Nov 042017
 

Notre feuille de messe & d’information, notre F. M. I. !

Le dimanche 29 octobre 2017, à la chapelle Saints-Martin de Porrès & Jean Macias.

30e dimanche du temps ordinaire sur 34,

dimanche des « deux grands commandements »

dans la cinquième partie narrative de Matthieu consacrée à l’avènement prochain du Royaume.

Année A avec l’Évangile selon Matthieu comme guide, les dimanches en vert de 2017.

Table des matières à votre disposition dans notre salle de réunion.

Chants & textes de la messe. Remerciements, annonces, nouvelles & agenda.

Introduction :

Entrée : Dieu nous accueille. De Jean-Paul Lécot, de Lourdes, avec, pour la musique, Giovanni Pierluigi, né à Palestrina, à côté de Rome, et mort à Rome, en 1594.

Dieu nous accueille en sa maison, Dieu nous invite à son festin :
Jour d’allégresse et jour de joie ! Alléluia !

1- Ô quelle joie quand on m’a dit :” Approchons-nous de sa maison,
Dans la Cité du Dieu vivant !”

2- Jérusalem, réjouis-toi, car le Seigneur est avec toi :
Pour ton bonheur il t’a choisie.

3- Criez de joie pour notre Dieu, chantez pour lui, car il est bon,
Car éternel est son amour !

5- Approchons-nous de ce repas où Dieu convie tous ses enfants,
Mangeons le Pain qui donne vie.

7- Que Jésus-Christ nous garde tous dans l’unité d’un même Corps,
Nous qui mangeons le même Pain.

Mot d’accueil : En communion avec nos frères et nos sœurs, éparpillés dans le Grand Paris, en France, métropolitaine et ultramarine, et dans le monde, dont nous partagerons des nouvelles aux annonces.

Confession de nos péchés :

Supplication : souvent en grec

Louange :

Oraison :

Première lecture (Ex 22, 20-26)

Ainsi parle le Seigneur : « Tu n’exploiteras pas l’immigré, tu ne l’opprimeras pas, car vous étiez vous-mêmes des immigrés au pays d’Égypte. Vous n’accablerez pas la veuve et l’orphelin. Si tu les accables et qu’ils crient vers moi, j’écouterai leur cri. Ma colère s’enflammera et je vous ferai périr par l’épée : vos femmes deviendront veuves, et vos fils, orphelins. Si tu prêtes de l’argent à quelqu’un de mon peuple, à un pauvre parmi tes frères, tu n’agiras pas envers lui comme un usurier : tu ne lui imposeras pas d’intérêts. Si tu prends en gage le manteau de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil. C’est tout ce qu’il a pour se couvrir ; c’est le manteau dont il s’enveloppe, la seule couverture qu’il ait pour dormir. S’il crie vers moi, je l’écouterai, car moi, je suis compatissant ! » – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Psaume (Ps 17 (18), 2-3, 4.20, 47.51ab)

Je t’aime, Seigneur, ma force :

Seigneur, mon roc, ma forteresse,

Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,

mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur,

je suis sauvé de tous mes ennemis.

Lui m’a dégagé, mis au large,

il m’a libéré, car il m’aime.

Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !

Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire !

Il donne à son roi de grandes victoires,

il se montre fidèle à son messie.

Deuxième lecture (1 Th 1, 5c-10)

Frères, vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien. Et vous-mêmes, en fait, vous nous avez imités, nous et le Seigneur, en accueillant la Parole au milieu de bien des épreuves, avec la joie de l’Esprit Saint. Ainsi vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et de Grèce. Et ce n’est pas seulement en Macédoine et en Grèce qu’à partir de chez vous la parole du Seigneur a retenti, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s’est si bien répandue partout que nous n’avons pas besoin d’en parler. En effet, les gens racontent, à notre sujet, l’accueil que nous avons reçu chez vous ; ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable, et afin d’attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Alléluia. Alléluia. 
Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23)
Évangile (Mt 22, 34-40)

En ce temps-là, les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » – Acclamons la Parole de Dieu. – Louange à toi, Seigneur Jésus !

Éléments de la prédication :

Aujourd’hui, la grâce de la messe de ce dimanche est de nous plonger dans le mystère des trois commandements de l’amour qui n’en font qu’un ! Dans le mystère de notre humanité et de Jésus, par rapport aux dieux des pécheurs que nous sommes par ailleurs et par rapport aux animaux dont nous sommes aussi. Nous, des personnes par rapport aux personnes divines et aux personnes angéliques, par rapport aux natures, divines, humaines, angéliques et animales.

