Fév 172017
 

R/ Viens, Esprit de sainteté, viens, Esprit de lumière, Viens, Esprit de feu, viens, nous embraser.

1 – Viens, Esprit du Père, sois la lumière,

Fais jaillir des cieux ta splendeur de gloire.

2 – Viens, onction céleste, source d’eau vive,

Affermis nos cœurs et guéris nos corps.

3 – Esprit d’allégresse, joie de l’Église,

Fais jaillir des cœurs, le chant de l’Agneau.

4 – Fais-nous reconnaître l’amour du Père,

Et révèle-nous la face du Christ.

5 – Feu qui illumines, souffle de la vie,

Par toi resplendit la croix du Seigneur.

6 – Témoin véridique, tu nous entraînes

A proclamer : Christ est ressuscité

Accueil :

La grâce de ce dimanche, en cette chapelle, est de nous apprendre à nous situer par rapport aux juifs, aux païens, fussent-ils post-chrétiens, et aux musulmans qui prétendent guérir les uns et les autres. Pour le moment, entrons d’emblée dans cette eucharistie en demandant au Seigneur de nous délivrer de nos péchés.

Gloria : Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime

Nous te louons, nous te bénissons,
nous t’adorons,
Nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu,
le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde,
prends pitié de nous
Toi qui enlèves le péché du monde,
reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père,
prends pitié de nous.
Car toi seul es saint,
Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut,
Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père

.

Première lecture « Il n’a commandé à personne d’être impie » (Si 15, 15-20)

Lecture du livre de Ben Sirac le Sage

Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle.
Le Seigneur a mis devant toi l’eau et le feu : étends la main vers ce que tu préfères. La vie et la mort sont proposées aux hommes, l’une ou l’autre leur est donnée selon leur choix.  Car la sagesse du Seigneur est grande, fort est son pouvoir, et il voit tout. Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît toutes les actions des hommes.  Il n’a commandé à personne d’être impie,il n’a donné à personne la permission de pécher.
– Parole du Seigneur. // Nous rendons gloire à Dieu !

Psaume 118

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Heureux ceux qui gardent ses exigences,
ils le cherchent de tout cœur !

Toi, tu promulgues des préceptes
à observer entièrement.
Puissent mes voies s’affermir
à observer tes commandements !

 Sois bon pour ton serviteur, et je vivrai,
j’observerai ta parole.
Ouvre mes yeux,
que je contemple les merveilles de ta loi.

 Enseigne-moi, Seigneur, le chemin de tes ordres
à les garder, j’aurai ma récompense.
Montre-moi comment garder ta loi,
que je l’observe de tout cœur.

Deuxième lecture « La sagesse que Dieu avait prévue dès avant les siècles pour nous donner la gloire » (1 Co 2, 6-10)Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, c’est bien de sagesse que nous parlons devant ceux qui sont adultes dans la foi, mais ce n’est pas la sagesse de ce monde, la sagesse de ceux qui dirigent ce monde et qui vont à leur destruction.  Au contraire, ce dont nous parlons, c’est de la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, établie par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire.  Aucun de ceux qui dirigent ce monde ne l’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire.   Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Écriture : ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme, ce que Dieu a préparé pour ceux dont il est aimé.  Et c’est à nous que Dieu, par l’Esprit, en a fait la révélation. Car l’Esprit scrute le fond de toutes choses, même les profondeurs de Dieu.

 – Parole du Seigneur. // Nous rendons gloire à Dieu.

« Il a été dit aux Anciens. Eh bien ! Moi, je vous dis » (Mt 5, 20-22a.27-28.33-34a.37)

Évangile selon saint Matthieu 5, 17-37

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples 17 « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. 18 Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. 19 Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. 20 Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. 21 Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre,
il devra passer en jugement.
22 Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. 23 Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. 25 Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde,
et qu’on ne te jette en prison.
26 Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. 27 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. 28 Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. 29 Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne. 30 Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. 31 Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme,
qu’il lui donne un acte de répudiation.
32 Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. 33 Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur. 34 Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu,
35 ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi. 36 Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. 37 Que votre parole soit ‘oui’, si c’est ‘oui’, ‘non’, si c’est ‘non’. Ce qui est en plus vient du Mauvais. »

 – Acclamons la Parole de Dieu. // Louange à toi, Seigneur Jésus.

Prédication

Voici des éléments dont je m’inspire pour nous apprendre à nous situer par rapport aux juifs, aux païens et aux musulmans.

