Août 142017
 

Fête de la Transfiguration ou de la Métamorphose du Seigneur

(18ème dimanche du temps ordinaire sur 34).

Année A avec l’Évangile selon Matthieu comme guide, les dimanches en vert.

Le 6 août 2017 à la chapelle Saints-Martin de Porrès & Jean Macias.

Chants & textes de la messe. Remerciements, annonces, nouvelles & agenda.

Chant d’entrée 

À ton amour divin, dans la joie tu nous invites : / car tu nous as donné Jésus-Christ qui nous rachète. Transfiguré, / Libre et vainqueur de la mort, / il est la vie, la lumière. (A m 3)

Nous te louons, Seigneur tout-puissant, vrai roi du monde. C’est toi qui fis le ciel radieux, la terre et l’onde. Dieu créateur, Dieu sauveur, Dieu rédempteur, sois notre appui, notre force.

Mot d’accueil

Messe offerte en action de grâce par Valérie Amadala…

Messe où je fais mémoire de Jean-Marie Aron Lustiger, décédé il y a dix ans, le 5 août 2007.

Confession de nos péchés et supplication

Louange

Oraison

Lecture du livre du prophète Daniel

La nuit, au cours d’une vision, moi, Daniel, je regardais : des trônes furent disposés, et un Vieillard prit place ; son habit était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ; son trône était fait de flammes de feu, avec des roues de feu ardent. Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui. Des milliers de milliers le servaient, des myriades de myriades se tenaient devant lui. Le tribunal prit place et l’on ouvrit des livres. Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Psaume 96

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l’entourent,
justice et droit sont l’appui de son trône.

Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
la terre le vit et s’affola ;
les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.

Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre,
tu domines de haut tous les dieux.

Lecture de la deuxième lettre de saint Pierre Apôtre

Bien-aimés, ce n’est pas en ayant recours à des récits imaginaires sophistiqués que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est pour avoir été les témoins oculaires de sa grandeur.  Car il a reçu de Dieu le Père l’honneur et la gloire quand, depuis la Gloire magnifique, lui parvint une voix qui disait : Celui-ci est mon Fils, mon bien-aimé ; en lui j’ai toute ma joie. Cette voix venant du ciel, nous l’avons nous-mêmes entendue quand nous étions avec lui sur la montagne sainte. Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu’à ce que paraisse le jour et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.  – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu.

Alléluia. Alléluia. Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! Alléluia

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » Acclamons la Parole de Dieu. – Louange à toi, Seigneur Jésus !

Éléments de la prédication

Aujourd’hui, la grâce de la messe de ce dimanche et de cette fête de la transfiguration ou métamorphose de Jésus est celle de l’intimité avec le Seigneur et du fait qu’en lui nous sommes tous contemporains les uns des autres dans l’amour et l’amitié !

Pensons à la place de l’extrait d’aujourd’hui dans l’ensemble de l’Évangile selon Matthieu, entre le récit de l’enfance de Jésus et celui de sa passion et de sa résurrection : Les cinq étapes et les cinq discours de Jésus selon Matthieu : I. La promulgation du Royaume des cieux et le discours évangélique. II. La prédication du R. et le discours apostolique. III. Le mystère du R. et le discours parabolique. IV. L’Église, prémices du R. [ et la Transfiguration ] et le discours ecclésiastique. V. L’avènement prochain du R., [à chaque acte d’amour], et le discours eschatologique. Voir la photocopie de la table des matières.

L’événement de la Transfiguration, à partir du latin, ou, de la Métamorphose, si on par du grec, dans la vie de Jésus et des disciples : témoignages de Pierre et des trois évangélistes.

L’événement de la T. et de la résurrection accomplissent les intuitions des prophètes comme l’auteur du livre de Daniel qui nous propose de la théologie-fiction.

Cette fête de la T. en ce 6 août par rapport au 14 septembre, la Croix glorieuse, est équivalente à la lecture de la T. au deuxième dimanche de carême par rapport à Pâques. Elle nous montre le but à atteindre. Ce que Jésus a fait par rapport à ses disciples, alors qu’il prend le chemin de Jérusalem, la ville qui tue les prophètes !

La fête de la T. dans notre « année liturgique », surtout par rapport à la fête de la dédicace de l’église construite sur le Golgotha et la tombe de Jésus où l’on vénère les reliques de la croix. La dédicace a été faite à cette période de l’année, le 14 septembre, en correspondance avec la fête des tentes des Juifs (de l’intimité du Seigneur avec son peuple), liée au jour de l’an juif et au jour du pardon, liées aux fêtes des vendanges et à l’automne, comme la pâque au printemps et aux vêlages et la pentecôte aux moissons et à l’été. Fêtes assumées par les judéo-chrétiens de Jérusalem et de Judée, creuset des fêtes des pagano-chrétiens qui restaurèrent la Ville sainte, sans restaurer le Temple. L’église de la Résurrection ou Saint-Sépulcre pour les Latins, signe de notre église communauté, est l’accomplissement des promesses à David, un maison dynastie, non seulement une maison temple. Nous avons quarante jours pour nous préparer cette fête de la croix glorieuse à laquelle on a joint la fête de Marie des douleurs.

