Déc 072012
 

Chers Frères et Sœurs,

c’est une vraie joie de célébrer la fête de la patronne de notre paroisse avec Mgr Dollmann, les Alsaciens de Paris et Vosgiens, nos amis non-voyants ce dimanche 9 décembre anticipant de cinq jours la date de sa fête.

Selon le texte de la Vie de Sainte Odile, Odile à 12 ans n’a pas encore reçu le baptême. C’est le moment où saint Erhard, un moine irlandais, évêque d’Ardagh, parcourant la Bavière, a une vision dans laquelle Dieu lui ordonne de se rendre à Baume afin de procéder à ce baptême. Ce qu’il fait quelques jours plus tard : au moment où l’huile sainte touche les yeux de l’enfant, celle-ci retrouve la vue. C’est à ce moment qu’elle reçoit le nom d’Odile, qui signifie « fille de la lumière ». En 1946, sainte Odile est proclamée « sainte patronne de l’Alsace » par le pape Pie XII et dix ans plus tard notre église est consacrée par l’archevêque de Strasbourg sous son patronage.

A cette occasion en pensant à l’année de la foi et au cinquantenaire du Concile Vatican II dont la constitution sur l’Eglise Lumen Gentium (« Lumière des nations ») est la clef de voûte, nous pouvons demander à notre sainte patronne d’intercéder pour l’Eglise et notre paroisse. Que le Christ éclaire les responsables politiques et chacun pour agir pour le bien commun et la justice dans les débats actuels ! Que l’Esprit Saint illumine le cœur de tous pour discerner la vérité et en témoigner en conscience devant tous avec paix et force !

Sans l’aide du Seigneur et donc la force de la prière nous ne pouvons rien et nous pouvons nous rappeler ces paroles de Jésus après la guérison de l’aveugle-né dans l’Evangile de St Jean : « C’est pour un discernement que je suis venu en ce monde : pour que ceux qui ne voient pas voient et que ceux qui voient deviennent aveugles » (Jn 9, 39)

A tous très heureuse fête de Ste Odile

Abbé C. Malcor, curé

Lectures dominicales du 9 décembre