Jan 072012
 

En ce temps de Noël nous célébrons la manifestation (= épiphanie) du Seigneur Jésus-Christ au jour de sa naissance, fêtée il y a peu, ensuite auprès des mages (prémices de sa révélation aux nations païennes, fêtée par nos frères orientaux), au jour de son baptême où le Père confirme son Fils bien aimé devant tous, et aux noces de Cana où, nous dit St Jean, il manifesta sa gloire.

Que cette manifestation du Dieu invisible qui s’est rendu visible pour le salut des hommes soit votre joie et celle de ceux que vous rencontrez en cette année nouvelle : qu’elle fasse partie de vos vœux. Elle est en effet la réalisation de la bénédiction que Dieu demande à Moïse, à Aaron et à leurs descendants de transmettre :

« Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ? » (Nb 6, 23).

Vous savez qu’à l’occasion du cinquantenaire de l’ouverture du Concile Vatican II le pape BENOIT XVI va ouvrir une année de la foi en rappelant particulièrement ceci :

« Professer par la bouche, à son tour, indique que la foi implique un témoignage et un engagement publics. Le chrétien ne peut jamais penser que croire est un fait privé. La foi, c’est décider d’être avec le Seigneur pour vivre avec lui.

Et ce « être avec lui » introduit à la compréhension des raisons pour lesquelles on croit. La foi, parce qu’elle est vraiment un acte de la liberté, exige aussi la responsabilité sociale de ce qui est cru. L’Église au jour de la Pentecôte montre avec toute évidence cette dimension publique du croire et du fait d’annoncer sans crainte sa propre foi à toute personne. C’est le don de l’Esprit Saint qui habilite à la mission et fortifie notre témoignage, le rendant franc et courageux »

Il nous invite et ce sont les vœux que je forme pour chacun à manifester la présence et l’amour du Christ auprès de tous en approfondissant notre foi. Je cite encore :

« C’est justement sur cet horizon que l’Année de la foi devra exprimer un engagement général pour la redécouverte et l’étude des contenus fondamentaux de la foi qui trouvent dans le Catéchisme de l’Église catholique leur synthèse systématique et organique. » (…) « Dans sa structure elle-même, le Catéchisme de l’Église catholique présente le développement de la foi jusqu’à toucher les grands thèmes de la vie quotidienne. Page après page, on découvre que tout ce qui est présenté n’est pas une théorie, mais la rencontre avec une Personne qui vit dans l’Église. »

Et en rayonnant la charité :

« La foi sans la charité ne porte pas de fruit et la charité sans la foi serait un sentiment à la merci constante du doute. Foi et charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de réaliser son chemin. »

Forts de cette année de la foi, à laquelle il faut nous préparer déjà par la mission et le rayonnement de notre baptême je vous demande d’être attentifs à l’approfondir, la rayonner, la vivre avec tout ce que notre chère paroisse pourra mettre à votre disposition pour y aider chacun et partager ce souci missionnaire dans l’esprit d’éthique et solidarité voulu à Paris.

Sainte et heureuse année à vous et à vos proches de la part de toute l’équipe sacerdotale.

Abbé C. Malcor, curé

 Lectures dominicales du 8 janvier 2012