Nous somme aidés par les auteurs inspirés, Ben Sirac, Paul et Matthieu qui ont été méconnus par les juifs et les païens, comme Jésus lui-même

Sagesse de Jésus ben Sirac [ ou Siracide, ide, en grec, petit-fils de, ou L’ecclésiastique, car cet auteur a été reçu par l’Église et non par la Synagogue et les protestants, vers moins 180, à Jérusalem et à Alexandrie] en son chapitre 15 : Choisis les commandements. Notre liberté, notre dignité n’est pas de faire ce que nous voulons, mais ce que nous devons! Nous n’avons pas d’abord à tenir compte de nous, mais de celui qui nous met en sa présence par celui qui nous le révèle, Jésus, en celui qui se manifeste à nous dans notre conscience éclairée par l’enseignement de notre communauté et non d’abord par les opinions du monde dans lesquelles il y a le meilleur et le pire.

L’auteur du psaume 118 : J’observerai ta loi. «  Bible de Jérusalem : « Cet éloge de la loi divine s’inspire des oracles prophétiques. Les huit vers de chaque strophe débutent par l’une des vingt-deux lettres de l’alphabet hébreu et renferment … un terme désignant la loi : témoignages, préceptes, volontés, commandements, ordres, promesse, message, parole, jugements, voies, chemins, vérité, exigences. »

Paul de Tarse. Nous lisons des extraits de sa première lettre aux Corinthiens pendant deux mois, jusqu’au carême, le 1er mars. Aujourd’hui, 2, 6-10 : la sagesse du Seigneur révélée dans la croix du Christ, scandale pour les juifs et folie pour les païens.

Matthieu présente l’enseignement de Jésus selon cinq discours. Nous continuons la lecture du premier discours dit le « discours évangélique », les chapitres 5 à 7. Matthieu, 5, 13-16 : Jésus nous dit : « On vous a dit … Moi, je vous dis… » Et ceci continuera dimanche prochain à propos de la loi du talion et de l’amour des ennemis. Nous nous distinguons des non-juifs, des non-chrétiens, des païens et de nos contemporains qui ne sont pas éclairés par la sagesse du Seigneur.

Nous sommes aidés par les saints morts ou fêtés en ce 12 février et ce mois de février. J’ai relevé surtout des martyrs, prototypes de notre rapport aux autres et au monde, comme Jésus lui-même.

Des martyrs dans l’Empire romain, dont, aujourd’hui, Eulalie d’Espagne en 304.

Des martyrs en Angleterre au XVIe siècle, Ils appartiennent à cette nuée de témoins de la conception chrétienne et catholique du mariage et de l’État en Occident, dont les plus célèbres sont Thomas More, le chancelier d’Henri VIII, et Jean Fischer, évêque de Rochester, tous les deux décapités.

Les martyrs de Samalout d’Égypte à Syrte en Libye, en février 2015, par l’État islamique [autoproclamé] d’Irak et du Levant, dont l’acronyme en arabe est Daech ou Daesh, avec Abou Bakr al-Baghdadi à sa tête. Témoins des martyrs depuis le VIIe siècle sous les Arabo-musulmans, les Irano-musulmans, les Turco-Musulmans et les arabisations et islamisations d’autres nations par les compagnons et compagnes de Abou al-Qâsim Muhammad, de l’Eurasie à l’Afrique dans leurs diversités.

Les juifs et les chrétiens sont des « dissidents »  tant dans les nations et les empires d’Europe et d’Amérique que dans les nations et empires d’Orient et d’Asie ! Nous ne pouvons pas sacrifier aux idoles du monde. Nous sommes des empêcheurs de tourner en rond pour nos contemporains.

Nous sommes aidés par les chrétiens qui aiment les pèlerinages, mais pas comme les hindous dans le Gange ni les musulmans à La Mecque.

En ces jours de fête de Bernadette Soubirous et de la fondation des pèlerinages de Lourdes du 11 février au 16 juillet 1853, en ce week-end mondial consacré aux malades et à la santé. Avec une seconde quête pour les aumôneries d’hôpitaux. En ce jour où nous nous réjouissons du retour de Dominique Macret de Jérusalem. Si elle est parmi nous, prière et bénédiction. En ce jour où nous pouvons évoquer les pèlerins qui viennent à Saint-Martin de Porrès et à Sainte-Odile pour des guérisons ou les pèlerins de Saint-Ouen qui fréquentent des sanctuaires de France chaque mois. En ce jour où je peux rappeler mes quarante pèlerinages en Terre sainte, et bien plus en Italie, en Espagne, en France, en Île-de-France et à Paris.

