Oct 152017
 

Le dimanche 8 octobre 2017, à la chapelle Saints-Martin de Porrès & Jean Macias.

27e dimanche du temps ordinaire sur 34,

dimanche de la parabole des vignerons meurtriers ou homicides,

dans la cinquième partie narrative de Matthieu consacrée à l’avènement du Royaume.

Année A avec l’Évangile selon Matthieu comme guide, les dimanches en vert de 2017.

Table des matières à votre disposition dans notre salle de réunion.

Chants & textes de la messe. Remerciements, annonces, nouvelles & agenda.

Introduction :

Entrée, 1, 2 & 3, et sortie, 4, 5 & 6 . Michel Scouarnec et Jo Akepsimas en France vers 1982.

Il reviendra marcher sur nos chemins

changer nos cœurs de pierre.

Il reviendra semer au creux des mains

l’amour et la lumière.

1 –    Nous avons vu les pas de notre Dieu

croiser les pas des hommes

nous avons vu brûler comme un grand feu

pour la joie de tous les pauvres :

2 –    Nous avons vu fleurir dans nos déserts

les fleurs de la tendresse,

nous avons vu briller sur l’univers

l’aube d’une paix nouvelle.

 

3 –    Nous avons vu danser les malheureux

comme au jour de la fête

nous avons vu renaître au fond des yeux

l’espérance déjà morte.

4 –    Nous avons vu le riche s’en aller

le cœur et les mains vides

nous avons vu le pauvre se lever,

le regard plein de lumière.

5 –    Nous avons vu se rassasier de pain

les affamés du monde,

nous avons vu entrer pour le festin

les mendiants de notre terre

6 –    Nous avons vu s’ouvrir les bras de Dieu

devant le fils prodigue

Nous avons vu jaillir du cœur de Dieu

la fontaine de la vie.

Mot d’accueil :

En communion avec nos frères et sœurs absents éparpillés, dans le Grand Paris, en France et dans le monde dont je donnerai des nouvelles aux annonces.

Messe offerte par un anonyme de Paris.

Confession de nos péchés :

Supplication : en grec !

Louange :

Oraison :

Première lecture (Isaïe 5, 1-7)

Je veux chanter pour mon ami le chant du bien-aimé à sa vigne. Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il en retourna la terre, en retira les pierres, pour y mettre un plant de qualité. Au milieu, il bâtit une tour de garde et creusa aussi un pressoir. Il en attendait de beaux raisins, mais elle en donna de mauvais. Et maintenant, habitants de Jérusalem, hommes de Juda, soyez donc juges entre moi et ma vigne ! Pouvais-je faire pour ma vigne plus que je n’ai fait ? J’attendais de beaux raisins, pourquoi en a-t-elle donné de mauvais ? Eh bien, je vais vous apprendre ce que je ferai de ma vigne : enlever sa clôture pour qu’elle soit dévorée par les animaux, ouvrir une brèche dans son mur pour qu’elle soit piétinée. J’en ferai une pente désolée ; elle ne sera ni taillée ni sarclée, il y poussera des épines et des ronces ; j’interdirai aux nuages d’y faire tomber la pluie. La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël. Le plant qu’il chérissait, ce sont les hommes de Juda. Il en attendait le droit, et voici le crime ; il en attendait la justice, et voici les cris. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !
Psaume 79 (80), 9-12, 13-14, 15-16a, 19-20)

La vigne que tu as prise à l’Égypte, / tu la replantes en chassant des nations. //

Elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,/ et ses rejets, jusqu’au Fleuve. //

Pourquoi as-tu percé sa clôture ? /Tous les passants y grappillent en chemin. //

Le sanglier des forêts la ravage et les bêtes des champs la broutent. //

Dieu de l’univers, reviens ! / Du haut des cieux, regarde et vois. //

Visite cette vigne, protège-la, / celle qu’a plantée ta main puissante. //

Jamais plus nous n’irons loin de toi : / fais-nous vivre et invoquer ton nom ! //

Seigneur, Dieu de l’univers, fais-nous revenir ;/ que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés.
Deuxième lecture (Philippiens 4, 6-9)

Frères, ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus. Enfin, mes frères, tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le en compte. Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu de moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous. – Parole du Seigneur. – Nous rendons gloire à Dieu !

Alléluia. Alléluia. C’est moi qui vous ai choisis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit,
et que votre fruit demeure, dit le Seigneur. Alléluia.

Évangile selon Matthieu, 21, 33-43.

En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : ‘Ils respecteront mon fils.’ Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : ‘Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !’ Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? » On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. » – Acclamons la Parole de Dieu. – Louange à toi, Seigneur Jésus.
Éléments de la prédication :

Aujourd’hui, la grâce de la messe de ce dimanche : Jésus parle de lui et de notre salut, nous qui, pour la plupart, sommes des païens greffés sur la vigne du Seigneur, comme écrit Paul.