De notre humanité créée à « l’image et la ressemblance » de la divinité.

Il faut penser à l’illustration que Jésus donne en Luc de cet enseignement abstrait, la parabole du Bon Samaritain. Nous sommes des blessés sur le bord du chemine. Le reconnaître.

Et surtout qu’il est lui-même celui qui vit ce triple amour !

nous qui avons été délivrés des idoles et sommes invités à vivre dans en voyant les autres et nous-même comme des icônes du Seigneur notre Dieu. Jésus mort et ressuscité, homme et Dieu, est au cœur de ce triple amour.

D’unir l’amour du « Seigneur notre Dieu », l’amour du prochain et l’amour de soi, sans les confondre, de les distinguer sans les opposer.

La première lecture nous invite à reconnaître que les pauvres parmi nous sont les signes de notre propre pauvreté. Nous sommes des pauvres les uns pour les autres.

Paul aux Thessaloniciens et dans l’ensemble de son œuvre nous montre que le Seigneur notre Dieu s’est fait pauvre pour nous. Comment Jésus a vécu ces deux commandements en

Par la grâce des saints morts un 29 octobre ou/et célébrés en ce jour. J’ai noté Narcisse de Jérusalem, mort en 212. Lié à Victor de Rome, mort en 199 et à Irénée de Lyon, mort en 201. Au temps où Jérusalem s’appelait Aelia Capitolina et avait été reconstruite de fond en comble. Tous associés au problème de la fixation de la date de la célébration annuelle de notre fête de Pâques qui est mobile comme celle des Juifs, mais qui a été fixée un dimanche.

Les protagonistes des actualités retiennent aussi notre attention, tant ceux qui ont fait parler d’eux durant la semaine que ceux qui n’ont pas fait de bruit et que nous n’oublions pas.

Je pense à Asia Bibi, par exemple, à son premier ministre, Shahid Khaqan Abbasi, et aux cent trente autres « Asia Bibi », et à leurs autorités politiques et religieuses, selon l’Aide à l’Église en détresse de Marc Fromager.

Mais la semaine a été marquée, selon moi et notre vocation, par la rencontre d’Emmanuel Macron et Abdel Fattah al-Sissi. Ici, nous portons dans notre prière, sous le regard de l’Éternel connu en Jésus et dans celui qui les et nous unit, tous les Égyptiens et toutes leurs autorités, les vivants et les défunts, par l’intercession des saints d’hier et d’aujourd’hui, depuis le IIe siècle, depuis Athanase, Antoine et Cyrille jusqu’à nos martyrs de Samalout à Syrte en Libye en 2015. Je pense à ces deux chefs d’État, mais aussi à Jean-Yves Le Drian, Mohamed Morsi, Ahmed al-Tayeb, Tawadros II ou Théodore d’Alexandrie, Ibrahim Isaac Sidrak, à François de Rome et Pascal Gollnisch qui les ont visités, à Michel Chafik, notre voisin, Bernadette & Ashraf Sadek, Marie-Gabrielle Leblanc, Reda Tadres, Effat Ezzat Iskander, des amis, et Kenneth Roth de Human Rights Watch et Patrick Kovarik, photographe. Et les journalistes qui traitent de cette question…

Inès Rau a défrayé la chronique ces derniers jours. Je la connais par mon frère Michel Benoist, décédé en 2011, qui a aidé Mehdi Rau à devenir Inès Rau. Je nous confie à la prière de notre communauté.

À propos du film de Daniel Rabourdin et des historiens de la Révolution française et de la Contre-Révolution dont il s’inspire. Ici, je prie pour tous les historiens et tous les protagonistes des événements en question. Je voudrais vivre une attitude d’historien pasteur et non d’historien politique. Je pense aux Bonnets rouges et aux Camisards de Louis XIV, aux Communards et à Adolphe Thiers, aux Cristeros du Mexique et à la guerre civile espagnole. Je pense à notre Église qui a distingué des « martyrs de notre foi » parmi les morts de ces événements. À suivre !

Aujourd’hui, nous prions pour et avec nos amis les pèlerins de Saint-Ouen qui sont en pèlerinage à « Kerizinen ». Ils participent à la messe dans la paroisse catholique de Plouescat et de Plounévez-Lochrist et passent le reste du temps avec les amis de Jeanne-Louise Ramonet (1910-1995). J’ai enquêté par téléphone le 25 octobre 2015. À suivre !

Credo dit des conciles de Nicée Constantinople avec un rajout ultérieur.

Prière de l’assemblée (Pascale Pierre-Louis).