Durant cette quarantaine, nous avons aussi à méditer sur la dormition ou l’assomption de Marie avec les chrétiens juifs de Jérusalem qui vénérèrent son tombeau vide comme ils le firent pour celui de Jésus.

Le saint ou les saints du jour : + Moïse & Élie ! + Pierre, Jacques & Jean + les quinze autres qui sont à notre martyrologe. Tous contemporains les uns des autres et de Jésus ! Il aurait pu aussi être question d’ Hénoch qui est dit avoir été emporté dans la gloire du Seigneur. Genèse 5, 22 -24. Siracide 44, 16 ; 49, 14. Hébreux 11, 5. Le Dieu de Moïse est le dieu des vivants et non des morts, dit Jésus ! On peut aussi faire mémoire des « ressuscités » lors de la mort de Jésus selon Matthieu 27, 52-53. Je partage l’avis des docteurs qui pensent que c’est la vraie résurrection selon Jésus et non une simple réanimation selon Lazare. Et Marie ! Et Joseph !

Les protagonistes des actualités retiennent aussi notre attention, surtout au sujet de la « guerre qui nous est faite » selon une formule de Gabriel Delort-Laval, décédé d’une crise cardiaque dans les Pyrénées, au début de la semaine, à l’âge de cinquante ans, curé de Saint-François de Sales, dont les obsèques ont eu lieu hier matin, dans sa paroisse. Il avait été auditeur, pendant un an, à l’institut des Hautes Études de la Défense nationale. Il avait rédigé un texte que je vous communique et qui mérite notre réflexion, notre prière et notre action.

De même, je vous communique de nouveau, l’interview du cardinal André Vingt-Trois par l’AFP.

Miserere & Te Deum pour les protagonistes des actualités, l’essentiel étant la conversion au Seigneur, à travers le meilleur et le pire de nos vies, individuelles et collectives, ou prière universelle selon Jacques Benoist ! 

Miserere & Te Deum à propos de « notre troisième guérilla mondiale » !

Miserere & Te Deum à propos des événements de Mossoul (visite du cardinal Barbarin) , de Raqa, des projets de cessez-le-feu dans la Ghouta, à Damas même.

Miserere et Te Deum, pour l’arrivée en France de Syriens par le Liban et pour les « couloirs humanitaires », pour les migrants, les ONG, les passeurs et les États impliqués dans les « traversées  au péril de la mer ».

En communion avec les jeunes chaldéens d’Europe qui sont réunis du 7 au 12 août à Untermarchal en Allemagne pour leur 3e congrès européen.

Miserere & Deum pour les événements d’Israël et de Palestine, en particulier à Jérusalem, à Gaza et à Amman.

Miserere & Te Deum au sujet de la Libye (je pense aux contacts entre les adversaires sous notre patronage), de l’Égypte, de la Turquie, de la Tchétchénie, de l’Afghanistan, du Nigeria, du Cameroun, des Philippines. En particulier, pour Abou Mosab al-Barnaoui, le chef de Boko Haram. Pour Abou Bakr al-Baghdadi, vivant ou mort. Pour son hypothétique successeur, Mohamed Ben Salem al-Ayouni dit Jalaluddin al-Tounisi, un Franco-Tunisien.

Miserere & Te Deum, à propos des événements du Sahel, du groupe des 5, G5, Mauritanie, Mali, Niger, Burkina-Faso, Tchad, et des otages, libérés (un Sud-Africain) ou encore emprisonnés. À propos des accords Burkina et Côte d’Ivoire. À propos des anciens et actuels responsables politiques de ce dernier pays.

Miserere & Te Deum à notre propos, France, Allemagne, Italie, Angleterre, États-Unis et Russie, Australie, engagés dans cette guerre.

Miserere & Te Deum pour nos « jeunes » dans leurs rapports avec nos politiques, nos militaires, nos policiers, nos gendarmes, nos pompiers, nos magistrats, les responsables et gardiens de nos prisons et nos compatriotes victimes des attentats en question.

Miserere au sujet de nos voisins les pompiers dont dix viennent d’être condamnés pour une agression sexuelle durant un bizutage, en 2012. Anne-Marie Tossou et Benoît de Plinval avaient été meurtris. Te Deum pour leurs actions de sauvetage.

