, fondées dans le Christ. La fête de la manifestation du Seigneur, enracinée dans la fête d’Hanouca, continue en ce dimanche par cet extrait de Jean qui permet de mettre en parallèle et de distinguer Jean le Baptiste et Jésus le Messie, de leur conception à leur mort, d’autant que celle de Jésus est habitée et couronnée par la glorification. Nous actualisons ces vies à chaque messe, dans chaque célébration des « sacrements » en attendant la manifestation de notre poids d’amour dans celle de Jésus.

L’auteur du livre de la consolation d’Israël médite sur le serviteur du Seigneur qui manifestera sa miséricorde aux nations et aux générations. Un extrait d’un des quatre poèmes du Serviteur qui sont quatre sommets de l’Ancien Testament, la manifestation de celui qu’on ne peut pas se représenter mais qui se présente sous les traits du serviteur du Seigneur.

L’auteur du psaume 39 lance une action de grâce et un appel au secours. Comme je suis content de vous entendre psalmodié ce poème hébraïque ! Comme j’aimerais qu’on le fasse avec le texte intégral, comme en semaine !

Paul de Tarse dont nous lirons des extraits de sa première lettre aux Corinthiens pendant deux mois, jusqu’au carême, le 1er mars, salue ses correspondants. J’ai envie d’en faire autant ! Lettre aux Champerretins !

Parmi les trente-deux saints morts ou fêtés le 15 janvier, j’ai relevé Rémi, évêque de Reims, + 530. Il permet d’évoquer Clotilde, Clovis, Clodoald/Cloud et Gontran, le temps des Mérovingiens par rapport à celui des Celtes, des Gaulois et des Romains ! « Passons aux Barbares ! » Et aussi des victimes de la guerre civile espagnole (1936) et du nazisme (1942). Quels sont les rapports entre les générations de martyrs et les générations de chrétiens installés ?

Alors, la 103e journée mondiale des migrants et des réfugiés ! Sans quête ! Celle de l’ONU était le 18 décembre 2016.

Journée où l’on quête pour les séminaires en Île-de-France : des missionnaires, des témoins du Christ pour notre temps et notre région !

Les protagonistes des actualités qui prient avec nous et pour nous et pour lesquels nous prions. La prière dite universelle composée par Pascale est à sa place habituelle. J’ignore les réflexions suivantes dans la prédication, mais je les porte en moi et sur le mur au-dessus de l’orgue.

Je vous propose de prier pour les combattants et les civils, alliés et ennemis, vivants et défunts ; du Nigeria ; du Mali (que j’ai visité de Bamako à Tombouctou. J’y ai des contacts, Sory Diakité, Mahamadou Diarra) ; du Burkina, que j’ai visité aussi et que nous aidons en la personne de frère Philippe Moch devenu Burkinabé sous le nom de Bai ; de la Libye ; de la Tunisie ; d’Israël (Benjamin Netanyahu) et de Palestine (Mahmoud Abbas), pays dans lesquels j’ai de nombreux correspondants. ; de Syrie ; d’Irak ; d’Égypte ; de Jordanie (Mohammed Zakarneh est en Bretagne, chez Benoît Le Bretton, en ce jour. Dîner avec eux et Alain Briottet, notre ami diplomate, mercredi 18 janvier. Il y a eu un vandalisme antichrétien en Jordanie à Zarqa ) ; du Yémen, des USA, d’Australie, d’Allemagne, et du Daguestan, dans le Caucase, de la Turquie, du « Kurdistan », du Pakistan ( je pense à Asia Bibi), d’Afghanistan, partout où les Frères musulmans, Al-Qaïda, Daech et d’autres groupes ont opéré et opèrent. Pour nos policiers, nos gendarmes, nos militaires, nos marins et leurs aumôniers, catholiques et autres. Et pour nos concitoyens morts en 2015 et 2016 de façon dramatique, en particulier je pense à Jacques Hamel. Je pense particulièrement aux responsables réunis à Paris au sujet des rapports entre Israéliens et Palestiniens. Que cette conférence ne se transforme pas en tribunal !

Un acte de mémoire pour Illich Ramirez Sanchez dit Carlos, les siens et leurs victimes ! Nos années 1970, nos années de poudre !

Credo et prière universelle
Offrande et deux quêtes, la classique, maintenant, et, à la sortie, quête pour les séminaires. J’ai envoyé cinquante euros à frère Philippe Bai, pour son école, au Burkina-Faso, grâce à vous.

Offertoire :

R/ Les mains ouvertes devant toi, Seigneur,
Pour t’offrir le monde,
Les mains ouvertes devant toi, Seigneur,
Notre joie est profonde.
1 – Garde-nous tout-petits devant ta face,
Simples et purs comme un ruisseau.
Garde-nous tout-petits devant nos frères
Et disponibles comme une eau.
2 – Garde-nous tout-petits devant ta face,
brûlants d’amour et pleins de joie.
Garde-nous tout-petits parmi nos frères,
Simples chemins devant leurs pas !