Quête :

Offertoire :

R/ Les mains ouvertes devant toi, Seigneur, pour t’offrir le monde, les mains ouvertes devant toi, Seigneur, notre joie est profonde. Par Odette Vercruysse.

1 – Garde-nous tout-petits devant ta face,
Simples et purs comme un ruisseau.
Garde-nous tout-petits devant nos frères
Et disponibles comme une eau.

2 – Garde-nous tout-petits devant ta face,
brûlants d’amour et pleins de joie.
Garde-nous tout-petits parmi nos frères,
Simples chemins devant leurs pas !

3 – Garde-nous tout petits devant Ta Face,
Comme la Vierge immaculée !
Garde-nous transparents à tous nos frères,
De l’amour qui l’a consumée.

Sanctus. Prière eucharistique très souvent la 2 :

Acclamation aux élévations :

Acclamation entre les consécrations et l’anamnèse :

Au mémento des défunts :

Au mémento des vivants :

Acclamation finale :

Le Pater :  en diverses langues, modernes ou anciennes, vivantes ou mortes, comme on dit, selon la présence de certains fidèles.

Prières pour la paix :

Agneau de Dieu :

Communion :

Aimez-vous comme je vous ai aimés (Léandre Boldrini, Saint-Merry, 1981).

Aimez-vous comme je vous ai aimés, Aimez-vous chacun comme des frères, Aimez-vous, je vous l’ai demandé, Aimez-vous, aimez-vous !

1 – Je vous laisse la paix, Je vous donne ma paix Pour que vous la portiez Autour du monde entier.

Chant d’envoi : Tu nous appelles à t’aimer. (Raymond Fau)

Tu nous appelles à t’aimer

En aimant le monde où tu nous envoies;

Ô Dieu fidèle, donne-nous,

En aimant le monde, de n’aimer que toi.

1-Allez par les chemins,

Criez mon Évangile;

Allez, pauvres de tout,

Partagez votre joie.

2-Soyez signes d’amour,

De paix et de tendresse;

Ayez un cœur d’enfant,

Soyez simples et vrais.

3-Pour être mes témoins,

Veillez dans la prière;

Mon Royaume est en vous,

Il attend votre cœur.

Annonces. Nouvelles. Remerciements :

Hier soir, cette nuit, quatre d’entre nous, étaient au Sacré-Cœur. D’autres projets en solo ou en colo. Voir le site Internet. Monique Leroux y retourne le 15 décembre avec sa communauté du Verbe de vie et une place.

Monique Leroux nous remercie pour la prière à l’intention d’Alexia, une nièce par alliance décédée la semaine dernière, son neveu Grégoire et leurs deux enfants, Clary, cinq ans, et Camille, trois ans. Monique absente pendant quinze jours. Avec Arlette Roche, goûter chez les FRJH, le vendredi 17 ou/et le samedi 18, à 16 h.

J’ai eu des nouvelles de Diane Larose. Nous irions sur la tombe des nôtres ensemble à Montmartre, elle, de son fils, moi, de mes parents, de mon frère et de ma belle-sœur.

Merci pour le panier du chapelain en semaine et le dimanche selon vos inspirations. Merci pour le ménage de la chapelle ! Merci pour les fleurs et les plantes ! Merci pour les chants et la musique ! Merci pour la maintenance électrique et informatique !

Salut aux fidèles de passage !

Haili Zhou nous a annoncé un cadeau.

Monique Bruneau nous a annoncé son absence pendant trois semaines.

Il y a du matériel qui attend Henrie Jox Dupont.

L’évocation de l’œuvre d’Ursula Wieland, Les Réseaux de Jean-Marie Lustiger, me permet de présenter quelques facettes de l’histoire de notre Église de Paris.

J’ai accueilli Maria Pitgor qui est employée par Sainte-Odile comme femme de ménage et qui assure deux heures de ménage et de repassage pour notre « logement d’église ». //

J’ai fait le point avec Mgr Thibault et le P. Stéphane Biaggi. Voir le document Imbrications Sainte-Odile & Saints-Martin de Porrès. Chronique & systématique.

Agenda : voir à la fin de notre FMI, pour une question de mise en page.

Oraison :

Bénédiction : en arabe quand Gaëlle Farida Kharif est là. Que le Seigneur bénisse cette maison !

Chant à Marie : 

Chant de sortie : Invocation de nos saints  :

Agenda :

À la fin de cette messe, le point sur les victuailles des rencontres du vendredi 3 à 12 h 10 et du dimanche 12 novembre à 10 h, exceptionnellement, en compagnie du P. Biaggi, avec Gaëlle Kharif et les Dupont.

