Fév 062016
 

L’Evangile de St Luc de ce V° dimanche rapporte la réaction de St Pierre après la pêche miraculeuse : « Eloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur ». Devant la sainteté de Dieu, il reconnaît sa véritable condition humaine mais le Christ lui dira de ne pas craindre et lorsqu’il apparaitra en 1931 à Ste Faustine Kowalska lui demandera de peindre un tableau de la Miséricorde divine avec l’inscription : « Jésus j’ai confiance en toi et lui dira : « Qu’aucun pécheur ne craigne de m’approcher. Les flammes de la miséricorde me brûlent, je veux les répandre sur les âmes humaines. »

A nous de recevoir et de transmettre cette miséricorde du Seigneur spécialement durant ce carême en vivant les sacrements, en recevant le pardon du Seigneur, en pardonnant nous aussi comme la prière de Jésus nous y invite quotidiennement, en étant missionnaires de cette miséricorde, en en pratiquant les œuvres corporelles et spirituelles.
A l’occasion du carême l’image de la miséricorde sera exposé dans l’église et un tableau passera dans les familles qui voudraient aussi inviter leurs voisins ou amis se rappelant ce que dit Jésus : « Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue »

A nous, durant ce carême et cette année, d’être missionnaires de cette miséricorde du Christ en demandant la grâce d’un cœur ouvert comme notre église où déjà les travaux ont permis à des personnes d’entrer facilement. La bénédiction des nouveaux locaux par Mgr Lefevre Pontalis, le spectacle des enfants du patronage et la galette partagée par de nombreux paroissiens et invités a été un moment de communion joyeuse qui nous renforce dans la mission. De même l’équipe d’Accueil qui pourra enfin déménager lorsque la téléphonie sera prête est appelée à cette ouverture sur la rue et dans l’année le sas de l’église la manifestera. D’où l’importance de ne pas relâcher nos efforts dans la souscription aux travaux et au moment où s’ouvre la campagne du Denier de l’Eglise. Prière et action sont un tout, mais tout doit être construit avec le Seigneur rappelle le psaume 126 : « Si le Seigneur ne bâtit la maison, c’est en vain que les ouvriers travaillent. »

Profonde et heureuse préparation à Pâques dans ce carême missionnaire, priant aux intentions de tous.

Abbé Christian MALCOR, curé

Lectures dominicales du 7 Février