Oct 072016
 

Dimanche 2 octobre 2016, 27e dimanche du temps ordinaire, année dite saint Luc ou C.

1 à 4, en entrée : Seigneur, foyer d’amour, / Faites-nous brûler de charité ! (D 65).

5 à 8, en communion.

1 – Là où se trouve la haine, / Que nous annoncions l’ amour 2 – Là où se trouve l’ offense, / Que nous apportions le pardon.
3 – Là où se trouve la discorde, / Que nous bâtissions la paix. 4 – Là où se trouve l’ erreur, / Que nous proclamions la vérité.
5 – Là où se trouve le doute, / Que nous réveillions la foi. 6 – Là où se trouve la détresse,/ Que nous ranimions l’ espérance.
7 – Là où se trouve la tristesse, / Que nous suscitions la joie. 8 – Là où se trouvent les ténèbres, / Que nous répandions la lumière.

Prière apparue dans La Clochette de décembre 1912 de l’abbé Auguste Bouquerel, rédigée par lui et publiée à Paris, pour les membres de la Ligue de la Sainte Messe. Pas-grand-chose à voir avec saint François d’Assise ! Musique ? Voir Christian Renoux, La prière pour la paix, Paris, 2001, 210 p. Voir aussi Wikipédia !

Accueil.

Messe offerte par un anonyme de notre diocèse + une improvisation ? + demande de pardon.

Psaume 94 dit psaume invitatoire

R/Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, / Mais écoutez la voix du Seigneur !

Le « chantre » psalmodie les cinq couplets. Pour un coup, « l’assemblée » reprend le refrain.

Prédication : Voici des éléments pour la prédication !

Les auteurs bibliques et leur message

Habacuc, « Le juste vivra par sa fidélité ou par sa foi » (Hab 2, 4), formule qui résume, semble-t-il, le message d’Habacuc, formule reprise et commentée par Paul (Rom., 1, 17 ; Gal., 3, 11) et l’auteur des Hébreux (10, 38). La destruction de Samarie par les Assyriens, un siècle plus tôt, a déjà frappé les esprits. Les invasions des Chaldéens Babyloniens avec Nabuchodonosor II, au temps du prophète, vers moins 600, accentuent la crise. La défaite et la disparition de l’Égypte, jusqu’aux successeurs d’Alexandre, à la bataille de géants de Karkémish, en 605, confirme le pire. Malgré cela, malgré la destruction et la déportation à Babylone qui se profilent à l’horizon, le juste vivra par la foi, l’impie mourra de sa haine, quand la foi et la haine existent dans le cœur de chacun. Un double registre, l’histoire des nations d’hier à demain, l’histoire du salut pour toutes les générations, chaque aujourd’hui et toujours.

L’auteur du psaume 94 finit par faire parler le Seigneur qui nous invite à la docilité envers lui, connu à travers les événements de nos vies, les meilleurs et les pires.

Le « vieux Paul » en prison invite Timothée à rester fidèle à celui qu’il a découvert grâce à lui, coûte que coûte.

Luc rapproche deux enseignements de Jésus, un commun avec Marc et Matthieu, la réponse de Jésus à la demande d’augmentation de la foi des disciples par la parabole de la graine de moutarde, un qui lui est propre, la parabole des serviteurs inutiles. Jésus nous dit, dans la première, que la foi n’est pas une question de quantité, mais de qualité, nous faisons confiance au Seigneur ou nous ne faisons pas confiance. Dans la seconde, il nous dit, comme Habacuc et le psalmiste et comme le répétera Paul après lui, que la foi liée à l’humilité nous conduit au-delà de notre possible du travail du jour et de la nuit, que cela ne nous donne aucun droit sur le Seigneur, mais que ce dernier, à son initiative, servira ses serviteurs qui l’ont attendu jusqu’à sa manifestation. Voir Luc 12, 37, la parabole du maître de retour de noces dans la nuit qui trouve ses serviteurs veillant.

Les saints de ce 2 octobre et leur message

Fête de nos « anges gardiens ». Les « bons anges » vainqueurs des « mauvais anges » une fois pour toutes, même si dans notre vie ce combat est une histoire à répétitions !

Pierre de Bérulle, décédé le 2 octobre 1629.

Les chrétiens, protagonistes des actualités et leur message

Avec François de Rome qui est en Géorgie et en Azerbaïdjan, après avoir visité l’Arménie, il y a trois mois. Il y parle de la paix et de l’amitié entre les peuples, de « guerre mondiale contre le mariage » et de courage pour garder les contacts entre les chrétiens catholiques et les chrétiens orthodoxes.

Avec, Hubert de Torcy, de Saje productions, le distributeur du film sur le pape François, sorti dans plus de cent cinquante salles en France.

Avec nos évêques de France qui ont publié le 20 juin dernier une déclaration « 2017, année électorale : quelques éléments de réflexion. Texte à votre disposition, à la demande de Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris.

Avec les chrétiens humanitaires qui se préoccupent des migrants et réfugiés, chrétiens ou non, en France, en Hongrie, en Europe et dans les pays en guerre proprement dite.