Mémoire du 6 août 1945, « Hiroshima » ! 9 août 1945, « Nagasaki ». Je prie pour et avec des couples, franco-japonais, en particulier, les Hude, les Castillon du Perron.

Talia Adzougui Yamat nous recommande un ami prêtre passé par Saint-Justin et décédé dans un accident de voiture avec cinq autres Burundais.

Avec les victimes, prêtres et laïcs, des affrontements au Congo Kinshasa, au Cameroun, en Centrafrique.

Credo

Aujourd’hui, pas de prière universelle ici : voir ci-dessus !

Offertoire. Improvisation de Novy Ennicia Garçonnot ?

Prière eucharistique 2

Acclamation entre la Consécration et l’Anamnèse :

Pater noster :  selon la présence de certains fidèles. Aujourd’hui, je vous propose de l’écouter et de le dire pour certains, en latin, avant de le chanter ensemble en français sur la mélodie de Rimsky-Korsakov. En signe de communion avec les générations passées et les fidèles « tradis ».

Communion :

+ une improvisation de Novy ou la place !

R. Jésus, Jésus, doux et humble de cœur

1. Rendez mon cœur, rendez mon cœur semblable au vôtre (bis)

2. Placez mon cœur, placez mon cœur bien près du vôtre (bis)

3. Prenez mon cœur, prenez mon cœur qu’il soit bien vôtre (bis)

4. Brûlez mon cœur, brûlez mon cœur au feu du vôtre (bis)

Annonces

Merci !

Salut aux fidèles de passage ! Denis Muniglia que j’ai croisé hier sur le marché du boulevard de Reims et qui nous fait l’amitié, plusieurs fois par an, de venir prier avec nous.

Une pensée et une prière pour Georges Périé qui célèbre sa dernière messe à Sainte-Odile en ce moment.

Nouvelles

Les Pierre-Louis réunis en Australie… Benoît Le Bretton au festival du Bout du monde. Prions pour les vacanciers, les festivaliers, pour les communautés chrétiennes et les prêtres qui les accueillent. Nicole Dekany se recommande à notre prière, même si ça va bien. Gaëlle Kharif était avec le P. Périé, hier soir, et accueille son petit-fils et son ex belle-fille. De même, Haili Zhou et Patrick Farfal, en quelque sorte.

Ma santé, mon traitement …

Agenda

La chapelle est ouverte tout l’été aux horaires habituels ! Voici quelques précisions.

Lundi 7, fête de Julienne de Cornillon à laquelle nous devons la « Fête-Dieu » ! Je tiens encore une présentation de cette sainte par Benoît XVI.

Mardi 8, messe à 08 h 45. Fête de Dominique de Guzman. Une pensée pour les Dominicains et les Dominicaines, nos voisins du « 222 »

Mercredi 9, messe à 12 h 10 et adoration à 19 h. Fête de Thérèse Bénédicte de la Croix. Une pensée pour nos sœurs du carmel de Montmartre. copatronne de l’Europe avec Catherine de Sienne, Brigitte de Suède, Benoît de Nursie et Cyrille et Méthode de Thessalonique.

Jeudi 10, messe à 08 h 45. Fête de Laurent de Rome. Une pensée pour nos diacres permanents. J’aimerais un successeur à Michel Pierre.

Vendredi 11, ménage de part et d’autre de la messe de 12 h 10. Fête de Claire d’Assise. Adoration à 19 h. Une pensée pour nos sœurs franciscaines de l’avenue de Villiers !

Samedi 12, fête de Jeanne Françoise de Chantal. Une pensée pour nos sœurs de la Visitation de l’avenue Denfert-Rochereau.

Samedi 12, 18 h. Messe du 19e dimanche du temps ordinaire, ouverte à tous. Action de grâce pour l’ordination en juin de Patrick Rabarison qui célébrera et prêchera, pour l’anniversaire de Novy Ennicia Garçonnot et pour les enfants, le logement et le travail de Novy et de Talia Adzougui Yamat. Suivie d’un verre de l’amitié.

Dimanche 13, messe à 10 h 30, messe habituelle du dimanche, le 19e du temps ordinaire.

Lundi 14, fête de Maximilien Kolbe. Une pensée pour nos frères franciscains. I. L. Gatti !

Mardi 15 août, fête de l’assomption de Marie, mère de Jésus, messe à 10 h 30. L’après-midi, procession dans la Cité ou sur la butte Montmartre.

Bénédiction :

Chant à Marie :

Invocation de nos saints : Priez pour nous ! et des anges : Veillez sur nous ! en sortant.