Par la grâce des saints morts un 1er octobre ou/et célébrés en ce jour. Par exemple, Pélagie d’Antioche, morte en 302, connue par Jean d’Antioche et de Constantinople dit Bouche d’Or, en grec Chrysostome, mort en 407. Et « présente » à Paris par la prison qui a existé dans le 5e arrondissement de 1662 à 1899 et qui avait été mise sous son patronage.

Les protagonistes des actualités retiennent aussi notre attention = notre P. U.

Prière pour les organisateurs et les participants à la « Veggie Pride ». Les végétariens, les végétalistes. Prière pour nous et pour eux, pour que nous fassions un « bon usage » des animaux  Ici, nous avons un rôle à jouer avec l’exemple de Martin de Porrès par rapport aux animaux. Voir l’enseignement de François de Rome sur notre rapport à eux !

Je porte dans ma prière les victimes et les protagonistes des attentats en cours.

De même pour nos « déplacements », nos sécessions et nos réunifications de par le monde.

De même pour les victimes et les « pédomanes », comme je voudrais qu’on dise. Pour notre pape, le cardinal Philippe Barbarin et les prêtres de Lyon qui en ont traité jeudi dernier à Rome.

Prière commune de l’assemblée : Voir le troisième point de la prédication.

Quête :

Offertoire :

Préface : souvent celle de la prière eucharistique 2.

Sanctus :

Prière eucharistique 2 :

Acclamation aux élévations :

Acclamation entre les consécrations et l’anamnèse : la 1.

Au mémento des défunts :

Au mémento des vivants :

Acclamation finale :

Le Pater :  en divers langues, modernes ou anciennes, selon la présence de certains fidèles.

Prières pour la paix et Agneau de Dieu :

Communion : Aujourd’hui, nous disons ensemble les antiennes proposées dans le missel.

Le Seigneur est bon pour ceux qui se tournent vers lui, pour ceux qui le cherchent. Des Lamentations, 3, 25.

et : À nous tous, nous ne formons qu’un seul corps, puisqu’il n’y a qu’un seul pain, nous qui communions au même pain et à la même coupe. De la première aux Corinthiens, 10, 17.

Annonces. Nouvelles. Remerciements :

Merci ! Merci pour le panier du chapelain en semaine et le dimanche selon vos inspirations. Merci pour le ménage de la chapelle ! Merci pour les fleurs et les plantes !

Salut aux fidèles de passage !

Une nouvelles photo de François de Rome avec des Mexicaines et Mexicains reconnaissants donnée par Michel Huruguen, un voisin du dessus qui me fait une revue de presse !

Haili Zhou, toujours en Chine. Monique Leroux qui était au Rosaire à Lourdes. Manuel Dias Nogueira fait du bricolage. En communion avec Jean-Claude Houot qui est en vacances au Canada. Avec Pascale Pierre-Louis qui est en récollection à Lisieux. Avec Pascal Pierre-Louis qui s’est excusé hier soir, mais qui accompagne sa mère Marguerite Pierre-Louis à Roissy. Les deux nous recommandent Arnaud & Jaya & leur bébé en Australie. Mohammed Zakarneh est parti avec le Pater noster en arabe et français et a accroché le tableau de Marie et Jésus chez lui. Benoît Le Bretton fait des travaux dans son studio à Montmartre. Thierry Gabriele se prépare à un séjour de trois mois dans les Pyrénées. Des nouvelles d’Évelyne Anglio et des siens au Canada, en Irlande et à Paris.

Le cardinal André Vingt-Trois aurait aimé nous visiter à la périphérie de son diocèse, mais ses forces l’obligent à se consacrer aux activités du centre à Notre-Dame ou à des démarches exceptionnelles comme la messe pour le P. Gabriel Delort-Laval, décédé en juillet dans les Pyrénées, en ce dimanche 8 octobre à 11 h 30, en ce moment, à Saint-François de Sales. Nous prions pour l’un et l’autre.

Agenda :

Voici des précisions en plus des données que vous pouvez lire en permanence.

Cet après-midi, visite de Benoît & Michèle Le Bretton.

Lundi 9 octobre, fête de Denis de Paris. Mémoire de John Henry Newman. Mémoire d’Abraham & Sarah. Mémoire du vénérable Pie XII !

Mardi 10, messe à 08 h 45. Des martyrs franciscains au Maroc en 1227. 10 h 30 – 11 h 30, le point avec Mgr Thibault Verny à la maison diocésaine. 12 h, déjeuner à Sainte-Odile.