Avec notre archevêque qui défraie la chronique en dénonçant la « dictature d’une vision totalitaire sur l’avortement ».

Avec nos frères et nos sœurs missionnaires d’Anuncio, d’Alpha, d’Aïn Karem et de l’Emmanuel qui ont organisé le 2e congrès mission qui s’achève à Paris en ce moment, avec en particulier, Arnaud Bouthéon, notre voisin et un paroissien de Sainte-Odile.

Avec les prêtres et les paroissiens de Saint-Étienne-du-Rouvray qui retrouvent aujourd’hui leur église, avec Dominique Lebrun leur évêque, avec Jacques Hamel, avec les cinq témoins de sa mort, pour les deux combattants de Daech en question et leurs chefs, pour les policiers qui les ont tués et pour tous les autres protagonistes de cet événement.

Avec les chrétiens, qui prient et travaillent pour leur nation éprouvée et pour la paix, de Syrie, Irak, Égypte, Libye, Arabie, Somalie, Niger, Tchad, Nigeria, en particulier, en ce jour.

Témoignage de Haili Sorlut et Patrick sur le dîner et la conférence au sujet d’ « Alep » ?

Avec les chrétiens d’origine arabe ou juive qui vivent en Israël et Palestine, ceux d’autres origines, dont je fais partie, qui sont sensibles à l’enracinement de la foi chrétienne dans l’élection du peuple juif et à l’importance des liens personnels de connaissance et d’estime mutuelles, en ces jours de début de l’an pour les juifs, Rosh Hashana, fête que Jésus a célébrée. Pour les protagonistes de l’affrontement de Qalandiya/Kalendia, le check-point, comme on dit, entre Jérusalem et la Palestine/Ramallah, que j’ai emprunté dans les deux sens. Une prière aussi pour Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat, Anouar el-Sadate, Hussein de Jordanie, Bill Clinton, Mahmoud Abbas, Benyamin Netanyahou et les autres.

Avec les « zens chrétiens » du salon qui a lieu en ce moment. J’essaierai d’aller prier sur place et de bavarder avec, par exemple, les promoteurs de la thérapie de Roger Vittoz, une pèlerine de Saint-Martin, Ketty Régent-Talbot, en me souvenant de Catherine Vaillant et de son lait d’ânesse et de François Bansard et ses ateliers d’écriture, qui y ont participé.

Avec les chrétiens du quartier, je pense à Luisa Gregorio Fins & Patricia Fins Carreira qui participent au vide-grenier du coin ou le visiteront. Pour les organisateurs, les Zekri, Stéphane & Vanessa. Je prévois d’y faire un tour et, peut-être, d’y participer une fois prochaine.

Avec les chrétiens qui pensent aux grands-pères en ce jour de leur fête !

Avec les chrétiens de SOS Chrétiens d’Orient, Aide à l’Église en détresse et l’ordre de Malte qui organisent une équipe de coureurs pour les chrétiens d’Orient au semi-marathon de Paris, le 5 mars 2017. Les inscriptions sont ouvertes !

Remerciements, nouvelles & annonces

Merci à ceux qui prennent à cœur la vie de notre communauté ! En particulier aujourd’hui, à ceux qui ont offert les fleurs, Delphine Zami d’Épinay-sur-Seine et les Pierre-Louis.

Nouvelles des Pierre-Louis, Thierry Gabriele, Arlette Roche et ceux que vous connaissez

Témoignage d’Haili Zhou et Patrick Farfal sur

Rappel au sujet du denier 2016 de l’Église

Lundi 3, avec les martyrs du nord-est du Brésil, en 1645, par les Hollandais calvinistes, que j’ignorais.

Mardi 4 octobre, 08 h 45, avec François d’Assise

Mercredi 5, 12 h 10, avec et pour la famille Laurent de Martinique, avec Faustine Kowalska.

Jeudi 6, 08 h 45, avec Bruno de la Grande Chartreuse, avec les chrétiens qui animeront la fête des voisins au travail et avec Atanase Périfan qui en a eu l’idée.

Vendredi 7, 12 h 10, avec Notre-Dame du Rosaire, en action de grâce pour des victoires sur les Turcs musulmans en 1571 et en 1716. 13 h, projet de déjeuner avec trois SDF du coin, à l’occasion de l’anniversaire de l’un d’entre eux, Ricardo Mustafa. 17 h 30, mini-conseil avec Gaëlle Kharif.

Samedi, avec Pélagie la Pénitente (302, à Antioche de Syrie) selon Jean Chrysostome.

10 h 30 – 12 h, conseil de communauté. Ordre du jour et invitation à votre disposition.

Dimanche 9, 10 h 30, messe ici. Vêpres orthodoxes de la fête de saint Denis, à 17 h 45 à Notre-Dame de Paris ?

Mardi 11, 20 h, avec les catéchumènes et les arrivants, le dîner de rentrée à Sainte-Odile, autour de Judith, si elle accepte notre invitation, Gaëlle Kharif, Émeric & Marie-Clotilde de Livonnière et les autres catéchumènes, qui ont déjà prévu d’y participer.