Oct 272017
 

Notre feuille de messe & d’information, notre F. M. I. !

Le dimanche 22 octobre 2017, à la chapelle Saints-Martin de Porrès & Jean Macias.

29e dimanche du temps ordinaire sur 34,

dimanche de nos rapports avec « César » et avec le Dieu de Jésus et des Juifs,

dans la cinquième partie narrative de Matthieu consacrée à l’avènement prochain du Royaume.

Année A avec l’Évangile selon Matthieu comme guide, les dimanches en vert de 2017.

Table des matières à votre disposition dans notre salle de réunion.

« Journée missionnaire annuelle mondiale », depuis l’an 30, depuis 1816 et depuis 1926 !

Voir le message du pape François à ce sujet dans ce dossier  et le mot de notre archevêque André !

Chants & textes de la messe. Remerciements, annonces, nouvelles & agenda.

Introduction : Orgue. Animation par Pascale de Perthuis & Clotilde Giry.

Entrée : Auteur et compositeur, Michel Prophette (1920-2017, à Neuilly-sur-Seine !), lié à Joseph Gelineau, John Littleton et Maurice Robreau. Composé dans les années 1970 ?

Refrain: Ô Seigneur, je viens vers toi, je viens vers toi, je te cherche, mon Dieu,
Ô Seigneur, écoute-moi, écoute-moi, je t’espère, mon Dieu.

Toi, Seigneur, tu es la vie
moi, je n’étais rien
Toi, tu m’as donné la vie
moi, je suis ton enfant

Toi, Seigneur, tu es l’amour
moi, j’étais perdu
Toi, tu es toute tendresse
moi, je cherche ta main.

Toi, Seigneur, tu es pardon
moi, je suis pécheur,
Tu écoutes et tu pardonnes
oh! mon Dieu, je t’implore

Toi, Seigneur, tu es lumière
moi, je ne vois pas
Ta parole nous éclaire
fais, Seigneur, que je voie

Mot d’accueil :

En communion avec nos frères et nos sœurs, éparpillés dans le Grand Paris, en France métropolitaine et ultramarine, et dans le monde dont nous partagerons des nouvelles aux annonces.

Journée de la mission universelle de l’Église ? Seconde quête ? Fête de saint Jean-Paul II ?

Confession de nos péchés :

Supplication : en grec, Kyrie dit de saint Boniface. Musique de Markus Wittal. L’Emmanuel, 1991.

Louange : Gloria dit de Lourdes. Jean-Paul Lécot né en 1947.

Oraison :

Première lecture : Lecture du livre du prophète Isaïe, d’un disciple d’Isaïe, le Second Isaïe , chap. 45.

Ainsi parle le Seigneur à son messie, à Cyrus, qu’il a pris par la main pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée : « À cause de mon serviteur Jacob, d’Israël mon élu, je t’ai appelé par ton nom, je t’ai donné un titre, alors que tu ne me connaissais pas. Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : hors moi, pas de Dieu. Je t’ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas, pour que l’on sache, de l’orient à l’occident, qu’il n’y a rien en dehors de moi. Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre. » Parole du Seigneur. Nous rendons gloire à Dieu.

Psaume 95 :

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
redoutable au-dessus de tous les dieux :
néant, tous les dieux des nations !
Lui, le Seigneur, a fait les cieux.

Rendez au Seigneur, familles des peuples,
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom.
Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis.

Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
tremblez devant lui, terre entière.
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Il gouverne les peuples avec droiture

Deuxième lecture Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens

Paul, Sylvain et Timothée, à l’Église de Thessalonique qui est en Dieu le Père et dans le Seigneur Jésus Christ. À vous, la grâce et la paix. À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous, en faisant mémoire de vous dans nos prières. Sans cesse,  nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père. Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu, vous avez été choisis par lui.  En effet, notre annonce de l’Évangile n’a pas été, chez vous, simple parole, mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude. Parole du Seigneur.Nous rendons gloire à Dieu !
Alléluia. Alléluia. Alléluia. Alléluia.  Vous brillez comme des astres dans l’univers en tenant ferme la parole de vie. Alléluia. (Ph 2, 15d.16a)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons :
tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne,
car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? »  Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
Acclamons la Parole de Dieu.Louange à toi, Seigneur Jésus.

Éléments de la prédication :

Aujourd’hui, la grâce de la messe de ce dimanche : voir en conclusion.

