Fév 212017
 
1 – Acclamez Dieu toute la terre
Servez-le dans l’allégresse,
Allez à lui avec des chants, de joie,
Car éternel est son amour.
2 – Allez à lui en rendant grâce,
Dans ses parvis avec des hymnes,
Rendez-lui grâce et bénissez son nom,
Car éternel est son amour.
3 – Lui, le Seigneur est notre Dieu,
Nous, le troupeau de son bercail,
Il nous a fait et nous sommes à Lui,
Car éternel est son amour.

Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia.

Accueil :

Notre messe est offerte par Gaëlle Farida Kharif pour la gloire du père de Jésus et pour notre salut et notre santé, en l’unité de celui qui les unit & nous unit, en particulier pour Mahdi Nouioua, un de ses deux fils, qui est né le 19 février 1979 à Paris et qui vit à la Réunion.

Entrons dans cette eucharistie en demandant au Seigneur de nous délivrer de nos péchés. Je confesse à Dieu…

Kyrie: Prends pitié de nous, fais-nous revenir, fais-nous revenir à Toi ! Prends pitié de nous !

Jésus, berger de toute humanité, Tu es venu chercher ceux qui étaient perdus,

Jésus, berger de toute humanité, Tu es venu guérir ceux qui étaient malades,

Jésus, berger de toute humanité, Tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs

Lecture du livre des Lévites

Le Seigneur parla à Moïse et dit :  « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras :Soyez saints,
car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.  Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. Mais tu devras réprimander ton compatriote, et tu ne toléreras pas la faute qui est en lui. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Je suis le Seigneur. »
– Parole du Seigneur. // – Nous rendons gloire à Dieu.

Psaume 102

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très s
aint, tout mon être !
Bénis le Seign
eur, ô mon âme,
n’oublie auc
un de ses bienfaits !
Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse.
Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.
Aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés ;
comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint

 

 

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?
Si quelqu’un détruit le sanctuaire de Dieu, cet homme, Dieu le détruira, car le sanctuaire de Dieu est saint,
et ce sanctuaire, c’est vous. Que personne ne s’y trompe : si quelqu’un parmi vous pense être un sage à la manière d’ici-bas, qu’il devienne fou pour devenir sage. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. Il est écrit en effet :
C’est lui qui prend les sages au piège de leur propre habileté. Il est écrit encore :
Le Seigneur le sait : les raisonnements des sages n’ont aucune valeur !  Ainsi, il ne faut pas mettre sa fierté
en tel ou tel homme. Car tout vous appartient, que ce soit Paul, Apollos, Pierre, le monde, la vie, la mort, le présent, l’avenir : tout est à vous,  mais vous, vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.
– Parole du Seigneur. // – Nous rendons gloire à Dieu.

« Aimez vos ennemis » (Mt 5, 38-48) Alléluia. Alléluia. En celui qui garde la parole du Christ l’amour de Dieu atteint vraiment sa perfection. Alléluia. (1 Jn 2, 5)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent.  Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.  À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?  Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

   – Acclamons la Parole de Dieu. // Louange à toi, Seigneur Jésus.

Prédication

Avec les auteurs inspirés

Matthieu présente l’enseignement de Jésus selon cinq discours. J’ai mis une table analytique de son Évangile à votre disposition pour vos travaux et prières à domicile. Jésus, aujourd’hui, nous situe dans le domaine de ce que nous devons faire et non dans celui de ce que nous pouvons savoir et celui de ce que nous pouvons espérer, en quelque sorte.

Nous continuons la lecture du premier discours dit le « discours évangélique », les chapitres 5 à 7. Matthieu, 5, 38-48 : Jésus nous dit : « On vous a dit … Moi, je vous dis… » Et ceci à propos des « dix commandements ». Aujourd’hui à propos de la loi du talion et de l’amour du prochain. Au sujet de ce dernier, Jésus, selon Matthieu, cite :

Les Lévites, auteurs du troisième livre de Moïse, après la Genèse et l’Exode,

Mais avec un rajout qui n’est pas dans le texte des Lévites  : tu n’as pas à aimer ton ennemi. Jésus « accomplit », en sa personne, son action et son enseignement, ce commandement comme les autres.

Comme notre père du ciel dont l’auteur du psaume 102 chante la bonté paternelle envers ses fidèles. Et celui-ci, en vingt-deux distiques, autant que les lettres de l’alphabet hébreu, loue celui qui fait pleuvoir sur les bons et sur les méchants, comme dit Jésus. Comme lui, ce que nous devons faire, nous devons le faire avec amour et sans haine, comme lui, comme le montre et l’enseigne Paul de Tarse.

Paul de Tarse. Dont nous lisons des extraits de sa première lettre aux Corinthiens pendant deux mois, jusqu’au carême, le 1er mars. Aujourd’hui, 3, 16-23 : Tout est à vous, vous êtes au Christ et le Christ est à son père.

En conclusion en quelque sorte, Avec les saints morts ou fêtés en ce 19 février et ce mois de février. Comment nos frères et sœurs de notre histoire ont vécu ces « commandements », ce « mode d’emploi » de notre humanité.

J’ai relevé des moines de Palestine martyrs des Perses, disciples de Zoroastre/ Zarathoustra, en 507.

J’ai relevé des centaines d’Arméniens «  martyrs » par les Perses, en 507, des laïcs, chef, Vartan Mamigonian, prisonniers après une bataille.