 

 

 

Pater en d’autres langues maternelles que le français selon les présences !En chinois, quand Haili Zhou est parmi nous.

Communion

* C’est mon corps : prenez et mangez ! C’est mon sang : prenez et buvez !

Car je suis la vie et je suis l’amour, O Seigneur, emporte-nous dans ton amour !

1 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

Il nous guide chaque jour comme une étoile dans la nuit

Quand nous partageons le pain, il nous donne son amour.

C’est le pain de l’amitié, le pain de Dieu.

 2 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

son amour était si grand qu’il en mourut sur une croix

Son amour était si fort qu’il triompha de la mort,

il sortit de son tombeau libre et vainqueur.

3 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

il rassemble tous les hommes et les fait vivre de sa vie,

et tous les chrétiens du monde sont les membres de son corps,

rien ne peut les séparer de son amour.

 

Remerciements, annonces et nouvelles

Merci à vous …

Bonne année, bonne santé et le paradis à la fin de vos jours !

Des nouvelles, bonnes et mauvaises, de Geneviève Godard, Thierry Gabriele, Marie-Noëlle Scheidecker, Andrée Bertrand, Martine Fontaine, un frère d’Alexis de Monts, du décès d’une franciscaines notre voisine, Marie-Claire (Madeleine Mercier), Michèle Legros et les siens, Vincent Laude qui a trouvé du travail et Brigitte Scart.

De votre chapelain !

Nos locataires apprentis comédiens du mardi soir ont un prof qui joue à Paris en ce moment, Éric Sautonie. Je suis allé l’applaudir. Voir son flyer !

Cet après-midi, vous pouvez encore profiter du 5e festival du Beau à Saint-Ferdinand.

Nos quatre messes, nos deux adorations et le ménage, comme d’habitude. Merci aux Dupont ! Henrie continue d’avoir des problèmes de respiration.

Mardi, vœux et déjeuner des ministres des cultes du 17e avec Brigitte Kuster.

Mardi 17, conférence explicative de la campagne d’aide aux étudiants d’Irak, à la paroisse Saint-Léon. Voir affichette et tracts.

Jeudi, vœux et déjeuner des prêtres du doyenné des Ternes avec Matthieu Rougé.

Jeudi 19, 19 h 30, ouverture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens à Notre-Dame. Depuis 1908. Du 18 au 25 janvier, huit jours avant la fête de la conversion de Paul de Tarse. Sans quête !

Samedi 21, 15 h, vœux et galettes des Rois à Sainte-Odile avec Christian Malcor. J’aimerais être accompagné de l’un ou l’une d’entre vous pour représenter Saint-Martin !

Dimanche 22, 10 h 30, messe du 3e dimanche du temps ordinaire. Dimanche dans la semaine de prière pour l’unité des chrétiens depuis 1908. L’après-midi, il y a une marche pour la vie. Voir les précisions dans la feuille d’information de Sainte-Odile.

Je pars, l’après-midi, à Tressaint, dans les Côtes d’Armor, pour une retraite de huit jours en présence de notre archevêque, d’Eric de Moulins-Beaufort et de Denis Jachiet, prêchée par Georges Soubrier. Ce dernier a participé à mon ordination avec François Marty en 1975.

Les quatre messes de la semaine n’auront pas lieu, mais les deux adorations existeront, grâce à Pascale.

Dimanche 29, 10 h 30, messe célébrée par Mgr Antoine de Rochebrune ou un de ses confrères de l’Opus Dei.

Je rentre de retraite le lundi 30. Notre vie reprend normalement à partir du mardi 31 janvier.

Et maintenant, après notre chant à Marie, quête pour les séminaires de Paris et de l’Île de France.

Chant à Marie : Salve Regina

Salve, Regína, mater misericórdiae

vita, dulcédo et spes nostra, salve

Ad te clamámus, éxules fílii Evae.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes

in hac lacrimárum valle.

Eia ergo, advocáta nostra,

illos tuos misericórdes óculos

ad nos convérte.

Et Jesum, benedíctum frucum ventris tui,

nobis post hoc exsílium osténde

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María

Salut au Reine

Salut, Reine, Mère de Miséricorde, Vie, Douceur, et notre espérance, salut.

Vers toi nous élevons nos cris, pauvres enfants d’Ève exilés.

Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.

Tourne donc, ô notre Avocate, tes yeux miséricordieux vers nous.

Et, Jésus, le fruit béni de tes entrailles, montre-le nous après cet exil.

Ô clémente, ô pieuse, ô douce Vierge Marie