L’enseignement de Matthieu, commun à Marc et à Luc, au sujet des rapports de Jésus avec César et son Dieu & Père. Celui du second Isaïe au sujet de Cyrus et des Juifs. Celui de Paul aux Thessaloniciens au sujet des manifestations de la plénitude des temps, celle du Messie et celles de notre « poids d’amour » lors du jugement. (Nous finissons notre année liturgique avec des extraits de la première épître de Paul aux Thessaloniciens comme deuxième lecture.)

L’enseignement du pape François pour cette journée missionnaire mondiale et annuelle  Aujourd’hui, François : voir son message.

Trois rappels : 1) Découverte de Jésus et annonce de Jésus depuis l’an 30 ! 2) L’expérience de Pauline Jaricot (1799-1862) en 1816, à Lyon, en France et en Europe, la propagation de la foi. Voir le livre de Samuel Pruvot, Nos ancêtres les saints, petite histoire de la France missionnaire, où Pauline apparaît en cinquième position, après Martin de Tours, Clotilde des Burgondes et des Francs, Dominique de Guzman, François de Sales et avant Maxime Charles de Sorbonne et de Montmartre ! 3) Pie XI « mondialise » cette expérience missionnaire en 1926.

Notre archevêque : « Cette journée ravive auprès des catholiques du monde entier la solidarité avec les églises locales de tous les continents dans leur mission d’évangélisation. Une quête a lieu dans les paroisses et les communautés. »

Ou un appel à répondre directement aux œuvres pontificales missionnaires. Voir leur site et les manières de faire un don ou un legs.

Par la grâce des saints morts un 22 octobre ou/et célébrés en ce jour. J’ai relevé Élodie ou Alodie & Nunilon, martyres en 851, sous l’émir omeyyade de Cordoue Abd al-Rhaman II.

Et Jean-Paul II (1920-22 octobre 1978-2005), canonisé en 2014, par le pape François. Avec trois visuels : une photographie par Youssouf Karsh vers 1979. Une composition par André Quellier vers 1981. Une photo à Lourdes par Pierre Vincent en 2004. Une évocation de l’attentat de 1981. Une photo de piété. Évocation de Jerzy Popieluszko dont la fête était le 19 octobre.

Les protagonistes des actualités retiennent aussi notre attention, tant ceux qui ont fait parler d’eux durant la semaine que ceux qui n’ont pas fait de bruit et que nous n’oublions pas.

Je pense à Asia Bibi, par exemple, et aux cent trente autres « Asia Bibi », selon l’Aide à l’Église en détresse.

J’ai noté l’assassinat d’un prêtre copte au Caire, le jeudi 12 octobre, Samaan Shehata, cinquante et un ans. Il était accompagné par un autre prêtre, Bayman Moftah, blessé et hospitalisé.

Et les morts en Somalie depuis 1991.

Conclusion : Soit ce que nous pouvons savoir du dessein du Seigneur sur Israël et les nations. Ce que nous en pouvons espérer. Ce qu’il nous reste à faire à ce sujet. Les tribus d’Israël et les nations sont destinées à bénéficier de la bienveillance du Seigneur les unes par les autres par la conversion de chacun de ses membres au Seigneur. Jésus en est le garant et l’artisan jusque dans sa mort et sa résurrection. Nous pouvons espérer être bénéficiaire de ce salut et artisan auprès des autres. Nous devons y coopérer par la mort au péché et l’avènement à la communion avec lui dans chacun de nos actes à la lumière de notre conscience et la force de notre cœur, comme chaque créature de cette terre, depuis nos premiers parents jusqu’à vos derniers descendants.

Credo dit des Apôtres.

Prière de l’assemblée (Pascale Pierre-Louis). R/ Écoute la prière de tes enfants, Seigneur.

Quête :

Offertoire :

Préface : souvent celle de la prière eucharistique 2.

Sanctus : messe de saint Boniface

Prière eucharistique très souvent la 2 :

Acclamation aux élévations :

Acclamation entre les consécrations et l’anamnèse : Christ est venu ! Christ est né ! Christ a souffert ! Christ est mort ! Christ est ressuscité ! Christ est vivant ! Christ reviendra ! Christ est là]. [bis] Francis Geissler & Michel Wackenheim

Au mémento des défunts : Alexia, nièce de Monique Leroux.

Au mémento des vivants : Grégoire, neveu de Monique et ses deux enfants, Clary & Camille.