Mercredi 11. 11 h, le point avec Gaëlle Farida Kharif. Messe à 12 h 10. Offerte par Laurence Camier et sa maman, Marie-Laure, de Guadeloupe, présentes à Paris pour un concours administratif et qui habitent à Noisy-le-Grand avec Grégory Hylaire & Mylan. Fête de saint Jean XXIII, pape + 1963. Adoration, 19 h – 20 h.

20 h 30, première soirée formation par le père Stéphane Biaggi, pour les catéchumènes et les néophytes, les confirmands et les confirmés, au masculin et au féminin, les recommençants et les recommençantes ! « Chères amies, chers amis, Nous vous confirmons notre réunion, mercredi 11 octobre 2017, à Ste Odile à 20 h 30. Vous ferez mieux connaissance avec le père Stéphane

Biaggi. Nous vous présenterons le déroulement de ces sessions de préparation aux sacrements et d’approfondissement de la foi. À mercredi, Olivier, Marie-Clotilde et Émeric 06 98 52 81 15 »J’ai entendu dire que Flore Judith Doufand, Gaëlle Farida Kharif & Talia Adzougui Yamat y participent. D’autres ? Germain Mpassi ? Novy Ennicia Garçonnot ?

Jeudi 12, messe à 08 h 45. 19 h 15 – 21 h 15, accueil pour la deuxième fois, d’un groupe dit des Narcotiques anonymes.

12, 13 & 14, colloque Jean-Marie Lustiger. Ursula Wieland notre amie portraitiste y participe et expose son triptyque sur notre ancien archevêque. J’irai peut-être au vernissage. Voir son catalogue et la photo de l’œuvre en question dans notre salle de réunion.

Vendredi 13. 12 h 10, messe. Cinq cent vingt-deux martyrs de la guerre d’Espagne entre 1936 et 1939. Nous penserons, comme écrit Miguel de Unamuno, aux trois affrontements des catholiques des « Espagnes » contre les musulmans, les protestants et les communistes. Et j’ajoute, contre les Juifs/juifs ! À suivre ! Ménage, fleurs et panier du chapelain, avant et après la messe, par Rolande & Henrie & Robert Du­pont. Merci ! Fête juive le joie de la Torah. Adoration, 19 h – 20 h.

Samedi 14. Calixte à Rome. Des prêtres polonais à Dachau près de Munich, en 1942.

Dimanche 15 octobre, messe à 10 h 30, messe du dimanche, le 28e du temps ordinaire.

À 16 h, louange des jeunes avec Mehdi Poulolo, le filleul de Pascale Pierre-Louis.

Nous nous associerons par la pensée et la prière à la canonisation à Rome par François de trente martyrs brésiliens au XVIIe siècle par les protestants hollandais.

À 18 h 30, messe à Notre-Dame pour le 60e anniversaire d’ATD Quart Monde. Voir au 19/11.

Nous prierons pour le premier sommet des médias chrétiens à Jérusalem voulu par le gouvernement d’Israël !

Nous penserons à Thérèse d’Avila et à Jean de la Croix.

Projets :

Mardi 17 octobre 2017, dîner de rentrée de Sainte-Odile. J’y participe. Et vous ? Commencement de la Bonne nouvelle de Jésus selon Pascal Obispo au palais des sports.

Dimanche 22 octobre, journée mondiale des missions. Seconde quête.

Vendredi 3 novembre, 12 h 10, messe et déjeuner avec le P. Stéphane Biaggi. Assemblée et conseil de notre communauté en la fête de saint Martin de Porrès. Première facette de notre trentième anniversaire. Échanges à propos de l’avancée d’une demi-heure de l’heure de notre messe dominicale pour permettre à un confrère de Sainte-Odile de me remplacer en cas de maladie ou d’absence. Comme pour la messe du P. Georges Périé. Afin de me permettre de rester le plus longtemps possible, selon le charisme du P. Biaggi, par rapport à ses « vieux confrères ». Seconde facette de notre fête et de notre trentième anniversaire ?

Dimanche 19 novembre, journée mondiale des pauvres voulue par François. Que faire ? C’est aussi le 60e anniversaire de ATD Quart Monde, fondé en 1957, par le P. Joseph Wresinski (1917-1998), connu et apprécié de Monique Leroux. Notre archevêque aura dit la messe à Notre-Dame à cette intention, le dimanche 15 octobre.

Samedi 25 novembre : matinée et déjeuner servi à table des bénévoles à Sainte-Odile.

Vendredi 8 décembre, procession le soir dans le quartier pour la fête de Marie en son immaculée conception.

Oraison :

Bénédiction : 

Chant de sortie : Reprise du chant d’entrée, couplets :

ou/et chant à Marie :

Spéciale en arabe quand Gaëlle Farida Kharif est là : « Ô mon Dieu, bénis cette maison, notre « maison commune ». » « Ya rabé, baraka hadi el bite. »

ou/et invocation de nos saints en sortant :