Lundi 30. J’ai remarqué : Au camp de travail de Dolinka près de Karaganda dans le Kazakhstan, en 1963, le bienheureux Alexis Zaryckyj, prêtre de Lwow et martyr, qui fut déporté, sous le régime soviétique athée, et mourut pour la foi.

Mardi 31, 08 h 45, messe. J’ai remarqué : À Piotrkow Kujawski en Pologne, l’an 1939, le bienheureux Léon Nowakowski, prêtre de Wroclawek et martyr. Pendant l’occupation du pays par le régime nazi, parce qu’il défendait la foi avec fermeté, il fut arrêté le 24 octobre et fusillé une semaine après, avec sept autres prêtres.

Mercredi 1er novembre, 10 h 30. La fête de tous les saints ! Messe offerte par Marie-Françoise de Pommery pour ses parents et sa sœur. 19 h – 20 h, adoration.

Jeudi 2 novembre, 08 h 45, messe. Commémoration de tous les fidèles défunts. Aidez-moi à compléter la liste de nos défunts, s’il vous plaît !

10 h, je vais, avec Diane Larose, au cimetière Montmartre visiter nos défunts, son fils, mes parents, mon frère, ma belle-sœur et des amis.

19 h 15 – 21 h 15, accueil des Narcotiques anonymes.

Vendredi 3 novembre

11 h, le point avec Gaëlle Kharif.

12 h 10, messe et déjeuner avec le P. Stéphane Biaggi. Assemblée et conseil de notre communauté en la fête de saint Martin de Porrès. Première facette de notre trentième anniversaire. Voir Henrie Jox Dupont & Gaëlle Farida Kharif pour le déjeuner. Messe offerte par les Henrie & Robert Dupont et leurs enfants et petits-enfants, pour leurs défunts.

Échanges à propos de l’avancée d’une demi-heure de l’heure de notre messe dominicale pour permettre au curé ou à un vicaire de Sainte-Odile de me remplacer en cas de maladie ou d’absence. Comme pour la messe du P. Georges Périé. Afin que je puisse rester ici le plus longtemps possible, selon le charisme du P. Biaggi, par rapport à ses vieux confrères. Voir Imbrications ! Pour le moment, la messe du dimanche reste à 10 h 30, sauf le 12.

Mise en place de la seconde facette de notre fête et de notre 30e anniversaire, le dimanche 12 novembre à 10 h, avec le P. Biaggi. Avec un verre de l’amitié. Voir Gaëlle Farida Kharif et les Le Metter. Voir Imbrications.

19 h – 20 h, adoration.

Samedi 4, 11 h, le point avec Pascale de Perthuis au sujet de la musique du dimanche.

Samedi 4, 14 h, messe avec et pour les pèlerins de Saint-Ouen. Offerte par Roselie Cossou. Puis rosaire. Fête de saint Charles Borromée.

Dimanche 5 novembre, 31e. Animation par Pascale de Perthuis.

Mardi 7 novembre, voir l’annonce dans la FIP de Sainte-Odile de la projection dans la crypte du film de Daniel Rabourdin, La Rébellion cachée (sorti en France au printemps 2017). Voir mes réflexions dans notre FMI sous le chapitre de la prière pour les protagonistes de nos actualités.

Mercredi 8 novembre, 15 h 20, consultation bilan du docteur Anne Mathieu, rhumatologue.

20 h 30, formation avec le P. Biaggi et les catéchistes de Sainte-Odile. Cinq d’entre nous y participent.

Du 8 au 11, spectacle gratuit avec inscription obligatoire à Notre-Dame. La Dame de Cœur.

Jeudi 9, 19 h 15, dîner de Jacques Benoist et Talia Adzougui Yamat avec Georges Duval. Puis, à 20 h 30, conseil pastoral de et à Sainte-Odile.

Samedi 11 novembre, 11 h. Sonnerie de cloches dans tout Paris à la demande de madame le maire Anne Hidalgo. Et nous à SMP ? Messe ? Fête de saint Martin de Tours.

Dimanche 12 novembre, messe à 10 h avec le P. Stéphane Biaggi. Plus verre de l’amitié. 30e anniversaire de notre chapelle. Solennité de notre fête patronale. Avec la fraternité laïque domi­nicaine Saint-Martin de Porrès. Bénédiction des portraits de nos deux patrons peints par Martine Studler, en présence de l’artiste. Vénération de leurs reliques.

