Déc 212018
 

« Elle mit au monde son Fils Premier, L’emmaillota de langes
Et le coucha dans une mangeoire »

En ce 4ème et dernier dimanche de l’avent,
le regard de nos cœurs se tourne vers la crèche où va être déposé le Verbe éternel,

le Fils de Dieu fait homme, le Roi de Gloire,
le Seigneur des Seigneurs.
La crèche est ce tronc de bois grossièrement creusé pour y déposer la nourriture des animaux.
Elle devient le berceau du Fils de l’homme, élevé sur le bois de la croix,
Pain de Vie donné en nourriture pour la vie éternelle.

La Vierge Marie y dépose amoureusement l’enfant Roi drapé de langes immaculés dont le roi

Salomon lui-même fut vêtu.
Ils sont la figure du linceul dans lequel
le corps du Christ sera enveloppé et déposé dans le tombeau.

« Le bœuf connait son maître, et l’âne la mangeoire de son maître » dit le prophète Isaïe. (ch. 1) Le bœuf est cet animal noble offert en sacrifice.

Il est la figure du peuple d’Israël qui rumine la parole de Dieu.
Il connait Dieu qui l’a libéré de l’esclavage et conduit en terre promise. L’âne, figure des païens, mange la nourriture que Dieu dispense à toute l’humanité.

Sans le connaître, il travaille docilement au service de son dessein bienveillant.
Il porte la Vierge Marie qui elle-même porte le Sauveur.
Il est cette monture royale sur laquelle Jésus rentre humblement dans Jérusalem
sous les acclamations, avant d’offrir sa vie en sacrifice par amour.
Illuminée par le baptême, l’humanité pourra dire : « Mon Sauveur et mon Dieu » ! Marie penchée avec amour sur son Fils nous invite à garder
tous ces événements dans nos cœurs et à les méditer.
Joseph rend grâce d’avoir accompli la volonté de Dieu.
En obéissant à l’empereur, il a été conduit à Bethléem, la cité de David, la maison du pain. Aujourd’hui dans l’Eucharistie, les cieux sont ouverts ;
les anges annoncent la Bonne nouvelle aux bergers
qui nous entrainent à venir adorer l’enfant Jésus.
Le cosmos parle silencieusement : l’étoile guide les mages qui sont déjà en route.

Père Stéphane Biaggi, curé

Lectures dominicales du 23 décembre