Et mémoire, encore une fois, des martyrs de Samalout en Égypte à Syrte en Libye, en février 2015, dont la fête liturgique est le 16 février, par l’État islamique [autoproclamé] d’Irak et du Levant, dont l’acronyme en arabe est Daech ou Daesh, avec Abou Bakr al-Baghdadi à sa tête. Témoins, pour nous, des martyrs depuis le VIIe siècle sous les Arabo-musulmans, les Irano-musulmans, les Turco-musulmans et les arabisations et les islamisations d’autres nations par les compagnons et compagnes de Abou al-Qâsim Muhammad, de l’Eurasie à l’Afrique, dans leurs diversités, le Pakistan, par exemple, où les musulmans s’affrontent aussi entre eux, comme en Syrie et en Irak. Nous pensons à Asia Bibi qui est toujours en prison, à ma connaissance.

Credo des concile de Nicée et de Constantinople (avec les Grecs et les Latins) avec la formule « Et du fils », en latin, Filioque, du concile d’Aix-la-Chapelle (avec les Latins seulement), en quelque sorte.

Je crois en un seul Dieu, Le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, De l’univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, Le Fils unique de Dieu, né du Père, avant tous les siècles Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, Vrai Dieu, né du vrai Dieu. Engendré, non pas créé, De même nature que le Père, et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel ; Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, Et s’est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, Conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin. Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie. Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; Il a parlé par les prophètes. Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir. Amen.

Prière universelle

Offertoire : avec seulement la quête habituelle et la procession des oblats.

Aimez-vous comme je vous ai aimés, Aimez-vous chacun comme des frères, Aimez-vous, je vous l’ai demandé, Aimez-vous, aimez-vous !

1. Je vous laisse la paix, Je vous donne ma paix Pour que vous la portiez Autour du monde entier.

2. Soyez témoins d’amour, Soyez signes d’amour Pour que vous le portiez Autour du monde entier.

Pater, en d’autres langues maternelles que le français selon les présences ! Par exemple, en chinois, quand Haili Zhou est parmi nous et en portugais, quand Luisa Gregorio Fins est parmi nous. Nous pouvons aussi demander au Seigneur de nous bénir en arabe quand Gaëlle Farida Kharif et que l’opportunité se présente.

Communion : Le Seigneur nous a aimés

1 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

Il nous guide chaque jour comme une étoile dans la nuit

Quand nous partageons le pain, il nous donne son amour.

C’est le pain de l’amitié, le pain de Dieu.

 2 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.son amour était si grand qu’il en mourut sur une croix

Son amour était si fort qu’il triompha de la mort,

il sortit de son tombeau libre et vainqueur.

 3 – Le Seigneur nous a aimés comme on n’a jamais aimé.

il rassemble tous les hommes et les fait vivre de sa vie,

et tous les chrétiens du monde sont les membres de son corps,

rien ne peut les séparer de son amour.

* C’est mon corps : prenez et mangez ! C’est mon sang : prenez et buvez !

Car je suis la vie et je suis l’amour, O Seigneur, emporte-nous dans ton amour !

 

Remerciements, annonces et nouvelles

Merci à vous qui nous aidez par vos générosités et vos compétences !

Je peux vous donner des nouvelles et Gaëlle de même, de Philippe Moch dit Bai, de Romain Gamez, Michele Moscatelli, Dimitri Ortiz, Thierry Gabriele, Arlette Roche, Geneviève Godard, Catherine Morlet-Martin, Diane Larose, Constance Becquerel Kerrand, Dominique au féminin Macret, Jacqueline Barjou, Moïse & Mariam Azede, Carole Granchamp & Novy Garçonnot, Cédric Picaud, Benoît le Bretton, Talia Yamat, Flore Judith Doufand, Jean-Claude Houot, Monique Bruneau, quand et si ces personnes ne sont pas là en ce dimanche.

Cet après-midi, Mehdi Poulolo, Pascale Pierre-Louis et leurs amis/amies loueront le Seigneur à partir de 16 h, dans cette chapelle. Voir Pascale ! Messe 19 h ? Non, semble-t-il, à l’heure de la rédaction de ces annonces.

Nos quatre messes, nos deux adorations, nos deux répétitions de théâtre et le ménage ont lieu comme d’habitude.

Mardi 21, dîner chez les Duclos.

Vendredi 24, projet de participation à une soutenance de thèse en Sorbonne. Report du point avec Gaëlle Farida Kharif.

Le samedi 25 février, de 18 h 45 à 21 h, se tiendra une présentation des œuvres, surtout en Irak, de la fraternité dominicaine dite la Milice du Christ que notre ami Gérard Gleizes anime à Sainte-Odile. Voir l’invitation de cette association humanitaire de proximité.

Dimanche 26 février, 10 h 30, messe du 8e dimanche du temps ordinaire.

Bénédiction des missionnaires de carême. Déjà une candidate. D’autres ? Des anciens/anciennes et des nouveaux/nouvelles.

La chapelle Notre-Dame de Confiance, notre grande sœur de la porte d’Asnières, fêtera ses cinquante ans. C’est aussi en quelque sorte l’anniversaire de l’aumônerie du collège Boris Vian où certains de nos jeunes ont poursuivi et poursuivent leurs études. Voir l’invitation de la part du P. Jean-Pierre Ledoux et de Mme Henriette Boura. J’essaierai d’y faire un saut vers 13 h ou dans l’après-midi, en pensant à la mise en place de nos trente ans , 1987-2017. Et vous ?

Chant à Marie : Ave Maria Ave, Ave, Ave Maria (bis)

1 – Les saints et les anges
En chœur glorieux
Chantent vos louanges
Ô Reine des cieux.
2 – Au salut du monde
Pour mieux travailler
Qu’une foi profonde
Nous aide à prier.
3 – Soyez le refuge
Des pauvres pécheurs
Ô Mère du Juge
Qui connaît nos cœurs