Imbrications Saint-Martin & Sainte-Odile

Avec Mgr Thibaud Verny, j’ai projeté la reconduction de ma mission d’études et de recherches de 2018 à 2021 et de ma fonction de chapelain de Saint-Martin de Porrès, de même, jusqu’à mes soixante-quinze ans, au moins. Rendez-vous au printemps 2018 pour la prolongation effective, au 1er septembre 2018, en fonction de notre archevêque 2018 !

En sachant, par ailleurs, que notre archevêque, notre vicaire général et le curé de Sainte-O­dile ont l’intention de reconduire la location du logement qui sert de sacristie et de bureau d’accueil, du « local d’activités » qui sert de chapelle/salle de prière et, selon les besoins, d’un parking, à la RIVP. Ils comblent par ailleurs le déficit de fonctionnement en donnant vingt mille euros à Sain­te-Odile sur les trente-cinq mille euros du coût et des charges des locations.

Mgr Verny aimerait découvrir les lieux et faire connaissance avec la communauté de Saint-Martin de Porrès en novembre 2018. Nous verrons la mise en place de ce projet en juin 2018.

Le P. Biaggi veut prendre soin des fidèles qui fréquentent la chapelle Saint-Martin de Porrès tant en semaine que le dimanche. Et ceci malgré les possibles défections du chapelain pour des rai­sons de santé, par exemple. Il ne veut pas faire appel à des prêtres extérieurs. Aussi nous propose-t-il d’avancer d’une demi-heure l’heure de notre messe dominicale pour lui permettre de me rempla­cer et d’être à sa grand-messe à 11 h 15. Et ceci, comme pour la messe du P. Georges Périé. Afin de me permettre de rester le plus longtemps possible ici, selon le charisme du P. Biaggi, par rapport à ses « vieux confrères ».

Notre archevêque et notre vicaire général ayant décliné notre invitation pour notre célébra­tion de novembre 2017, le P. Biaggi se fait un plaisir et un devoir de la présider à 10 h, le dimanche 12 novembre. Avec un verre de l’amitié. Avec la fraternité laïque domi­nicaine Saint-Martin de Porrès animé par Bernard & Monique Quentin.

Le P. Biaggi aimerait marquer les premiers vendredis du mois avec nous par la célébration de la messe de 12 h 10 et sa participation à un déjeuner. À suivre !

Le P. Biaggi pense que sa paroisse doit être une communauté de communautés et veut res­pecter la vocation de Saint-Martin de Porrès voulue il y a trente ans par le cardinal Jean-Marie Aron Lustiger, décédé, son « premier vicaire général » d’alors, Mgr André Vingt-Trois, le curé de Sainte-Odile, d’alors, le P. Arnold Smit, décédé, et le premier chapelain de l’époque, le P. Pierre Gauthier, décédé lui aussi. Le P. Biaggi aime l’idée qui préside à cet équipement cultuel du diocèse de Paris, « une  maison de communauté, une maison d’église » présente dans la ville parmi les habitations, comme Paul de Tarse à Éphèse, chez Tyrannos (Actes 19, 9), après que Paul a rompu avec la communauté juive de la ville.

Il est d’accord avec la première consigne que Mgr Jean-Yves Nahmias m’a donnée en me nommant ici : « Vous aurez d’abord à y vivre ! À vivre dans ce rez-de-chaussée d’HLM avec le Christ eucharistique. À y ouvrir et fermer vos volets ! À recevoir des fidèles et des futurs fidèles. »

Le P. Biaggi respecte cela tout en faisant bénéficier nos « commençants » et nos « recom­mençants » de son expérience et de son charisme de membre du Chemin néo-catéchuménal. Voir la formation qu’il propose, par exemple. À suivre ? Qui pourrait avoir lieu ici d’ailleurs !

Tout en pratiquant un brassage entre les fidèles de Sainte-Odile et ceux de Saint-Martin à travers les bénévoles des deux communautés. Voir son invitation à la matinée et au buffet assis du samedi 25 novembre.

Projets unis ou complémentaires :

Messe et déjeuner dans la lumière de Noël et de l’Épiphanie aux couleurs de l’Afrique et des Antilles, avec nos catéchumènes, nos néophytes, le P. Biaggi et leurs catéchistes, Émeric & Marie-Clotilde de Livonnière, Olivier Ricard, Bruneau & Marie-Laure Derangère, Pascale Pierre-Louis et les Dupont Jox Grava Alonso Christophe, en particulier. // Événement (concert, exposition, etc.) avec Talia Adzougui Yamat, Nadia Bouldjadj, Benoît Le Bretton, Novy Ennicia Garçonnot, Kristel Saint-Cyr, Henri Benoist et leurs amis/amies. À suivre !