Fév 282015
 

Nous pouvons à l’occasion de ce temps de grâce que le Seigneur nous offre durant ces jours, nous souhaiter vraiment un heureux et profond carême et prier les un pour les autres afin que notre paroisse porte des fruits de justice et d’amour plus grands.

Outre ce que chacun aura décidé de vivre dans sa prière pour la rénovation de son cœur, notre effort commun de partage sera pour les chrétiens du Moyen Orient qui demandent qu’on ne les oublie pas dans les terribles épreuves qu’ils affrontent en témoignant d’un attachement irréductible au Christ.
A cet égard M. Marc Fromager, directeur de l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse) pour la France nous fait l’honneur de venir parler de la situation actuelle des chrétiens du Moyen Orient lors d’une conférence exceptionnelle qu’il donnera à la paroisse Sainte Odile le jeudi 26 mars à 20h30. Je vous demande de bien vouloir retenir cette date dès maintenant pour ce rendez-vous important dans notre démarche de carême.
Que la prière, l’attention à ce que vivent nos frères chrétiens, le partage à leur égard soient pour chacun une préoccupation forte de ce carême !

Dans les efforts simples pour notre communauté outre, déjà dit, ce que chacun peut décider de sa vie devant Dieu, il est important spirituellement que notre attachement au Seigneur se manifeste par notre vie sacramentelle : vénération de l’eucharistie dans les gestes et les attitudes, l’habitude à prendre désormais d’arriver à l’avance à la messe et non l’inverse, la réception fréquente du pardon du Christ dans le sacrement de pénitence. Les chemins de croix peuvent nous aider à comprendre intérieurement ce que Jésus à souffert pour nous et comparativement ce que nous ne faisons pas pour lui.

Le Père nous demande lors de la Transfiguration du Fils bien aimé de l’écouter.
Cette attitude fondamentale de la foi –rappelons-nous le premier commandement : « Écoute Israël le Seigneur ton Dieu est l’unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de toute ta force, de tout ton cœur et de toute ton intelligence » nous pouvons la réaliser en nous mettant à l’écoute de la Parole de Dieu particulièrement pendant ce carême en lisant un des quatre Evangiles ou un autre livre des Ecritures pas à pas pour le mettre en pratique. Ainsi nous répondrons au Christ qui lors de ses tentations au désert rappelle que « l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche du Seigneur. »

Ainsi nous pouvons nous souhaiter un très heureux et profond carême qui nous mène à la joie d’un cœur purifié dont nous avons tant besoin pour vivre la joie de Pâques et celle des catéchumènes qui recevront le baptême et que je confie à votre intercession. De tout cœur, avec prière

Abbé C. Malcor, curé

Lectures dominicales du 1er Mars