Acclamation finale :

Le Pater :  en divers langues, modernes ou anciennes, vivantes ou mortes, comme on dit, selon la présence de certains fidèles. Aujourd’hui, en hébreu par Clotilde Giry et en arabe par Pascale de Perthuis. En français avec « Rimsky ». Une autre fois, en grec par Clotilde et en latin par ceux qui veulent. Il y a une messe en hébreu à Saint-Paul-Saint-Louis, le vendredi midi. Il y a une messe en arabe chez les Dominicains du 222, tel dimanche du mois. À vérifier pour y participer.

Prières pour la paix :

Agneau de Dieu : Didier Rimaud & Jacques Berthier ?

Communion : Jean Paul Lécot ( Lourdes XXe siècle), & George Kirby (1565-1634 en Angleterre).

C´est toi Seigneur le Pain rompu,

Livré pour notre vie.

C´est toi, Seigneur, notre unité,

Jésus ressuscité.

1 – Jésus, la nuit qu´il fut livré, rompit le pain et dit :

Prenez, mangez : voici mon corps, livré pour l´univers.

2 – Jésus, la nuit qu´il fut livré, montra le vin et dit :

Prenez, buvez : voici mon sang, versé pour l´univers.

3 – Je donnerai gratuitement à ceux qui m´ont cherché,

Et tous les pauvres mangeront, parole du Seigneur.

4 – Je suis le pain qui donne vie : qui croit en moi, vivra ;

Et je le ressusciterai, au jour de mon retour.

Annonces. Nouvelles. Remerciements :

Monique Leroux nous recommande Alexia, une nièce par alliance décédée cette semaine, son neveu Grégoire et leurs deux enfants, Clary, cinq ans, et Camille, trois ans. Nous dirons le Je vous salue Marie, final, à cette intention.

J’ai eu des nouvelles de Diane Larose. Nous irions sur la tombe des nôtres ensemble à Montmartre, elle, de son fils, moi, de mes parents, de mon frère et de ma belle-sœur.

Merci ! Merci pour le panier du chapelain en semaine et le dimanche selon vos inspirations. Merci pour le ménage de la chapelle ! Merci pour les fleurs et les plantes ! Merci pour les chants et la musique ! Merci pour la maintenance électrique et informatique !

Salut aux fidèles de passage !

Haili Zhou, de retour de Chine, participe à un salon professionnel à Villepinte.

Il y a du matériel qui attend Henrie Jox Dupont.

L’apéritif et le dîner de rentrée de Sainte-Odile se sont déroulés selon le style du P. Biaggi qui renouvelle la formule. Des arrivants ont été accueillis. J’ai fait le point avec Martine Studler au sujet de ses peintures, Arnaud Bouthéon au sujet de l’histoire de notre diocèse et avec un catéchumène venu jusqu’ici, Gildas Déjédjé, par exemple. Gaëlle Farida Kharif en était contente.

L’évocation de l’œuvre d’Ursula Wieland, les Réseaux de Jean-Marie Lustiger, me permet de présenter quelques facettes de l’histoire de notre Église de Paris.

J’ai accueilli Maria Pitgor qui sera employée par Sainte-Odile comme femme de ménage et qui assurerait deux heures de ménage et de repassage pour notre « logement d’église ». //

J’ai fait le point avec Mgr Thibault et le P. Stéphane Biaggi. Voir le document Imbrications Sainte-Odile & Saints-Martin de Porrès. Chronique & systématique.

Agenda :

Lundi 23 octobre, messe à 19 h, avec les Apôtres de la paix, ouverte à tous. Louange ensuite avec ce groupe que nous accueillons pour la première fois sur une recommandation du P. Biaggi. Voir Florence Dufour, 06 80 35 09 89 et leur site Internet.

Fête de Jean de Capistran, franciscain prêtre, mort en 1456 en Croatie, patron des aumôniers militaires. Il est l’instrument de la deuxième étape de nos rapports avec les Turcs en quelque sorte.

Un exemple de nos rapports, nous, chrétiens catholiques d’Occident, avec notre nation, les autres nations et les empires : nos rapports avec les Turcs ! Arrivées en plusieurs vagues des Turcs, les Seldjoukides et les Ottomans, en Asie mineure entre les XIe et XIVe siècles. Notre défaite de 1453 marquée par la prise de Byzance / Constantinople qui devient Istanbul. Enterrement de l’empire romain d’Orient dit byzantin. Notre victoire de Belgrade en 1456. Voir Jean de Capistran. Notre défaite de Belgrade en 1521. Notre victoire devant Vienne en 1529. Notre victoire dite de Lépante, du côté de Corinthe, en Grèce, du 7 octobre 1571, avec saint Pie V. Voir Notre-Dame du Rosaire. Notre victoire de Vienne en 1683. Voir Marc d’Aviano et l’évocation de cette victoire par la fête du Nom de Marie le 12 septembre. Notre victoire de Corfou en 1716, évoquée aussi le 7 octobre. Notre victoire de Belgrade en 1867. Notre victoire de la fin de la première guerre mondiale sur les Turcs. Dépeçage de ce qui restait de leur empire. Et l’histoire n’a pas fini en 1920 !

