Mar 252017
 

4°dimanche de carême dit laetare
« Si lui n’était pas de Dieu , il ne pourrait rien faire »

Durant cette année liturgique A de la forme ordinaire nous écoutons les évangiles
des catéchumènes: celui de la samaritaine, celui de l’aveugle de naissance, enfin celui
de la « résurrection » de Lazare qui nous rappellent que le baptême est la source vive
de l’Esprit Saint, qu’il est une illumination et conduit au salut de l’âme et du corps, à la
résurrection bienheureuse promise par le Christ.
Cela nous amène à considérer le coeur de notre foi : la personne de Jésus à qui l’aveugle
né rend témoignage alors qu’il est pour lui un inconnu et ce avant même de le
rencontrer personnellement plus tard : « Si lui n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien
faire ». Et cette premier réponse lui vaut d’être expulsé de l’assemblée…
Plus tard Jésus apprenant qu’il avait été mis dehors, le retrouve et lui demande s’il
croit au Fils de l’homme. Et qui est il pour que je crois en lui répond il et Jésus : »Tu le
vois c’est lui qui te parle » Et celui qui a retrouvé la vue de se prosterner et d’affirmer sa
foi . Sans le Christ notre vie tombe en ruine dit une prière du missel et la lumière qu’Il
est illumine la vie des hommes et leurs ténèbres.
Puissions-nous transmettre cette lumière à tous ceux que nous rencontrons durant nos
journées d’amitié qui sont un témoignage en cette fête de l’Annonciation de la présence
du Christ dans une communauté paroissiale. Puissions- nous être « lumineux » nousmêmes
et particulièrement lors de la mission du 1 avril qui annoncera la Semaine
Sainte.
Ces moments sont très importants et doivent pouvoir rappeler ce que l’on disait
de la première communauté chrétienne dans les Actes des apôtres : « Ils louaient Dieu et
avaient la faveur de tout le peuple. Et chaque jour, le Seigneur adjoignait à la communauté ceux
qui seraient sauvés. »
Je confie à votre prière les catéchumènes qui vont être baptisés à Pâques, l’ensemble de
la communauté paroissiale et particulièrement ceux qui sont éprouvés, les Soeurs
franciscaines, vos prêtres, les vocations sacerdotales et la grâce de vivre un carême
fécond et lumineux pour arriver à la joie de Pâques avec un coeur purifié.

Abbé Christian MALCOR

Lectures dominicales du 26 mars