Jésus n’a pas institué un pèlerinage. Il invite la Samaritaine et chacun de nous au véritable voyage vers le père qui se fait avec le cœur, à domicile ou en voyage. Notre quête de guérison doit correspondre au don du salut et de la santé dans le Christ. Nous ne sommes pas tenus de pèleriner. Il y a même eu des périodes où l’auteur de l’imitation de Jésus Christ les déconseillait. Si nous pèlerinons pour retrouver une santé physique ou/et morale, nous devons savoir que nous avons déjà à domicile le cadeau du Seigneur qui est venu jusqu’à nous, chez nous et que nous trouvons en allant dans notre communauté, notre église.

Credo Je crois en Dieu,  le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ,  son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate,  a été crucifié, est mort et a été enseveli,  est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux,  est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

Prière universelle : « Entends, Seigneur, la prière qui monte de nos cœurs.

Rendons grâce, encore une fois, pour la rencontre de François de Rome et de Cyrille de Moscou, le 12 février 2016, à Cuba. Qu’elle porte des fruits pour notre unité ! En ce temps de la fête de Cyrille et Méthode, le 14 février, témoins d’une église unie autour de Rome, Constantinople et Kiev au IXe siècle.

Offrande et quêtes. Aujourd’hui, il y a deux quêtes, la classique, maintenant, et une des quêtes annuelles, aujourd’hui, pour les aumôneries d’hôpitaux, à la sortie.

Pater, en d’autres langues maternelles que le français selon les présences ! En chinois, quand Haili Zhou est parmi nous.

Communion Voici le corps et le sang du Seigneur (bis)


R/ Voici le Corps et le Sang du Seigneur, 
la coupe du Salut et le pain de la Vie.
 
Dieu immortel se donne en nourriture
 
pour que nous ayons la Vie éternelle.

1.Au moment de passer vers son Père, 
le Seigneur prit du pain et du vin,
 
pour que soit accompli le mystère
 
qui apaise à jamais notre faim.

2.Dieu se livre lui-même en partage,
par amour pour son peuple affamé.
Il nous comble de son héritage
afin que nous soyons rassasiés.

3.C’est la foi qui nous fait reconnaître, 
dans ce pain et ce vin consacrés,
la présence de Dieu notre Maître,
le Seigneur Jésus ressuscité.

Remerciements, annonces et nouvelles

Merci à vous qui m’aidez par vos générosités et vos compétences ! L’éteignoir et les nappes de Haili Zhou et Patrick Farfal ! Merci à Novy Garçonnot et à Pascale Pierre-Louis qui nous ont permis ces chants et cette feuille de messe avec les textes et les commentaires.

Des nouvelles. J’en ai eu de Thierry Gabriele qui est en cure de dés-addiction alcoolique et se recommande à notre prière. Les Pierre-Louis et les Jamet sont en vacances.

Des nouvelles de votre chapelain ! Bulletin de santé ! Des radios et IRM annoncent des maladies des os dans le bassin et des articulations dans les hanches, Paget, arthrose, arthrite, usure. Une cure de Chondro flex provoquerait quelques soulagements. Je consulte un rhumatologue pour la deuxième fois à la mi-mars et fais un bilan de santé à la mi-avril. Mon généraliste m’a adressé à un orthopédiste. Les deux me conseillent une prothèse dans la hanche droite puis dans la gauche. J’y répugne. À suivre !

Nos quatre messes, nos deux adorations et le ménage ont lieu comme d’habitude.

Dimanche 19 février, 10 h 30, messe du 6e dimanche du temps ordinaire. La messe sera offerte par Gaëlle Kharif en demande d’une grâce pour son fils Mahdi Nouioua, né le 19 février 1979, qui vit à la Réunion, avec sa famille.

Et maintenant chant à Marie et seconde quête pour les aumôneries d’hôpitaux.

Chant à Marie : Ave Maria

1 – Les saints et les anges
En chœur glorieux
Chantent vos louanges
Ô Reine des cieux.

Ave, Ave, Ave Maria (bis)

 

 

2 – Au salut du monde
Pour mieux travailler
Qu’une foi profonde
Nous aide à prier.

3 – Soyez le refuge
Des pauvres pécheurs
Ô Mère du Juge
Qui connaît nos cœurs


4 – Avec vous, ô Mère
Nous voulons prier
Pour sauver nos frères
Et les sanctifier