Nous, chrétiens dans l’histoire des nations et des empires, avec nos/leurs défaites et nos/leurs victoires : Miserere & Te Deum ! Notre conversion dans le meilleur et le pire, en vue du Royaume !

Mardi 24, messe à 08 h 45.

Mercredi 25. Messe à 12 h 10. Adoration, 19 h – 20 h. 20 h 30, formation 2 avec le P. Biaggi ? Absent du 22 au 28 octobre ! Voir Talia Adzougui Yamat.

Jeudi 26, messe à 08 h 45. 19 h 15 – 21 h 15, accueil des Narcotiques anonymes.

Vendredi 27. 12 h 10, messe.

Ménage, fleurs et panier du chapelain, avant et après la messe, par Rolande Du­pont & Henrie Jox Dupont. Merci ! Adoration, 19 h – 20 h.

Samedi 28 octobre, adoration dans la nuit au Sacré-Cœur de Montmartre ??? Voir Talia Adzougui Yamat. 07 68 81 92 17.

Dimanche 29 octobre, messe à 10 h 30, messe du dimanche, le 30e du temps ordinaire.

Mercredi 1er novembre, 10 h 30. La fête de tous les saints !

Jeudi 2 novembre, 08 h 45. Commémoration de tous les fidèles défunts.

Vendredi 3 novembre, 12 h 10, messe et déjeuner avec le P. Stéphane Biaggi. Assemblée et conseil de notre communauté en la fête de saint Martin de Porrès. Première facette de notre trentième anniversaire. Voir Henrie Jox Dupont & Gaëlle Farida Kharif pour le déjeuner.

Échanges à propos de l’avancée d’une demi-heure de l’heure de notre messe dominicale pour permettre au curé ou à un vicaire de Sainte-Odile de me remplacer en cas de maladie ou d’absence. Comme pour la messe du P. Georges Périé. Afin de me permettre de rester le plus longtemps possible, selon le charisme du P. Biaggi, par rapport à ses vieux confrères. Voir Imbrications !

Mise en place de la seconde facette de notre fête et de notre 30e anniversaire, le dimanche 12 novembre à 10 h, avec le P. Biaggi. Avec un verre de l’amitié. Voir Gaëlle Farida Kharif. Voir le document Imbrications.

Samedi 4, 14 h, messe avec et pour les pèlerins de Saint-Ouen. Puis rosaire.

Dimanche 12 novembre, messe à 10 h avec le P. Stéphane Biaggi. Plus verre de l’amitié. 30e anniversaire de notre chapelle. Solennité de notre fête patronale. Avec la fraternité laïque dominicaine Saint-Martin de Porrès. Bénédiction des portraits de nos deux patrons peints par Martin Studler. Vénération de leurs reliques.

Dimanche 19 novembre, journée mondiale des pauvres voulue par François. Que faire ? Seconde quête et appel pour le Secours catholique. C’est aussi le 60e anniversaire de ATD Quart Monde, fondé en 1957, par le P. Joseph Wresinski (1917-1998), connu et apprécié de Monique Leroux. Il a fondé la journée mondiale du refus de la misère, 17 octobre.

Il y a aussi Hiver Solidaire. Que ferons-nous ?

Samedi 25 novembre : matinée et buffet assis des bénévoles de Saint-Martin à Sainte-Odile. Voir l’invitation du P. Biaggi.

Vendredi 8 décembre, procession le soir dans le quartier pour la fête de Marie en son immaculée conception.

Oraison :

Bénédiction : en arabe quand Gaëlle Farida Kharif est là. Que le Seigneur bénisse cette maison !

Chant à Marie : 

Chant de sortie : Invocation de nos saints  :

Imbrications Saint-Martin & Sainte-Odile

Avec Mgr Thibaud Verny, j’ai projeté la reconduction de ma mission d’études et de recherches de 2018 à 2021 et de ma fonction de chapelain de Saint-Martin de Porrès, de même, jusqu’à mes soixante-quinze ans, au moins. Rendez-vous au printemps 2018 pour la prolongation effective, au 1er septembre 2018, en fonction de notre archevêque 2018 !

