Avr 282012
 

​Nous voici désormais dans le temps pascal : cinquante jours qui nous font vivre les apparitions du Christ ressuscité à ses disciples, son Ascension et l’accomplissement de son mystère pascal à la Pentecôte par le don de l’Esprit Saint.

Sept semaines de semaines où chaque jour est Pâques et où se déploie le cœur et la joie de la foi chrétiennes.

A l’occasion de ce quatrième dimanche de Pâques, dit tradition-nellement dimanche du Bon Pasteur en raison de l’Evangile qui y est proclamé, nous sommes invités à prier spécialement pour les vocations et cette année spécialement pour les vocations des consacrés.

Si la vocation sacerdotale –pour laquelle il faut prier également ainsi que le demande le Maître de la moisson (St Luc 10)– est vitale pour l’Eglise dans laquelle le Christ agit en personne, le témoignage de la vie consacrée qui rejaillit sur la sainteté de l’Eglise en imitant la forme de vie virginale et pauvre de son Seigneur, atteste radicalement la vie nouvelle et éternelle et annonce la résurrection et la gloire futures. (Cf Concile Vatican II, Lumen Gentium).

​Pour nous qui avons la grâce sur notre paroisse d’avoir la Maison mère des Franciscaines Réparatrices de Jésus Hostie et de profiter de leur témoignage d’adoration du Saint Sacrement, de leurs consécrations et de leur apostolat à sainte Odile, nous leur devons de prier spécialement à leur intention et pour leurs vocations en cette journée mondiale des vocations. Nous y associerons les consacrés -ainsi que ceux qui vont être ordonnés prêtres- des familles de la paroisse.

​Leurs vocations nous rappellent en ce temps pascal que le Christ est préféré à tout. Elles manifestent qu’en dehors de Jésus-Christ « il n’y a pas de salut » et qu’il vaut de Lui consacrer son corps et son âme pour la plus grande joie et la fécondité de toute l’Eglise.

En allant à l’Ile Bouchard le samedi 12 mai où la Vierge Marie est apparue à quatre enfants leur demandant de prier pour le France et leur promettant de donner du bonheur dans les familles, nous aurons à cœur comme à ce moment-là de prier aussi la Vierge Marie, modèle de toute consécration, pour les vocations.

​Abbé Malcor, curé

Lectures dominicales du 29 avril