Juin 012012
 

C’est ainsi que nous sommes baptisés. Pas seulement pour entrer dans l’Eglise mais pour entrer dans le mystère de Dieu. Pour nous faire connaître Dieu Jésus a utilisé le vocabulaire familial. Père et Fils. Mais aucune paternité ou maternité terrestre, aucune filiation ne peut dire parfaitement comment Dieu est Père et Fils. C’est plutôt la révélation que Dieu est Père et Fils qui nous aide à découvrir ce que devrait être l’amour humain.

L’amour en Dieu n’est pas quelque chose comme une valeur ajoutée à l’existence de Dieu, à l’Etre de Dieu. Dieu n’existe que parce qu’il est Amour dans l’unité du Père du Fils et du Saint Esprit. Non pas comme quelqu’un qui se regarde et se retourne sur lui même pour se contempler mais comme quelqu’un qui se donne et qui est donné, et qui n’existe que dans ce don. Le Père proclame Dieu en Jésus et Jésus proclame Dieu dans le Père.

L’Esprit Saint ? C’est la meilleure façon que nous avons avec nos pauvres mots pour essayer de dire qui est Dieu. L’Amour est le cœur même de la divinité. Ainsi le Père n’existe qu’en donnant tout son amour au Fils et le Fils n’existe que pour tout recevoir du Père et lui donner son amour de Fils. Et cet amour entre le Père et le Fils est si puissant qu’il est Dieu lui même… La merveille de cet amour est qu’il peut et qu’il veut venir en nous. Sauf que nous ne savons pas très bien lui ouvrir notre porte et qu’il nous faut l’aide de sa grâce.

Nous autres nous sommes des « personnes » parce que nous sommes capables de nous reconnaître, de nous parler en étant semblables et différents. Dieu aussi se montre par une parole, par une révélation. Mais en Dieu aucune des trois personnes n’est personne de la même manière. Aucune ne parle avec nous de la même manière : le Père parle avec nous surtout par la parole de son Fils Unique. Jésus accomplit totalement la volonté du Père. Il nous en montre la gloire par sa vie, sa mort et sa résurrection. C’est pourquoi Il est la Deuxième Personne. L’Esprit Saint qui est la force du don du Père et de la réponse du Fils, l’Esprit Saint, au plus profond de chacun de nous, malgré notre pauvreté, rend possible de notre part une véritable réponse à l’amour de Dieu.

Annoncer Dieu comme le Père Fils Esprit Saint n’est pas une affirmation abstraite. C’est une Présence ineffable. Un des martyrs de Tibhérine disait : « Il y a de l’amour dans l’air et je crois bien que c’est quelqu’un »

Abbé George PÉRIÉ

 Lectures dominicales du 3 juin