En sachant, par ailleurs, que notre archevêque, notre vicaire général et le curé de Sainte-O­dile ont l’intention de reconduire la location du logement qui sert de sacristie et de bureau d’accueil, du « local d’activités » qui sert de chapelle/salle de prière et, selon les besoins, d’un parking, à la RIVP. Ils comblent par ailleurs le déficit de fonctionnement en donnant vingt mille euros à Sain­te-Odile sur les trente-cinq mille euros du coût et des charges des locations.

Mgr Verny aimerait découvrir les lieux et faire connaissance avec la communauté de Saint-Martin de Porrès en novembre 2018. Nous verrons la mise en place de ce projet en juin 2018.

Le P. Biaggi veut prendre soin des fidèles qui fréquentent la chapelle Saint-Martin de Porrès tant en semaine que le dimanche. Et ceci malgré les possibles défections du chapelain pour des rai­sons de santé, par exemple. Il ne veut pas faire appel à des prêtres extérieurs. Aussi nous propose-t-il d’avancer d’une demi-heure l’heure de notre messe dominicale pour lui permettre de me rempla­cer et d’être à sa grand-messe à 11 h 15. Et ceci, comme pour la messe du P. Georges Périé. Afin de me permettre de rester le plus longtemps possible ici, selon le charisme du P. Biaggi, par rapport à ses « vieux confrères ».

Notre archevêque et notre vicaire général ayant décliné notre invitation pour notre célébra­tion de novembre 2017, le P. Biaggi se fait un plaisir et un devoir de la présider à 10 h, le dimanche 12 novembre. Avec un verre de l’amitié. Avec la fraternité laïque domi­nicaine Saint-Martin de Porrès animé par Bernard & Monique Quentin.

Le P. Biaggi aimerait marquer les premiers vendredis du mois avec nous par la célébration de la messe de 12 h 10 et sa participation à un déjeuner. À suivre !

Le P. Biaggi pense que sa paroisse doit être une communauté de communautés et veut res­pecter la vocation de Saint-Martin de Porrès voulue il y a trente ans par le cardinal Jean-Marie Aron Lustiger, décédé, son « premier vicaire général » d’alors, Mgr André Vingt-Trois, le curé de Sainte-Odile, d’alors, le P. Arnold Smit, décédé, et le premier chapelain de l’époque, le P. Pierre Gauthier, décédé lui aussi. Le P. Biaggi aime l’idée qui préside à cet équipement cultuel du diocèse de Paris, « une  maison de communauté, une maison d’église » présente dans la ville parmi les habitations, comme Paul de Tarse à Éphèse, chez Tyrannos (Actes 19, 9), après que Paul a rompu avec la communauté juive de la ville.

Il est d’accord avec la première consigne que Mgr Jean-Yves Nahmias m’a donnée en me nommant ici : « Vous aurez d’abord à y vivre ! À vivre dans ce rez-de-chaussée d’HLM avec le Christ eucharistique. À y ouvrir et fermer vos volets ! À recevoir des fidèles et des futurs fidèles. »

Le P. Biaggi respecte cela tout en faisant bénéficier nos « commençants » et nos « recom­mençants » de son expérience et de son charisme de membre du Chemin néo-catéchuménal. Voir la formation qu’il propose, par exemple. À suivre ? Qui pourrait avoir lieu ici d’ailleurs !

Tout en pratiquant un brassage entre les fidèles de Sainte-Odile et ceux de Saint-Martin à travers les bénévoles des deux communautés. Voir son invitation à la matinée et au buffet assis du samedi 25 novembre.

Projets unis ou complémentaires :

Messe et déjeuner dans la lumière de Noël et de l’Épiphanie aux couleurs de l’Afrique et des Antilles, avec nos catéchumènes, nos néophytes, le P. Biaggi et leurs catéchistes, Émeric & Marie-Clotilde de Livonnière, Olivier Ricard, Bruneau & Marie-Laure Derangère, Pascale Pierre-Louis et les Dupont Jox Grava Alonso Christophe, en particulier.

Événement (concert, exposition, etc.) avec Talia Adzougui Yamat, Nadia Bouldjadj, Benoît Le Bretton, Novy Ennicia Garçonnot, Kristel Saint-Cyr, Henri Benoist et leurs amis/amies. À suivre !